In Altum

Mensuel catholique gratuit
pour les jeunes et toute la famille
(à partir de 13 ans) !

L'Eglise, le monde, la société

Publié le dans la rubrique (In Altum n° 49)

L'Eglise en mouvement

Le pape rencontre 25 000 fiancés pour la St Valentin

Fêter la Saint Valentin au Vatican, c’est l’idée originale qu’à proposée le pape François aux fiancés du monde entier. Dans une  ambiance très festive, le pape les a encouragés à ne pas avoir peur de s’engager pour toujours. « L’amour ce n’est pas seulement un  sentiment, c’est une relation, quelque chose qui se construit. Et pour cela, il faut faire des concessions » a-t-il rappelé aux futurs  mariés. Chacun des futurs foyers est reparti avec un coussin en soie blanche aux armoiries du Pape pour y déposer les alliances le  jour du mariage.

Fête dans le diocèse de Versailles

Le 800ème anniversaire de la naissance de Saint Louis est l’occasion pour le diocèse de Versailles de fêter son saint patron ! Un pèlerinage pour renouveler les promesses de son baptême est proposé en la collégiale de Poissy, dans laquelle le saint a été baptisé.

Un voyage en Corée

Un voyage en Corée Alors que l’archevêque de Séoul vient d’être créé cardinal, un voyage du Saint Père dans cet autre bout du monde est prévu pour la fin août. Peut-être en profitera-t-il pour béatifier 124 martyrs coréens. Ce voyage serait le 2° cette année pour le pape François, après la Terre Sainte du 24 au 26 mai. D’autres voyages seraient à l’étude : la Bosnie, où le gouvernement a invité le pape aux cérémonies du 100ème anniversaire du début de la 1ère guerre mondiale, les Philippines ou encore le Sri Lanka.

Une encyclique sur l’écologie

Le porte-parole du Saint Siège, le père Lombardi, a confirmé que le pape a commencé la rédaction d’une encyclique sur l’écologie. Ce texte veut rappeler la responsabilité des hommes dans la préservation de la planète face aux « cultures du profit », qui mettent au rebut la dignité de l’homme et de la création toute entière.

Le consistoire et le synode sur la famille

Environ 150 cardinaux étaient réunis à Rome entre le 20 et le 22 février. Outre la création de 19 nouveaux cardinaux, la préparation du prochain synode sur la famille était aussi au programme de ce consistoire extraordinaire.

Création de nouveaux cardinaux

Le pape François a créé ce 22 février, en fête de la Chaire de St Pierre, 19 nouveaux cardinaux, dont 16 sont électeurs. Petite présentation du cardinalat et du nouveau « sacré collège ». Les cardinaux sont les collaborateurs les plus proches du pape. A l’origine, le pape s’appuyait sur 7 diacres, puis sur les prêtres du clergé de Rome. On les appelle « cardinaux », du latin « cardo » qui signifie « gond » : c’est grâce à eux que le pape peut gouverner, et que la « machine de l’Église » tourne rond ! A partir du XII° siècle, ce titre n’est plus nécessairement donné à des romains, cependant, il est toujours relié à une paroisse romaine. Pour manifester leur attachement au Pape, ils s’habillent d’un vêtement rouge, signifiant qu’ils sont prêts à verser leur sang pour le Christ et l’Eglise. Lors de leur « création », on leur remet aussi un anneau, signe de fidélité au Pape et à la foi catholique transmise par le Christ dans l’Eglise. Un cardinal est « électeur » lorsqu’il a moins de 80 ans. Depuis 1962, un cardinal doit toujours être pris parmi les évêques, même s’il peut y avoir des dispenses, notamment pour le choix d’un cardinal non-électeur. Parmi les nouveaux cardinaux, 16 sont électeurs. 8 viennent d’Europe, dont 3 de la Curie romaine ; 7 d’Amérique, 2 d’Afrique et 2 d’Asie. Au total, on compte maintenant 218 cardinaux, dont 122 électeurs. Parmi eux, 50% viennent d’Europe, 15% d’Amérique latine, 12% d’Amérique du Nord, 11% d’Asie et d’Afrique, 1% d’Océanie. Pour la première fois, l’Europe n’a plus la majorité absolue. La France compte 8 cardinaux, dont 4 électeurs.

Consistoire sur la famille

Les cardinaux se réunissent à la demande du pape. Cette réunion, appelée consistoire, est dite extraordinaire – comme c’était le cas cette fois-ci – lorsque tous les cardinaux du monde entier sont réunis. Le thème choisi par le pape était la famille, à l’approche du prochain synode (i.e. réunion) des évêques sur ce même thème. Ce consistoire est, pour ainsi dire, la 2° étape de la préparation de synode. Il fait suite au questionnaire envoyé dans tous les diocèses du monde pour mieux connaître la façon dont la doctrine chrétienne sur la famille est connue et vécue dans le monde. Pour la France, c’est plus de 83 diocèses qui ont envoyé une réponse, synthétisée en 2 000 pages, que Mgr Carré, archevêque de Montpellier et vice-président de la Conférence Episcopale a dû résumer pour envoyer à Rome la réponse française. Les cardinaux ont ainsi pu échanger entre eux et avec le Saint Père sur ce thème. Leur préoccupation, comme l’a rappelé le pape en ouverture, est de faire en sorte que la doctrine chrétienne sur la famille soit mieux présentée à l’homme d’aujourd’hui. A noter que le cardinal-archevêque de Paris, Mgr Vingt-Trois, sera co-président de ce prochain synode, avec l’archevêque de Manille (Philippines) et l’archevêque d’Aparecida (Brésil). Un effet de son implication décisive dans la protection de la famille ces derniers temps ?

Commentaires

Que voulez-vous faire ?
Consulter la consigne spitrituelle
Juillet 2020 : servir Jésus et l'Eglise
Prier en direct avec les offices
S'informer de nos actualités
S'inscrire à nos activités
Se former grâce à nos dossiers