In Altum

Mensuel catholique gratuit
pour les jeunes et toute la famille
(à partir de 13 ans) !

Là où il y a du piquant, y’a d’la vertu !

Publié le dans la rubrique (In Altum n° 18)

Découvrons les bienfaits d’une plante que tous peuvent reconnaître les yeux fermés : l’ortie !

En cette belle saison où tout reprend vie en même temps que le Christ ressuscite, nous nous émerveillons de tout ce que le Seigneur a fait pour nous. A ce sujet, il y a une plante qui est une des rares reconnaissables les yeux fermés ! Qui ne s'est jamais laissé surprendre par son contact ? C’est… l’ortie ! La pauvre est bien souvent rejetée des hommes qui cherchent à la détruire, et n’ont assez de mots pour la vilipender. Pourtant, que de vertus lui a accordées le Bon Dieu ! Le savez-vous ? L'ortie était déjà bien connue des Grecs et des Romains. Les premiers s'en servaient pour soigner la toux, la tuberculose, l’arthrite ainsi que pour stimuler la pousse des cheveux !

Comment la reconnaître ?

L'ortie est une plante dioïque, ce qui veut dire que les fleurs mâles et femelles sont portées par des pieds différents. Les fleurs femelles sont pendantes, verdâtres avec quelques reflets violets, tandis que les mâles sont étalées et jaunâtres. La reproduction se fait par les insectes et le vent. Ses racines à souche rampante apprécient les terrains riches en azote. Elles peuvent s'enfoncer dans la terre à une profondeur de 70 cm. Les racines participent également à la reproduction, en drageonnant régulièrement. La tige ligneuse, (de même nature que le bois) quadrangulaire est parcourue de poils irritants comme la feuille. Ces poils contiennent de l'acide formique, de l'histamine, de l'acétylcholine et de la sérotonine qui irritent. Ils ont à leur extrémité une pointe de silice qui pénètre la peau (photo ci-contre). Ces poils sont aussi fragiles que du verre. Ils se brisent comme l'extrémité des ampoules de médicaments et injectent dans la peau l'histamine qui provoque des rougeurs. On peut soulager ces piqûres en y frottant du plantain. Il existe également un moyen simple : la salive. Le vinaigre est aussi une alternative efficace.

Vous êtes convaincus et vous voulez utiliser les orties !

La grande ortie et l'ortie brûlante sont reconnues comme faisant partie des plantes médicinales les plus utiles. Les feuilles sont utilisées comme toniques et anti-inflammatoires (rhumatismes). La grande ortie est également exploitée à des fins industrielles (en raison de sa haute teneur en chlorophylle, elle sert de colorant naturel dans les conserves de légumes et sa fibre à la fabrication de tissus et de papier), agricoles (en tant qu'engrais vert et insecticide) et comestibles : excellente en soupe, soufflés ou en remplacement des épinards ! Un truc bien pratique lorsque l'on ne veut pas se piquer : passez-vous plusieurs fois la main dans les cheveux. C'est fait ?... alors, vous pouvez commencer votre cueillette sans crainte, allez, courage !

Commentaires

Que voulez-vous faire ?
Consulter la consigne spitrituelle
Décembre 2020 : En ce prochain Noël, viens Jé...
Prier en direct avec les offices
S'informer de nos actualités
S'inscrire à nos activités
Se former grâce à nos dossiers