In Altum

Mensuel catholique gratuit
pour les jeunes et toute la famille
(à partir de 13 ans) !

Nouvelle Mafia en ville...

Publié le dans la rubrique (In Altum n° 72)

Petite étude à prolonger pour ceux qui s'ennuient entre 12h00 et 2h00, à l'arrêt de bus, ou qui vous évitera de regarder les mouches au plafond en d'autres lieux… Bonjour à tous et bienvenue sur la toile de Jips! Une bande mafieuse de piafs investit nos villes depuis des décennies !! Chapardages, tapages de tout genre, et même attaques… Les faits divers ne manquent pas ! Bien que d'envergure plus ou moins grande, ils surgissent de nulle part, tombant du ciel à la première occasion, vous les aurez reconnus : Corbac à bec crochu, Goéland Perfide, Pigeon Futé et le discret (mais non moins efficace) Malin Moineau ! Tous différents, ils son parvenus à une adaptation rapide face à l’urbanisation croissante, suivant plus ou moins le changement de vie des humains : leur MacDo', les miettes et restes de repas trop vite pris, mais aussi leur gîte : le squat des zones urbaines aériennes non occupées. La corneille est ainsi le seul mafieux à qui le plan Vigipirate profite bien : les sacs plastique transparents alors utilisés lui permettent d'inspecter, puis de déchirer pour sélectionner ses produits. Pigeon Futé a une autre technique, faisant croire à tous le monde qu'il est le dernier des imbéciles et donc qu'il meurt de faim… Ne vous y méprenez pas ! Il a en fait des capacités tout à fait surprenantes et « pige » assez vite les affaires ! Oiseau migrateur, il a un extraordinaire sens de l’orientation et une certaine capacité de mémorisation. Il possède en outre une très grande faculté de catégorisation d'image. Des chercheurs ont même utilisé cette dernière faculté pour diagnostiquer la présence des cellules cancéreuses sur des photos de cellules. Les pigeons entraînés ont correctement identifié les images dans 85 à 90% des cas... Mieux, lorsque les 8 pigeons étaient regroupés pour se prononcer sur une photo, le diagnostic émis était le bon dans 99% des cas ! Goéland Perfide préfère quant à lui utiliser la force : plus gros que tout le monde, il fonce et essaie de faire lâcher prise à ceux qui sont plus rapides que lui. Pire encore : si un autre volatile moins puissant que lui, ce qui court les rues en ville, vient à manquer d'attention, il n'hésite pas à le… détruire avec son bec qui, à la base, n’est pas vraiment prévu pour cela ! Quant à notre gentil petit moineau, vif comme la poudre, il surgit de nulle part, souvent de quelque buisson, arrivant ainsi à plus que survivre… Mais il ne suffit pas de manger, il faut aussi dormir. Où se cache notre bande de voyous ? S’agirait-il de génération spontanée d'oiseaux plus ou moins fantômes ? Après tout, n'entendons-nous pas des cris de sorcières dans les lieux où le goéland s'est propagé ? Notre envoyé spécial a remarqué que nos piafs ont su en fait coloniser un nouveau type de territoire. Goéland P. occupe les zones à peu près plates des toits et terrasses, notre pigeon de service se paie le luxe de demeures classées « monuments historiques », Maître Corbac sur un arbre de talus comme il y en a toujours en ville est toujours perché ; quant à notre petit moineau, il se contente d'un petit couffin d'herbe sur une gouttière abritée par quelque corniche. Quant à la suite l' étude: c'est à vous de jouer ! A++ Jipsou.

Commentaires

Que voulez-vous faire ?
Consulter la consigne spitrituelle
Octobre 2021 : Regardons l'étoile, invoquons...
Prier en direct avec les offices
S'informer de nos actualités
S'inscrire à nos activités
Se former grâce à nos dossiers