In Altum

Mensuel catholique gratuit
pour les jeunes et toute la famille
(à partir de 13 ans) !

Peut-on être chrétien et scientifique?

Publié le dans la rubrique (In Altum n° 80)

La raison scientifique suffit-elle à expliquer l’univers?

« Peu de jours pour rendre joyeuses les trois prochaine années ». Ça y est, c'est sûr, c'est mathématique, en un petit investissement d'argent, vous trouverez le bonheur pour 3 ans. Qu'en pensez-vous ? On utilise souvent des données « scientifiques » où la cause (ici l'acquisition d'une voiture toute neuve), produira indubitablement son effet (ici le bonheur), tout comme 4 naît nécessairement de 2 + 2. Ici : investissement limité + peu de jours = valeur infinie durant 3 ans ! Mais est-ce vrai ? Ce qui semble prouvé scientifiquement n'est pas forcément vrai, ou plutôt n'est vrai que dans un domaine propre : celui du quantifiable et du mesurable. Le bonheur dont il est question dans la pub ne dépendra pas seulement de l'achat de cette superbe voiture, et ne pourrait même se réduire à la mise en place de simples facteurs extérieurs. En effet, l'univers peut être étudié sous différentes dimensions. Notre intelligence humaine, qui par définition est ouverte sur le monde, est capable d'étudier une même réalité sous ses différents aspects. L' « intelligence scientifique » s'intéresse à la réalité matérielle et en étudie les aspects physique, chimique, dynamique etc. utilisant le langage correspondant : le langage mathématique. Mais la question est la suivante : existe-t-il d'autres dimensions de l'univers que la simple dimension matérielle ? Ce qui revient à se demander : quelque chose est-il vrai par le simple fait qu'il peut être le fruit d'une expérience donnant, dans les mêmes conditions, le même résultat ? L'affirmer reviendrait finalement à avoir une vison de l'univers assez particulière, qui correspondrait à celle d'une immense horloge bien réglée... L'homme lui-même, avec sa capacité d'orienter sa vie par sa volonté, de saisir les lois de l'univers, de contempler, avec sa capacité artistique, serait tout simplement nié. Il nous faut donc élargir notre regard. Pour le scientifique, il est nécessaire d'avoir présent à l'esprit que ce qu'il étudie est en relation avec d'autres éléments qui forment ensemble un tout. Le cardiologue connaît le cœur comme un tout non réductible à un simple ensemble de tissus, et comme étant une partie d'une unité plus grande, le corps. Nous pouvons ici énoncer un donné universel selon lequel le tout est toujours plus grand que la somme des parties. L'univers lui-même peut nous apparaître comme un ensemble cohérent d’éléments. Il sera important dans la quête de la vérité d'avoir un regard assez large. La question du « comment » des choses sera importante, mais devra être accompagnée de la question du « pourquoi » qui assurera une vision d'ensemble. En tant que chrétiens, nous avons la chance d'avoir ce type de regard parce que nous nous plaçons en quelque sorte du point de vue de Dieu. Dès lors nous pouvons répondre à notre question : oui, on peut être chrétien et scientifique, et c'est même en étant chrétien qu'on a le plus de possibilités de s'approcher de la vérité scientifique recherchée.

Commentaires

Que voulez-vous faire ?
Consulter la consigne spitrituelle
Octobre 2020 : Notre-Dame, à vous les command...
Prier en direct avec les offices
S'informer de nos actualités
S'inscrire à nos activités
Se former grâce à nos dossiers