Lundi 4 mai : la France chrétienne dans le Haut Moyen-Âge

Publié le par

Neuvaine du 19 avril au 19 juin 2020

en préparation à notre consécration aux Cœurs de Jésus et de Marie

Lundi 4 mai : le contexte historique

Celui qui veut marcher à ma suite, qu’il renonce à lui-même, qu’il prenne sa croix chaque jour et qu’il me suive.

En cette troisième semaine de notre neuvaine, nous entrons dans la période du Haut Moyen Age qui commence au VIIème siècle et se poursuit jusqu’au XIème. Nous allons découvrir l’incroyable aventure évangélique des moines qui, avec un succès étonnant, vont conduire le peuple Franc aux mœurs encore barbares, à une vie plus authentiquement chrétienne.

C'est ainsi que le moine et chroniqueur Raoul Glaber († c. 1047) pourra écrire : "On eût dit que le monde lui-même se secouait pour dépouiller sa vétusté et revêtait de toutes parts un blanc manteau d’églises."

Rendez-vous donc cet après midi pour une première vidéo qui vous présentera cette période et le programme prévu pour la semaine !

La vidéo

Pour aller plus loin

En venant en France en septembre 2008, Benoît XVI s'était adressé au monde la culture au collège des Bernardins à Paris. Parlant de l'apport des monastères bénédictins à la culture, il nous disait en particulier : 

"Au cours de la grande fracture culturelle, provoquée par la migration des peuples et par la formation des nouveaux ordres étatiques, les monastères furent des espaces où survécurent les trésors de l’antique culture et où, en puisant à ces derniers, se forma petit à petit une culture nouvelle. Comment cela s’est-il passé ? Quelle était la motivation des personnes qui se réunissaient en ces lieux ? Quels étaient leurs désirs ? Comment ont-elles vécu ?

Avant toute chose, il faut reconnaître avec beaucoup de réalisme que leur volonté n’était pas de créer une culture nouvelle ni de conserver une culture du passé. Leur motivation était beaucoup plus simple. Leur objectif était de chercher Dieu, quaerere Deum.

Au milieu de la confusion de ces temps où rien ne semblait résister, les moines désiraient la chose la plus importante : s’appliquer à trouver ce qui a de la valeur et demeure toujours, trouver la Vie elle-même. Ils étaient à la recherche de Dieu. […]

Quaerere Deum : comme ils étaient chrétiens, il ne s’agissait pas d’une aventure dans un désert sans chemin, d’une recherche dans l’obscurité absolue. Dieu lui-même a placé des bornes milliaires, mieux, il a aplani la voie, et leur tâche consistait à la trouver et à la suivre. Cette voie était sa Parole qui, dans les livres des Saintes Écritures, était offerte aux hommes."

Benoit XVI nous disait encore aux Bernardins : ‘'A cette époque du Moyen Age, c’est toute la communauté monastique qui prêchait par sa ferveur et la paix qu’elle rayonnait.

Seigneur Jésus, nous te demandons, par l’intercession de la Vierge Marie, de nous aider à approfondir notre relation avec Toi, le premier missionnaire du Père. En ce temps de confinement, ancre dans nos cœurs l’habitude d’une prière plus fréquente et plus confiante.

Nous voulons aussi te demander de nouvelles vocations pour ton Eglise : qu’à l’exemple de ces moines du Haut Moyen Age si nombreux et si fervents, elles permettent de couvrir à nouveau le sol français du “blanc manteau” d’une chrétienté vivante et rayonnante !

Que voulez-vous faire ?
Consulter la consigne spitrituelle
Juillet 2020 : servir Jésus et l'Eglise
Prier en direct avec les offices
S'informer de nos actualités
S'inscrire à nos activités
Se former grâce à nos dossiers