In Altum

Mensuel catholique gratuit
pour les jeunes et toute la famille
(à partir de 13 ans) !

Remue-méninges et valeurs sportives

Publié le dans la rubrique (In Altum n° 44)

Détente biblique

Le savez-vous ? Notre très belle langue française regorge d’expressions que nous tenons de la Bible ou qui ont été façonnées à partir de celle-ci. En voici quelques unes assez fameuses mais un voyou a malheureusement effacé la moitié des parchemins. A vous de les compléter : vous verrez combien jusque dans notre langue, la culture judéo-chrétienne s’est insérée  Complétez ces expressions par des personnes célèbres de la Bible. A - Etre pauvre comme… B - Etre vieux comme… C - Etre fort comme… D - Pleurer comme une… E - Etre incrédule comme… F - A chaque jour… G - Rien de nouveau… H - Vanité des vanités… I - Rendez à César… J - La lettre tue… Voici quelques petites charades pour vous rendre davantage familiers des femmes de l’Ancien Testament dont certaines ont eu un rôle important dans l’histoire du salut. Mon premier est une île française ou une note de musique. Mon deuxième est la lettre qui évalue un travail satisfaisant. Mon troisième peut être une lettre ou un fait particulier. Mon tout est la femme de Jacob. Mon premier n’est pas intelligent. Mon deuxième est un adjectif possessif. Mon troisième est la deuxième lettre de l’alphabet. Mon tout est la mère de Salomon. Mon premier est extrait des fruits. Mon deuxième est l’impératif pluriel de dire. Mon tout coupa la tête d’Holopherne. Mon premier est un petit oiseau. Mon deuxième est commun à Zabulon et à Zachée. Mon troisième n’est pas laide. Mon tout est la cruelle femme du roi Achab. Mon premier est la partie tendre du pain. Mon deuxième pousse dans les rizières. Mon troisième anime le corps. Mon tout est la sœur de Moïse.

Le Pape François et le football

Vous n’êtes peut-être pas sans ignorer que notre Pape François et Benoît XVI se distinguent l’un de l’autre quant à l’amour du sport. Alors que Benoît XVI avouait ne pas comprendre au séminaire que l’on puisse courir derrière un ballon, le Pape François a manifesté sa passion pour le football en accueillant en audience, les capitaines de l’Italie et de l’Argentine, Lionel Messi et Gianluigi Buffon, à qui il n’a pas hésité à rappeler que le sport devait rester « amateur » et cultiver les valeurs de « beauté, de camaraderie et d’altruisme ». Il les a appelés à comprendre leur « responsabilité sociale », étant considérés par beaucoup de jeunes comme des « modèles ». Le Pape semble aussi rester un fervent supporter de l’équipe de San Lorenzo, un des clubs de Buenos Aires, puisqu’il continue de cotiser pour cette équipe en tant que « socio » (terme espagnol désignant les supporters d’un club). Mais rassurez-vous, le Pape ne passe pas son temps au stade pour regarder les matchs. Il a bien autre chose à faire. Pour le Pape, le seul modèle est Jésus, qu’il a fait applaudir à maintes reprises. Solutions : A Job –  B Mathusalem –  C Samson – D Madeleine – E St Thomas - F suffit sa peine – G sous le soleil – H tout est vanité – I ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu. – J mais l’Esprit vivifie 1 Rebbeca – 2 Bethsabée – 3 Judith – 4 Jézabel – 5 Myriam

Commentaires

Que voulez-vous faire ?
Consulter la consigne spitrituelle
Octobre 2020 : Notre-Dame, à vous les command...
Prier en direct avec les offices
S'informer de nos actualités
S'inscrire à nos activités
Se former grâce à nos dossiers