In Altum

Mensuel catholique gratuit
pour les jeunes et toute la famille
(à partir de 13 ans) !

Le témoignage de la Foi

Publié le dans la rubrique (In Altum n° 20)

Message urbi, orbi et universi !

Du jamais vu, le Pape  a discuté en liaison directe avec les astronautes de la station spatiale européenne. Voici un extrait de cet échange hors-norme :  Le Pape Benoît XVI :  « L’exploration spatiale est une aventure scientifique fascinante. Je sais que vous avez, ces derniers jours, installé de nouveaux équipements pour la recherche scientifique et l’étude des radiations provenant d’espaces plus lointains. Mais je crois qu’il s’agit aussi d’une aventure de l’esprit humain, un puissant stimulant pour réfléchir sur les origines et sur le destin de l’univers et de l’humanité. Souvent, les croyants regardent vers le ciel infini et, méditant sur celui qui a créé tout cela, ils sont touchés par le mystère de sa grandeur. Dans votre travail intense et vos recherches, vous arrive-t-il de vous arrêter et de penser à cela, peut-être même aussi d’adresser une prière au Créateur ? Ou sera-t-il plus facile pour vous de penser à ces choses une fois que vous serez revenus sur la terre ? » Roberto Vittori, astronaute italien : Sainteté, vivre à bord de la Station spatiale internationale, travailler comme astronaute est une expérience extrêmement intense. Mais quand la nuit tombe, nous avons tous la possibilité de regarder au-dessous de nous : notre planète, la planète bleue, est magnifique. Le bleu est la couleur de notre planète, le bleu est la couleur du ciel, le bleu est la couleur de l’aéronautique italienne qui m’a donné l’opportunité de rejoindre l'Agence spatiale italienne et l’Agence spatiale européenne. Quand nous avons un moment pour regarder au-dessous de nous, nous sommes saisis par beauté, qui est l'effet tridimensionnel de la beauté de la planète. Je prie pour moi, pour nos familles, pour notre avenir.

Saint Thomas

Connaître les apôtres aide à comprendre ce que signifie suivre Jésus. - Lorsque Jésus, à un moment critique, décida de se rendre à Béthanie pour ressusciter Lazare, Thomas dit : « Allons-y nous aussi, pour mourir avec lui ! » (Jn 11, 16). Sa détermination révèle la totale disponibilité à suivre Jésus, jusqu’à la mort. Le plus important est de ne jamais se détacher de Jésus : vivre ensemble, mourir ensemble, être dans son cœur comme Il est dans le nôtre. - Lors de la Dernière Cène, Jésus dit : « Pour aller où je m’en vais, vous savez le chemin » (Jn 14, 4). Thomas répond : « Seigneur, nous ne savons même pas où tu vas ; comment pourrions-nous savoir le chemin ? » (Jn 14, 5). Souvent, nous aussi, nous ne comprenons pas Jésus. Ayons le courage de dire : je ne te comprends pas, Seigneur, aide-moi à comprendre. - Après la résurrection Thomas dit : « Si je ne mets pas mon doigt à l’endroit des clous, si je ne mets pas la main dans son côté, je ne croirai pas ! » (Jn 20, 25). Au fond, Thomas considère que les signes caractéristiques de Jésus sont à présent surtout les plaies, dans lesquelles se révèle jusqu’à quel point Il nous a aimés. En cela, il ne se trompe pas. Huit jours après, Jésus lui apparaît et Thomas fait la plus splendide profession de foi de tout le Nouveau Testament : « Mon Seigneur et mon Dieu ! » (Jn 20, 28). L’Apôtre Thomas est important pour nous : 1) il nous réconforte dans nos incertitudes ; 2) il montre que chaque doute peut déboucher sur une certitude ; 3) Que son exemple fortifie notre foi en Jésus Christ, notre Seigneur et notre Dieu.

Benoît XVI aux jeunes Croates :

Le Pape a rencontré les jeunes croates lors de son voyage dans leur pays et leur a livré un très profond message dont voici quelques bribes. Chers amis, votre jeunesse est un temps que le Seigneur vous donne pour découvrir le sens de l’existence ! C’est le temps des grands horizons, des sentiments vécus avec intensité, mais aussi des peurs pour les choix qui engagent et qui sont durables, des difficultés dans les études et dans le travail, des interrogations sur le mystère de la douleur et de la souffrance. Plus encore, ce temps merveilleux de votre vie porte en lui une aspiration profonde, qui n’annule pas tout le reste mais l’élève pour lui donner sa plénitude. Dans l’Évangile de Jean, Jésus dit en s’adressant à ses premiers disciples : « Que cherchez-vous ? » (Jn 1, 38). Chers jeunes, cette parole, cette question franchit le temps et l’espace, elle interpelle tout homme et toute femme qui s’ouvre à la vie et cherche la juste route…                       « Faites-lui confiance, Jésus ne vous décevra jamais ! » Et voici ce qui est surprenant : la voix du Christ vous répète à vous aussi : « Que cherchez-vous ? ». Jésus vous parle aujourd’hui à travers l’Évangile et l’Esprit Saint, il est votre contemporain. C’est lui qui vous cherche, encore avant que vous ne le cherchiez ! Respectant pleinement votre liberté, il s’approche de chacun de vous et il se propose comme la réponse authentique et décisive à cette aspiration qui vous habite, au désir d’une vie qui vaille la peine d’être vécue. Laissez-le vous prendre par la main ! Laissez-le s’introduire toujours plus comme un ami et un compagnon de route ! Faites-lui confiance, il ne vous décevra jamais ! Jésus vous fait connaître de près l’amour de Dieu le Père, il vous fait comprendre que votre bonheur se réalise dans l’amitié avec lui, dans la communion avec lui, parce que nous avons été créés et sauvés par amour et c’est uniquement dans l’amour, celui qui veut et recherche le bien de l’autre, que nous expérimentons vraiment le sens de la vie et que nous sommes contents de la vivre, même dans les difficultés, les épreuves, les déceptions, en allant aussi à contre-courant.

Commentaires

Que voulez-vous faire ?
Consulter la consigne spitrituelle
Décembre 2020 : En ce prochain Noël, viens Jé...
Prier en direct avec les offices
S'informer de nos actualités
S'inscrire à nos activités
Se former grâce à nos dossiers