In Altum

Mensuel catholique gratuit
pour les jeunes et toute la famille
(à partir de 13 ans) !

La Tranfiguration

Publié le dans la rubrique (In Altum n° 27)

Pour vivre la consécration au Cœur de Jésus, connaissons Jésus de Nazareth... Jésus prend avec lui Pierre Jean et Jacques, gravit une montagne, devient resplendissant de gloire, Moïse et Élie apparaissent et parlent avec Jésus. Une nuée survient et la voix du Père se fait entendre :       « Celui-ci est mon Fils bien aimé, écoutez-le ». Pourquoi, en ce temps de carême, parler d’une manifestation de la gloire de Jésus ? Si tu lis bien l’évangile, tu verras que Moïse et Élie parlent avec Jésus de son départ qui devait avoir lieu à Jérusalem (Luc 9,31). Or ce départ se fera par la croix. La transfiguration de Jésus nous prépare donc à méditer sa passion. Mais pourquoi ces deux personnages qui entourent Jésus ? Nous le voyons moins bien, mais cela était très clair pour les trois apôtres. Ils savaient que Moïse, puis Élie étaient montés sur la montagne du Sinaï et y avaient rencontré Dieu. Ils comprennent qu’ils vivent un moment unique de présence à Dieu. De plus ces deux hommes représentaient toutes les Écritures de l’Ancien Testament : Moïse représentait les premiers livres de la Bible qu’on appelle la Loi ; Élie représentait les prophètes. Le fait qu’ils parlent avec Jésus de ce qui va Lui arriver, est pour les apôtres un signe certain que Jésus est l’accomplissement des Écritures, de la Loi et des prophètes. Que signifie le fait que Jésus soit devenu resplendissant de gloire ? C’est d’abord le visage de Jésus qui, pendant qu’Il prie (Lc 9,29), s’est mis à briller comme le soleil (Mt 17,2). Cela fait penser à Moïse dont le visage rayonnait après avoir parlé avec Dieu (Ex 34, 29). Mais pour Moïse c’était le reflet de la gloire qui venait de Dieu, tandis que pour Jésus, cette lumière vient de l’intérieur. Dans son union priante avec le Père, Jésus est lumière ; il ne fait pas que recevoir la lumière, il est Lui-même Lumière. Dans le Credo, on le proclame « Lumière née de la Lumière, vrai Dieu né du vrai Dieu ». Puis c’est le vêtement de Jésus qui devient d’une blancheur éclatante. Cela nous fait penser au vêtement céleste des sauvés : ils auront des vêtements blancs qui auront été lavés dans le sang de l’Agneau (cf. Ap 7,14). Saint Paul dira que Jésus est la Tête et que nous sommes les membres de son corps. Le vêtement blanc de Jésus signifie donc que nous sommes appelés à partager la gloire de Jésus, notre Tête. Mais pour cela il faut que Jésus, l’Agneau de Dieu, nous purifie par son sang. Mais pourquoi ce lien entre la divinité de Jésus et sa passion, entre la gloire et le sang ? Il ne faut pas s’étonner si nous avons du mal à le comprendre, car cela a été difficile pour les apôtres eux-mêmes. Mais c’est ce qu’il y a de plus merveilleux dans la révélation chrétienne : le Dieu des chrétiens prend au sérieux le péché des hommes, mais Il aime terriblement les hommes et Il ne recule devant aucun sacrifice pour les sauver ! N’est-ce pas là une puissante motivation pour vivre un carême généreux, où par exemple on déciderait de Ne Pas Se Plaindre (NPSP) !

Commentaires

Que voulez-vous faire ?
Consulter la consigne spitrituelle
Octobre 2021 : Regardons l'étoile, invoquons...
Prier en direct avec les offices
S'informer de nos actualités
S'inscrire à nos activités
Se former grâce à nos dossiers