In Altum

Mensuel catholique gratuit
pour les jeunes et toute la famille
(à partir de 13 ans) !

Cycle sotériologie : Jésus, le médiateur de notre salut

Publié le dans la rubrique (In Altum n° 127)

Ce mois-ci : comment la présence de Jésus dans le monde a le pouvoir de transformer celui-ci.

 

Cette année, nous approfondissons la doctrine de l’Église sur le salut

(la « sotériologie »), c'est-à-dire sur notre libération du péché et du mal par Jésus.

En quoi Jésus est-il médiateur de notre Salut ?

 Depuis l’origine, Dieu veut un parfait amour entre Lui et l’homme. Hélas, celui-ci, par le péché originel, a perdu l’intimité avec son Créateur. Jésus vient donc restaurer le projet de Dieu. Cependant, il n’a pas jugé bon de réintroduire tel quel, dans cette intimité, l’homme « sali » par le mal. Un « coup de baguette magique » divin aurait pu instantanément effacer toute trace de mal en l’homme, mais n’aurait-ce pas été comme un signe de l’échec du plan initial de Dieu et de son impuissance face à une œuvre qui lui aurait échappé ? C’est finalement l’événement de la Croix qui permet de réintégrer l’humanité dans le projet d’amour de Dieu.

 Quelle est la différence entre les actions que nous accomplissons dans le monde et celles que Jésus accomplit ?

 Quand un homme accomplit une action, n’importe laquelle, il peut modifier une ou plusieurs choses du monde, mais cela reste très superficiel. Quand Jésus, lui, accomplit une action, derrière la modification visible qui se produit (car il est homme) se cache une modification beaucoup plus profonde (car il est Dieu), même si cela ne peut pas être saisi par nos sens. Par exemple, quand Jésus descend dans le Jourdain pour y recevoir le baptême, derrière cet acte concret, visible par toute la foule, se cache la sanctification de l’élément « eau », qui devient capable pour toujours, une fois bénit, de purifier les corps et les âmes. Ou encore : Jésus, en vivant l’obéissance, a sanctifié cette vertu. Ainsi, quand nous obéissons, nous communions invisiblement mais étroitement avec Jésus.

 Par quels grands axes de sa vie Jésus nous apporte-t-il le Salut ?

 Tout d’abord, Jésus s’incarne en assumant la nature humaine telle qu’elle est, pour tous les hommes : avec ses qualités, ses valeurs, mais aussi ses faiblesses, à l’exception du péché. Jésus partage tout ce qui fait le quotidien de l’homme, pour le meilleur et pour le plus pénible : il est vraiment solidaire de l’homme. Ensuite, Jésus parle et agit dans son humanité en tant que Dieu, Fils unique du Père. Cette grâce filiale lui permet de faire monter toutes choses vers son Père : chacune de ses relations avec les hommes, ses tentations, ses souffrances, son sacrifice sur la Croix… On peut dire, en résumé, que Jésus apporte au monde « desséché » le souffle de sa propre vie divine. Enfin, comme nous le verrons dans un prochain article, Jésus agit à travers tous les mystères de sa vie terrestre, sans exception.

 Que signifie : « L’homme est récapitulé dans le Christ » ?

 Cela signifie que tout homme, avec ce qu’il est (son corps et son âme) et ce qu’il fait (ses différentes actions dans le monde) trouve en Jésus le principe de son unité. Plus encore, on peut dire que c’est toute la Création, dans son ensemble, qui est réunifiée en Jésus. On comprend mieux, à présent, le sens du Baptême : il fait entrer en nous la Vie de Dieu et nous permet de prendre part à la vie surnaturelle de Jésus le Fils de Dieu. Jésus est bien le Médiateur unique et universel, et le Baptême est la porte qui nous ouvre à cette médiation.

Crédit photo :

En-tête et article : auteur Jean Louis Mazieres ici le lien 

 

Commentaires

Que voulez-vous faire ?
Consulter la consigne spitrituelle
Septembre 2022 : Servons l'Eglise Une
Prier en direct avec les offices
S'informer de nos actualités
S'inscrire à nos activités
Se former grâce à nos dossiers