In Altum

Mensuel catholique gratuit
pour les jeunes et toute la famille
(à partir de 13 ans) !

Cycle sotériologie : Jésus, le médiateur de notre salut

Publié le dans la rubrique (In Altum n° 128)

Ce mois-ci : nous cherchons à comprendre le rôle des événements de sa vie terrestre pour notre Salut

Cette année, nous approfondirons la doctrine de l’Église sur le salut

(la « sotériologie »), c'est-à-dire sur notre libération du péché et du mal par Jésus.

 Que signifie l’expression « Jésus assume la nature humaine » ?

 « Assumer » notre nature humaine signifie pour Jésus la « prendre sur Lui ». Le fait que Jésus soit né d’une femme en est le signe. Il fait sienne notre condition humaine avec ses souffrances, pour la changer de l’intérieur.

 Quelles sont les deux réalités que Jésus assume aussi ?

 Il assume d’abord la réalité familiale. C’est parce que Jésus a grandi au sein d’une famille que celle-ci a une si grande valeur et une si grande dignité dans ses divers aspects : mariage, fécondité, éducation… La famille de Nazareth est le modèle de la vie familiale, à savoir celui d’une intime communion de vie et d’amour.

 Jésus assume aussi la réalité du travail. En Eden, Dieu a confié le jardin à l’homme pour qu’il le garde et le cultive. Puis après le péché, le travail est devenu pénible et parfois avilissant. Jésus est venu, et Il a travaillé pendant sa vie cachée. Parce qu’Il est Dieu, Jésus, en travaillant Lui-même, donne sa valeur à tout travail humain : celui-ci devient une coopération avec Dieu pour conduire la Création vers sa perfection. Il devient aussi une offrande que l’homme peut faire à Dieu, et qui va participer à son progrès spirituel. Quant à la peine liée au travail, Jésus en a fait une participation à la Rédemption par la Croix.

 Les moindres détails de la vie de Jésus ont-ils vraiment un rôle pour notre Salut ?

 Tous les « détails » de sa vie, chacun à sa façon, participent à la venue du Salut, parce qu’ils sont des actes du Verbe de Dieu. Donnons-en plusieurs exemples :

- Par sa naissance, Jésus récapitule en Lui-même toute la Création pour la porter vers Dieu.

- Par sa pratique religieuse, Il récapitule toute la Loi du peuple juif, c'est-à-dire qu’Il revivifie des pratiques devenues trop humaines, déconnectées de ce Dieu qu’elles étaient censées honorer.

- Il respecte la condition de chaque élément de notre vie dans la situation qui fait suite au péché : la fatigue au travail, le vieillissement, la soumission aux parents… Il s’y soumet en les vivifiant par sa grâce. En résumé, nous pouvons dire qu’au cours de sa vie cachée, Jésus commence à opérer le Salut sans toutefois en donner des signes visibles.

- Par son Baptême, Jésus développe le mouvement de conversion initié par Jean-Baptiste. Il prend la place des pécheurs qui, eux, ont besoin d’être purifiés. Cela le conduira jusqu’à sa mort sur la Croix.

- Les tentations de Jésus au désert ont aussi un rôle très important. Elles se prolongent d’ailleurs tout au long de sa vie publique, sous différentes formes. En en étant victorieux, Jésus nous montre l’exemple dans cette lutte contre le Diable que nous devons tous mener et Il nous donne la force pour le combat en prenant sur Lui leur poids.

 Quel est le sommet des interventions de Jésus pour nous donner le Salut ?

 Il s’agit des douloureux événements de sa Passion. Nous en parlerons dans un prochain article, car il y a beaucoup d’aspects à mettre en évidence.

Crédit photos :

Article : auteur jean louis Mazieres > ici le lien

Article : auteur Georges de le Tour > ici le lien

Commentaires

Que voulez-vous faire ?
Consulter la consigne spitrituelle
Septembre 2021 : Douceur d'un inlassable "oui...
Prier en direct avec les offices
S'informer de nos actualités
S'inscrire à nos activités
Se former grâce à nos dossiers