In Altum

Mensuel catholique gratuit
pour les jeunes et toute la famille
(à partir de 13 ans) !

La vie, c'est la joie !

Publié le dans la rubrique (In Altum n° 57)

Nous nous préparons à fêter, dans la joie, la naissance de Jésus ! Le don de la vie est toujours source de joie ! Et pourtant… des personnes cherchent encore à détruire ce don. Devant cette triste réalité est né : « 40 Days for Life » C’est aux Etats-Unis qu’est né ce mouvement qui veut protester contre l’avortement. Pour cela, durant les 40 jours du carême, devant des cliniques d'avortement, est organisée une chaîne de prières. Cette initiative a été prise par David Bereit, membre d’une association pro-vie. Cependant, il était déçu, car malgré un engagement humain important, le nombre d’avortements continuait d’aller grandissant. Aussi, avec quatre membres du groupe, ils décidèrent de se tourner vers la prière, se rendant bien compte que seule une action divine peut mettre un terme à cette abomination. Suite à cette prière est né « 40 days for life ». Ce mouvement a plusieurs lignes d'action : premièrement, la prière et le jeûne. L’objectif étant de montrer qu’avec Dieu, tout est possible. Mais aussi l’organisation d'une veille de prière pacifique ininterrompue, (24h/24), devant des cliniques d’avortement avec des « conseillers de trottoirs » qui proposent aux mamans qui s’y rendent des solutions concrètes pour qu’elles découvrent et acceptent la grandeur du don qu’elles ont en elles. Par ailleurs, le mouvement propose une approche communautaire. Notamment en diffusant le message pro-vie, en faisant du porte à porte, en prenant la parole dans les églises et les écoles et en s'impliquant dans les média. Enfin, des chaînes de prières « de l’arrière » ont été lancées pour soutenir cette action. Des personnes prient chaque jour pendant toute la durée de ces quarante jours, une dizaine de chapelet. David Bereit affirme que la plus grande difficulté rencontrée pour lancer cette initiative fut le manque de foi et de confiance en Dieu. Mais il a été exaucé au-delà de toute mesure. En effet, alors qu’il espérait agir sur une douzaine de villes pour sa première campagne, pas moins de 89 villes de 33 États différents se sont mobilisées ! Aujourd’hui « 40 days for life » a aussi lieu dans d’autres pays du monde. Les deux difficultés d’origine ont été surmontées par la prière, le jeûne et la confiance en Dieu. En février 2014, 2 876 campagnes locales des « 40 Days for Life » se sont déroulées dans chacun des 50 États et dans 21 autres pays. Plus de 600 000 volontaires ont participé à ces campagnes et les informations confirment que 8 245 enfants ont été sauvés, in extremis, grâce à tous ces personnes priant devant des cliniques d’avortement, dont 44 de celles-ci ont définitivement fermé leurs portes, tandis que 88 employés de ces cliniques, touchés au cœur, ont quitté cette industrie. Ainsi, à partir de la prière de quatre personnes, petits instruments, est née une initiative basée sur la prière, qui sauve des vies et apporte la joie. Tout est possible à celui qui croit. La puissance de Dieu se déploie dans la faiblesse.

Commentaires

Que voulez-vous faire ?
Consulter la consigne spitrituelle
Juillet 2020 : servir Jésus et l'Eglise
Prier en direct avec les offices
S'informer de nos actualités
S'inscrire à nos activités
Se former grâce à nos dossiers