In Altum

Mensuel catholique gratuit
pour les jeunes et toute la famille
(à partir de 13 ans) !

Takashi Nagai (1908-1951) - (1/2)

Publié le dans la rubrique (In Altum n° 26)

Le Gandhi japonais de Nagasaki...

Takashi Nagai est élevé dans la religion Shinto. A la faculté de médecine, il est émerveillé par l’organisation minutieuse des moindres parties du corps humain. «Mais cela n’était jamais que pure matière. L’âme ? Un fantôme inventé par des imposteurs pour tromper les gens simples.» Takashi a foi en l’homme, aux valeurs patriotiques, scientifiques et culturelles. Il appartient à un groupe de poètes et à une équipe de basket. En 1930, sa mère est victime d’une hémorragie cérébrale. Elle ne peut plus parler, mais est consciente. «Son regard me disait que l’esprit humain continue à vivre après la mort. Tout cela venait comme une intuition qui avait la saveur de la vérité.» Après la mort de sa mère, Takashi découvre Blaise Pascal, grand savant et penseur français du XVIIème. «Que devait être cette foi catholique pour que le savant Pascal ait pu l’accepter sans contredire sa science ? » Pascal explique que nous rencontrons Dieu par la foi et la prière. «Je suis toujours prêt à vérifier une hypothèse au laboratoire, pourquoi ne pas essayer cette prière ? » Pour ce faire, il prend pension chez la famille Moriyama qui descend de ces chrétiens japonais qui, à travers 2 siècles et demi de persécutions, ont conservé la foi apportée par St François-Xavier. Ces humbles fermiers lui enseignent,  par leur exemple, la foi du grand savant français. En 1932, Takashi s’oriente dans la recherche en radiologie malgré les risques dus aux radiations dont il est conscient. A cette époque, cette science débutait au Japon et les normes de sécurité étaient mal comprises. A Noël, il assiste à la messe de minuit et est bouleversé par la ferveur des chrétiens. «J’ai senti Quelqu’un proche de moi que je ne connaissais pas encore.» La nuit suivante, Midori, l’unique enfant de la famille Moriyama est frappée d’une crise d’appendicite aigüe. Takashi prévient le chirurgien et, à cause de la neige, emporte la jeune fille dans ses bras à l’hôpital. Elle est sauvée. 1932 : il effectue son service militaire en Mandchourie et sa croyance en la culture japonaise est fortement ébranlée quand il constate la brutalité des militaires japonais sur les populations chinoises. A son retour, il poursuit son travail de radiologie et son étude du catholicisme. Les exigences morales de la foi chrétienne et la nécessité de se séparer de la religion Shinto le freinent sur le chemin de sa conversion. Une phrase de Pascal le décide. « Il y a assez de lumière pour ceux qui ne désirent que voir et assez d’obscurité pour ceux qui ont une disposition contraire. » Il demande alors le baptême et choisit St Paul Miki comme patron. Il épouse Midori et continue, avec son accord, son dangereux métier.Pendant la guerre, Takashi se dépense sans compter au service des malades, faisant des examens radiologiques par observation directe car il n’y a plus de films… En juin 1945, il se diagnostique une leucémie, due à son travail ! Espérance de vie : 2 ou 3 ans au plus? Pour lire la suite, cliquez ici

Commentaires

Que voulez-vous faire ?
Consulter la consigne spitrituelle
Décembre 2020 : En ce prochain Noël, viens Jé...
Prier en direct avec les offices
S'informer de nos actualités
S'inscrire à nos activités
Se former grâce à nos dossiers