In Altum

Mensuel catholique gratuit
pour les jeunes et toute la famille
(à partir de 13 ans) !

La nécessité d'une Foi vivante

Publié le dans la rubrique (In Altum n° 34)

Les évêques chinois et le synode

Peu d’évêques chinois ont été autorisés à participer au synode. Voici la lettre de l’un d’eux, bloqué en Chine, témoignant de leur foi.  « Je veux vous dire que notre Église en Chine, et en particulier les laïcs, a toujours gardé jusqu’à présent la pitié, la fidélité, la sincérité et la dévotion des premiers chrétiens, tout en ayant supporté cinquante ans de persécutions. Je désire ajouter que je prie intensément et constamment Dieu Tout Puissant afin que notre pitié, notre fidélité, notre sincérité et notre dévotion puissent assainir la tiédeur, l’infidélité et la sécularisation qui sont survenues à l’étranger en raison d’une ouverture et d’une liberté sans freins. Dans l’Année de la Foi, au sein de vos discussions synodales vous pouvez enquêter sur la raison pour laquelle notre foi en Chine a pu se conserver invincible jusqu’à aujourd’hui. (…) J’ai été très ému par la plainte du Pape Benoît XVI : “ Comme nous le savons, dans de vastes zones de la terre, la foi court le risque de s’éteindre comme une flamme qui ne trouve plus à s’alimenter. Nous nous trouvons face à une profonde crise de la foi, à une perte du sens religieux qui constitue le plus grand défi pour l’Eglise d’aujourd’hui. De nos jours, le renouveau de la foi doit donc être la priorité de l’engagement de l’Eglise tout entière” (Discours du Saint-Père Benoît XVI aux participants à l’assemblée plénière de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi, 27 janvier 2012). Je crois que de toute façon notre foi de chrétiens chinois puisse consoler le Pape. Réponse du synode  le 23 octobre Nous savons que les souffrances, les prières et la joie d’être chrétiens en Chine sont des offres appréciées par Dieu et sont d’encouragement à tous les chrétiens du monde entier. […] Même si Vous et les autres Évêques catholiques de Chine n’avez pas été en mesure d’intervenir, nous vous avons considéré spirituellement présents. […] Le Synode des Évêques Vous renouvelle à nouveau ainsi qu’à toute l’Église en Chine ses souhaits les meilleurs dans l’espoir qu’à l’avenir les Évêques de Votre noble pays puissent participer aux travaux du Synode. Le Saint Père Benoît XVI Vous envoie une bénédiction spéciale pour Vous, pour Vos prêtres et Vos fidèles, ainsi qu’à toute l’Église bien aimée en Chine.

Oui au plan de Dieu sur le mariage !

Si notre Foi ne peut accepter pareille dénaturation du mariage et de la famille, la raison a elle aussi des arguments pour refuser cette dérive. Il ne s’agit pas de se mobiliser contre une certaine catégorie de personnes, mais il s’agit ne pas laisser les repères fondamentaux de la vie et de la morale être brouillés de façon radicale. Les catholiques ne sont d’ailleurs pas les seuls à se mobiliser, beaucoup de personnes d’autres confessions religieuses, ou sans religion, s’opposent elles aussi à ce projet de loi. A tout le moins, cette question mériteraient un débat public, car l’absence de débat laisse la question dans une grande confusion, et ne permet pas l’information impartiale de nos compatriotes. Même dans le cas d’une loi allant moins loin que prévu, il est évident que nous serions en présence d’une ouverture appelant un jour ou l’autre une modification allant dans le sens d’une totale libéralisation. « Faudra t-il descendre dans la rue ? » s’interroge mgr Aillet, évêque de Bayonne. Une autre dérive inquiète également : la suppression de l’autorisation pour la recherche sur l’embryon. Même si une dérogation était de fait assez souvent donnée, la recherche est désormais totalement laissée au libre vouloir des savants. Jean-Marie Le Méné, président la Fondation Jérôme Lejeune dénonce fermement et avec tristesse cette transgression majeure. Rome et la FSSPX Rome donne du temps à la FSSPX pour se prononcer sur le texte qui lui a été remis le 13 juin 2012 concernant une déclaration doctrinale et une proposition de régularisation canonique. Ceci intervient alors que Mgr Williamson s’est fait exclure de la FSSPX en raison de sa désobéissance. L’Eglise catholique dans les pays nordique. Mgr Grgic, évêque de Tromsö en Norvège (photo) a témoigné de la vitalité de l’Eglise catholique au Danemark, Finlande, Islande, Norvège et Suède. Si les catholiques sont une petite minorité, il y a une belle vitalité par le nombre d’églises construites, « les vocations au sacerdoce et à la vie religieuse augmentent, le nombre de baptêmes dépasse de loin le nombre de décès et de ceux qui abandonnent l’Eglise, et la présence à la Messe dominicale est assez élevée ». A cela s’ajoute un intérêt pour l’Eglise dans certains secteurs de la société. En contrepoint, il a souligné la difficulté de grandes distances et les prêtres doivent beaucoup voyager (parfois 2 000 kms/mois). Défense de la famille Le grand rabbin de France, Gilles Bernheim, vient de publier un long texte pour défendre le mariage face au projet de loi gouvernemental.

Commentaires

Que voulez-vous faire ?
Consulter la consigne spitrituelle
Décembre 2020 : En ce prochain Noël, viens Jé...
Prier en direct avec les offices
S'informer de nos actualités
S'inscrire à nos activités
Se former grâce à nos dossiers