In Altum

Mensuel catholique gratuit
pour les jeunes et toute la famille
(à partir de 13 ans) !

Le Message du Concile aux jeunes

Publié le dans la rubrique (In Altum n° 42)

Année de la foi : les 1000 questions de « Piccolo » à propos du concile Vatican II…

L'Eglise a confiance en la force et la joie des jeunes

Quelle joie, In altum, de nous retrouver nous serons à Rio dans quelques semaines. Karl dit qu’il trouve l’Eglise un peu vieille : il a été interloqué de voir si peu de jeunes en entrant dans une église. Il m’a demandé si Vatican  II s’était intéressé aux jeunes. Je n’ai pas su répondre. Sache, Piccolo, que le Concile a eu une attention toute particulière pour les jeunes, puisque son dernier message leur est adressé : « C’est à vous, enfin, jeunes gens et jeunes filles du monde entier, que le Concile veut adresser son dernier message. Car c’est vous qui allez recueillir le flambeau des mains de vos aînés et vivre dans le monde au moment des plus gigantesques transformations de son histoire. » Effectivement les changements se font sentir. Mais Karl a certainement raison, c’est le tout petit reste qui a repris le flambeau, même si depuis quelques mois se lèvent des veilleurs. Nous avons été impressionnés par ces jeunes Français déterminés à ne pas laisser s’éteindre la flamme de l’espérance. Est-ce la mission que l’Eglise attend des jeunes ? Ces jeunes sont à l’écoute du Pape et ils prennent conscience de la gravité de l’appel du Concile pour leur engagement dans la société : « Vous vous sauverez ou vous périrez avec elle. » Le Concile a exprimé son désir que les jeunes répondent au souci de l’Eglise, « que cette société laisse s’épanouir son trésor toujours ancien et nouveau, la foi. » « En face de l’athéisme, phénomène de lassitude et de vieillesse, vous saurez affirmer votre foi dans ce qui donne un sens à la vie : la certitude de l’existence d’un Dieu juste et bon. » C’est profondément vrai. Mais Karl se demande si le Concile n’est pas utopique en plaçant sa confiance dans les jeunes. Tout le monde sait que les jeunes sont peu expérimentés. C’est vrai, mais les jeunes ont une place privilégiée, car l’Eglise est jeune par nature et, tel fut l’objectif du Concile : « le rajeunissement du visage de l’Eglise pour répondre au dessein de son fondateur, le Christ éternellement jeune. » C’est pourquoi, il adressait sa « confiance en la force et la joie des jeunes en affirmant que ces derniers ne seraient pas tentés de céder comme leurs aînés à la séduction des philosophies de l’égoïsme et du plaisir ou celle du désespoir et du néant. »

L'Eglise est vivante et jeune

 Le Pape Benoît XVI disait lors de la messe d’inauguration de son pontificat que l’Eglise est vivante et jeune. Qu’est-ce que le Concile entend par l’expression « jeunesse de l’Eglise » ?   L’Eglise est jeunesse de ce monde car elle possède ce qui fait la force et le charme des jeunes : la faculté de se réjouir de ce qui commence, de se donner sans retour, de se renouveler et de repartir pour de nouvelles conquêtes. En elle resplendit la lumière du Christ, le compagnon et l’ami des jeunes. Les jeunes doivent donc déployer leurs jeunes énergies pour faire resplendir la jeunesse du Cœur de Jésus et de son Eglise. Les Journées Mondiales de la Jeunesse sont un fruit visible de ce message aux jeunes. Alors Piccolo, in altum, le vicaire du Christ t’attend pour faire retentir de nouveau en ton cœur l’appel de Jésus : « Allez de toutes les nations faites des disciples ! »

Commentaires

Que voulez-vous faire ?
Consulter la consigne spitrituelle
Octobre 2020 : Notre-Dame, à vous les command...
Prier en direct avec les offices
S'informer de nos actualités
S'inscrire à nos activités
Se former grâce à nos dossiers