In Altum

Mensuel catholique gratuit
pour les jeunes et toute la famille
(à partir de 13 ans) !

L’étonnant phénomène des marées

Publié le dans la rubrique (In Altum n° 55)

Voulez-vous méditer sur l’éternité de Dieu ou l’immensité de Son œuvre ? Vous pouvez gravir une falaise surplombant l’océan et vous contemplerez l’horizon infini !

« Il appelle les eaux de la mer et les répand sur la surface de la terre. » (Amos, 9, 6)

Avant de rentrer dans le vif du sujet, il faut souligner que les océans tiennent un rôle fondamental dans l’équilibre thermique de la Terre et leur interaction avec l’atmosphère est la clef de l’évolution du système climatique. Ce système ressemble à une machine thermique dont les mécanismes sont basés sur les échanges entre les circulations atmosphériques (vent, par exemple la mousson) et océaniques (courants). Les océans sont donc en quelque sorte un thermostat régulateur du climat. Vous avez bien entendu parler du réchauffement climatique et des gaz à effet de serre ? Les océans ont une immense capacité d’absorption de composants chimiques tel le dioxyde de carbone qui est à l’origine de l’effet de serre. Océan et atmosphère forment un ensemble. Le Seigneur « a façonné la mer et sa richesse » avec le cycle des marées. Cependant, Il n’y a pas de marée dans toutes les mers (Mer Morte, Mer Noire…) car elles sont « fermées ». Les marées sont un ensemble d'ondes longues, de période de 12 ou 24 heures généralement. C’est-à-dire qu’il y a une marée haute et une marée basse chaque jour. Elles ont pour origine l'attraction gravitationnelle (plus précisément la force de marée) de la lune et dans une moindre mesure de celle du soleil. Les plus grandes marées se trouvent ainsi dans des baies formant un entonnoir, comme le canal de Bristol ou la baie du Mont saint Michel. Inversement, les plus faibles marées se trouvent au milieu des océans très ouverts (0,2 mètre à Tahiti) et dans les mers très fermées comme en Méditerranée ou dans la Baltique. Ce phénomène des marées est comme une gigantesque cuvette balancée plus ou moins régulièrement. On distingue trois périodes pour les marées : le flux, lorsque la mer monte, le reflux, lorsque la mer se retire, et l’étale, le mouvement de la mer est « stable ». Lorsque la marée est basse, c’est un peu comme un plateau de fruits de mer que le Bon Dieu offre aux hommes et aux oiseaux des mers. La majorité des oiseaux se nourrissant de vers, mollusques, crustacés font partie des Limicoles, genre rassemblant plusieurs familles : bécasseaux, gravelots, chevaliers, vanneaux, etc. Les limicoles s’alimentent en capturant des bestioles au sol, ou en fouillant la vase de leur long bec (photo). Pour les pécheurs à pied, il est indispensable de bien savoir les horaires des marées pour ne pas être surpris par la marée montante, ce phénomène peut entraîner des accidents. Il est conseillé aussi de connaître les lieux intéressants pour la pêche ! Ainsi notre panier se remplira plus rapidement ! Tandis que les amateurs de voile et  les baigneurs guettent, eux, les périodes de haute mer. Inutile de vous expliquer pourquoi ! Peut-être avez-vous passé une partie de l’été au bord de la mer et admiré cette merveille de la création ? Et si nous naviguons au milieu de la mer il est facile de constater que la terre est ronde !

Commentaires

Que voulez-vous faire ?
Consulter la consigne spitrituelle
Octobre 2021 : Regardons l'étoile, invoquons...
Prier en direct avec les offices
S'informer de nos actualités
S'inscrire à nos activités
Se former grâce à nos dossiers