In Altum

Mensuel catholique gratuit
pour les jeunes et toute la famille
(à partir de 13 ans) !

24 mars : HISTORIQUE !!!

Publié le dans la rubrique (In Altum n° 39)

Entre 1,5 et 2 millions de manifestants à Paris. L’opposition se durcit…Toutes les artères bondées, les Champs Élysées envahis...

Après bien des difficultés et des obstacles destinés à limiter la mobilisation, le dimanche 24 mars a été encore un succès dépassant toutes les prévisions. Jugeons-en : après avoir interdit la manifestation en de nombreux lieux, la préfecture de police n’a fait connaître que quelques jours avant le 24 mars le lieu du rassemblement, l’interdiction de l’accès aux Champs-Élysées étant évidemment une mesure politique. Les média ont fait preuve d’un silence étonnant avant cette nouvelle manifestation. La préfecture de police attendait 100 000 personnes… Beaucoup avaient tablé sur l’essoufflement du mouvement. En effet, de nombreuses personnes et familles s’étaient mobilisées déjà en novembre dans de grandes villes de province ; en janvier à Paris (1 300 000 personnes) ; début février devant les préfectures. Mais la lassitude n’a pas gagné les rangs et le mot d’ordre « on ne lâchera rien » s’est vérifié. Avant l’heure de la manifestation, l’avenue de la Grande armée débordait (photo de droite). Vers 14 h 30, l’avenue Foch, d’abord interdite, est ouverte par la police pour décompresser. Puis c’est au tour de l’avenue Carnot. Encore insuffisant. « Libérez les Champs ! » scande la foule en haut de l’avenue Foch. De plus en plus nombreux, les manifestants prennent des ruelles détournées pour rejoindre le haut des Champs Élysées. Quelques centaines de personnes vers 16 heures, puis quelques milliers vers 17 heures, enfin, la plus belle avenue du monde va être en bonne partie envahie dans la fin de l’après-midi (photo en haut), par les défenseurs de la famille venus braver pacifiquement mais résolument les « dictatures du relativisme » qui ont pris ce jour là un visage plus dur encore : enfants et familles gazés par des bombes lacrymogènes… « Démocratie ! Démocratie ! » crieront les jeunes sur les champs Élysées. Seront-ils entendus ?... L’atmosphère de ce 24 mars était plus grave que celle du 13 janvier. Tous prennent conscience de ceci : la dictature se durcit ; la résistance aussi. Un passant s’adresse à des manifestants : « C’est la lutte finale ? » On lui répond : « Non, ce n’est que le début ! » À l’étranger, on regarde cette réaction de la France avec étonnement et admiration (la RAI, télévision italienne, était sur les Champs Élysées vers 16 h 30 !) Prélude à l’extension du réveil de la Fille aînée de l’Église ? Le Cardinal Ratzinger avait averti en 1985 : « La famille est la cellule originaire de la liberté. Aussi longtemps qu’on la protègera, un espace minimal de liberté sera garanti. Voilà la raison pour laquelle les dictatures chercheront toujours à détruire la famille, afin d’éliminer cet espace de liberté qui échappe à leur emprise. » Encore une prophétie… Rendons grâce pour ce réveil qui dure… le combat n’est pas fini, mais le « printemps des consciences » a commencé.

Commentaires

Que voulez-vous faire ?
Consulter la consigne spitrituelle
Octobre 2020 : Notre-Dame, à vous les command...
Prier en direct avec les offices
S'informer de nos actualités
S'inscrire à nos activités
Se former grâce à nos dossiers