In Altum

Mensuel catholique gratuit
pour les jeunes et toute la famille
(à partir de 13 ans) !

Le rapport Sauvé et le synode sur la synodalité

Publié le dans la rubrique (In Altum n° 133)

Eglise de France : les questions du rapport Sauvé

Ouverture du synode sur la synodalité

 ​​​​​​ 

 

Eglise de France : les questions du rapport Sauvé

 Le 5 octobre, Jean-Marc Sauvé, remettait au président de la Conférence des Évêques de France un rapport sur les abus commis au sein de l’Église de France. Portant sur la période 1950-2020, il entend présenter de manière objective la réalité des crimes commis contre des mineurs par des prêtres, des consacrés ou des laïcs en mission ecclésiale.

A5 Mr Moulin Baufort.jpg

 Après la publication de ce rapport, la pensée se tourne d’abord vers les victimes, blessées au plus intime d’elles-mêmes par ceux qui auraient dû agir comme des serviteurs du Christ. La prise en compte de leur souffrance devrait conduire à une action ferme pour que ces crimes ne se reproduisent plus. Pour cela, il faut que les causes du mal soient clairement identifiées. Or, c’est justement ce qui peut interroger à la lecture de ce rapport.

 Comme le pointe Mgr Aillet (cf. « L’homme nouveau », n°1745, p.8-10), ces chiffres impressionnants sont fondés sur une estimation fondée sur un sondage, et non sur une enquête canonique.

Plus profondément, certains remèdes proposés s’opposent directement à la structure de l’Église et des sacrements telle que révélée par le Christ. C’est notamment le cas de la proposition visant à remettre en cause le secret de la confession. Pourtant, comme le rappelle une note (2019) de la Pénitencerie Apostolique, « Le secret inviolable de la Confession provient directement du droit divin révélé et plonge ses racines dans la nature même du sacrement, au point de ne permettre aucune exception dans le domaine ecclésial, et encore moins dans le domaine civil. » A cette lumière, on peut comprendre les propos de Mgr de Moulins-Beaufort (photo) : « le secret de la confession est plus fort que les lois de la République ».

 Derrière l’horreur de ces crimes se cachent donc des questions plus profondes, qui touchent au mystère de l’Église et des sacrements, et des relations entre l’Église et l’État. Ce n’est donc qu’en situant le problème dans une perspective de foi qu’il sera possible d’apporter la réponse adéquate au mal dénoncé par le rapport.

 Ouverture du synode sur la synodalité

 Dans l’Église universelle, le mois d’octobre est traditionnellement le mois du synode. Convoqués tous les deux ou trois ans par le pape, des représentants des évêques se retrouvent à Rome pour réfléchir et conseiller le Saint Père sur des thèmes intéressant toute l’Église. Cette année, la méthodologie est différente. Après une première phase de réflexion au niveau diocésain (2021) puis au niveau continental (2022), les délégués synodaux se retrouveront à Rome en 2023 sur le thème : « Pour une Église synodale ».

A5 conference eveques.jpg

 Pour l’instant, il s’agit donc de cheminer tous ensemble, en développant une culture de la rencontre, le sens de l’écoute et le discernement, comme l’a expliqué le pape dans son homélie de la messe d’ouverture (10 octobre). Le Saint Père indique qu’il ne s’agit pas de créer une autre Église, mais une Église différente. Le parcours synodal, a-t-il précisé, ne peut donc être perçu comme un « parlement » ou une « enquête d’opinion » : il s’agit de se mettre à l’écoute de l’Esprit pour développer la communion et la mission. Il faut donc mettre en place des processus favorisant la participation de tous à la vie de l’Église, en intégrant davantage les femmes et les laïcs.

 Prions pour qu’en se mettant à l’écoute de l’Esprit pour comprendre « la nouveauté que Dieu veut lui suggérer », l’Église demeure fidèle à l’Esprit de Celui qui est l’unique chemin, la vérité et la vie.

Crédits photos : 

Auteur : G. Garitan > ici le lien 

Auteur: Centro Televisivo Vaticano > ici le lien 

 

Commentaires

Que voulez-vous faire ?
Consulter la consigne spitrituelle
Août 2022 : lettre
Prier en direct avec les offices
S'informer de nos actualités
S'inscrire à nos activités
Se former grâce à nos dossiers