In Altum

Mensuel catholique gratuit
pour les jeunes et toute la famille
(à partir de 13 ans) !

L'Eglise vivante au coeur du monde

Publié le dans la rubrique (In Altum n° 82)

God blesses America !

C’est une avancée considérable à laquelle le monde assiste, atterré, stupéfait ou plein d’espoir. On se prend déjà à rêver d’un ras-de marée qui submerge la culture de mort, emportée dans les oubliettes de l’Histoire avec son diabolique emblème en trois lettres (IVG). L’élection de M. Trump pourrait en effet signer l’arrêt de mort de l’avortement aux États-Unis. Non content d’avoir interdit le financement des ONG internationales soutenant l’avortement, et nommé un Juge « pro-vie » à la Cour suprême, le 45e Président des États-Unis a assuré la 44e Marche pour la Vie à Washington de son total soutien, lui envoyant son vice-président, évangélique déjà initiateur d’une législation très restrictive en la matière en tant que gouverneur de l’Indiana. « Life is winning again in America », s’est exclamé Mike Pence (en photo), dans un discours aux antipodes du politiquement correct, en présence du cardinal Dolan, archevêque de New-York. Les jours de Roe vs Wade (la « loi Veil » des États-Unis) sont comptés et la vie triomphe quand un gouvernement travaille « pour mettre fin au financement de l’avortement ». La vie triomphe quand « la compassion l’emporte sur le confort et l’espoir sur le désespoir ». La vie triomphe quand 75% des Américains veulent restreindre l’accès à l’avortement et que 60% l’estiment moralement mauvais. La vie triomphe quand c’est l’amour, non la colère, qui anime les défenseurs de la vie. « Que Dieu vous bénisse tous ! Que Dieu bénisse les États-Unis ! », a conclu Mike Pence. On appelle cela le sens de l’Histoire !

L’Opus Dei élit son nouveau prélat 

A 72 ans, Mgr Fernando Ocariz, jusqu’alors vicaire auxiliaire de l’Opus Dei (l’Œuvre, pour les intimes), succède à Mgr Echevarria. Né en 1944 à Paris d’une famille exilée à cause de la guerre civile en Espagne, il fut ordonné prêtre en 1971 et travaillait depuis les années 1980 au Vatican, notamment dans la Congrégation pour la doctrine de la Foi de 1986 à 2003. Il fut ainsi le principal rédacteur du document fondamental Dominus Jesus, publié sous Jean-Paul II en 2000 pour rappeler, contre le relativisme ambiant, que Jésus-Christ est l’unique Sauveur de tous les hommes. Il est désormais à la tête d’un ordre religieux de 90 000 membres.

Cire, statistiques et Règne de Dieu ! 

Les Français sont-ils (encore) catholiques ? 54% se disent catholiques (en 1950, ils étaient 95%) et 24% se déclarent engagés. Malheureusement, cet engagement semble ne pas inclure la Messe dominicale puisqu’à peine 2% y rencontrent Jésus chaque semaine. Mais, et c’est sans doute là une occasion de réévangélisation, une planche de salut pour leur âme en même temps que le signe que Dieu passe par la Sainte Vierge pour toucher les âmes qui ne s’approchent plus de Lui : 88% des « engagés » font brûler des cierges. Soyons la « lumière du monde » pour conduire ces chercheurs vers la Lumière !

Nous n’avons qu’un honneur au monde… 

Maxéville, en Meurthe-et-Moselle, une fois de plus parmi de trop nombreuses fois, a été, il y a un mois, le théâtre d’un vol d’hosties consacrées, où la volonté de profanation n’est que trop évidente, puisque les ciboires volés ont moins de valeur que les cierges sur l’autel. C’est en cela que « c’est très grave », s’indigne le curé de Saint Martin. Une Messe de réparation a été célébrée, mais qui sait à quel point le Cœur de Jésus est offensé ?... Que partout se lèvent les « Forces spéciales du Saint Sacrement », pour lui tenir compagnie, l’adorer nuit et jour et réparer ainsi ces outrages et nos indifférences, dont il est trop souvent victime !

(Dés)ordre de Malte

Fondé en 1048, l’Ordre des chevaliers de St Jean, devenu Ordre de Malte, a un double statut d’Etat souverain, dont le gouvernement est libre, et d’ordre religieux, dont les membres religieux (environ 50 sur 13 500) doivent obéissance au Pape. Parmi eux, le Grand-maître, Fra’ Festing. Le 6 décembre dernier, il exige la démission de son grand chancelier, von Böselager. Sollicité, le Vatican nomme une commission d’enquête, refusée par ledit grand-maître, en vertu de la souveraineté de l’Ordre. S’ensuivent plusieurs semaines de tensions diplomatiques et, après une entrevue avec le Pape, le grand-maître est conduit à démissionner. Quant à Böselager, il reprend ses fonctions et un « processus de rénovation spirituel et moral » de l’Ordre est engagé. L’enjeu de la crise est en effet diplomatique, mais aussi moral, puisque la cause de la démission du grand chancelier était la distribution massive de préservatifs et de pilules abortives en Afrique et en Birmanie. La question est bien celle du respect par un ordre religieux lié à l’Eglise, de la loi morale, dans l’action humanitaire, respect explicitement demandé par le Pape et pourtant contesté par certains membres de l'Ordre.

Brèves nouvelles

Le procès diocésain de béatification de Sr Marie-Lucie de Jésus et du Cœur Immaculé de Marie (alias Sr Lucie de Fatima) est clos. A Rome maintenant d’étudier et, le cas échéant, de proclamer la sainteté de la vie de la carmélite, morte en 2005. Mgr Ravel (photo) est nommé archevêque de Strasbourg. Âgé de 58 ans, il était évêque aux armées françaises depuis 2009. Sa devise : « Que votre oui soit oui ! ». Du 5 au 10 mars, prions pour le Saint-Père et la Curie romaine, qui vivront leur retraite de Carême et méditeront sur la Passion, la mort et la Résurrection de Jésus. Au 1e janvier 2016, la France comptait 5410 prêtres de plus de 75 ans, soit 47% de l’ensemble. Leur âge médian est de 74 ans ; dans le diocèse de Paris, il est de 57 ans, 59 à Marseille et plus de 81 en Ardèche… Ce 4 février, le Congo a été consacré à la Vierge Marie par les évêques du pays, dans la basilique nationale Sainte Anne, en présence du président N’Guesso, ainsi que des autorités civiles, militaires et diplomatiques. Ou quand la France reçoit des leçons de laïcité et de fidélité à son Baptême par ses anciennes colonies… Cette année, nos frères protestants fêtent la réforme accomplie par Luther il y a 500 ans. Mais dialoguer avec eux en vue de l’unité ne signifie pas fermer les yeux sur ce qui nous sépare encore, c’en est même – logiquement – la cause sine qua non. C’est l’avis de Mgr Burger, archevêque de Fribourg (All), qui a refusé à des luthériens que sa cathédrale leur serve de salle des fêtes pour célébrer cet anniversaire, eux voyant dans l’édifice sacré une « église de citoyens », sans distinction de confession. Les requérants ont finalement dû se replier sur le théâtre municipal… Le Pape nomme l’archevêque de Varsovie envoyé spécial du Saint-Siège à Medjugorje, dans un but strictement pastoral (non pour étudier les apparitions).

Commentaires

Que voulez-vous faire ?
Consulter la consigne spitrituelle
Juillet 2020 : servir Jésus et l'Eglise
Prier en direct avec les offices
S'informer de nos actualités
S'inscrire à nos activités
Se former grâce à nos dossiers