Mercredi 29 avril : Saint Hilaire et la défense de la vraie foi

Publié le par

Neuvaine du 19 avril au 19 juin 2020

en préparation à notre consécration aux Cœurs de Jésus et de Marie

Mercredi 29 avril : les français et la quête de la Sagesse

Protéger notre trésor

"France, Fille de l’Eglise et éducatrice des peuples, es-tu fidèle, pour le bien de l’homme, à l’alliance avec la sagesse éternelle ?" nous demandait encore Jean-Paul II en 1980

Au cœur du quatrième siècle, après les ennemis extérieurs qui avaient persécuté l’Église pendant trois siècles, un ennemi intérieur menace son trésor : sa foi en Jésus Vrai Dieu et vrai homme. Malgré la ferme condamnation de l'hérésie d'Arius, ce prêtre d'Alexandrie qui refusait la divinité du Christ, de très nombreux évêques dévient de la vraie foi, qui n'est conservée que par une petite minorité de pasteurs, méprisés de tous.

Parmi ces évêques courageux, saint Hilaire va se lever, en Gaule, pour protéger la vérité. Son ouvrage, le De Trinitate, est un véritable traité théologique qui défend avec conviction, enthousiasme et compétence, la foi en la divinité du Christ et en la Trinité.

Demandons en ce jour à saint Hilaire le courage de défendre, aujourd'hui encore, le trésor de notre foi et de porter avec Lui Jésus à nos contemporains.

La vidéo

Pour aller plus loin

Prière de Saint Hilaire de Poitiers  « Dieu et Père éternel » 

« Lorsque j'ai levé vers ton ciel la faible lumière de mes yeux, j'ai cru qu'il ne s'agissait de rien d'autre que de ton ciel. Quand je considère la course des astres et que je constate que chacun accomplit le rôle qui lui est assigné, je reconnais, ô mon Dieu, ta présence en ces astres que mon intelligence ne peut étreindre. Quand je tourne mon esprit vers la terre qui, après avoir reçu les semences, les fait germer, puis vivre et se multiplier, je n'y découvre rien que mon esprit puisse comprendre.

Mais mon ignorance m'aide à te contempler, car si je ne connais pas la nature qui est à mon service, je discerne ta bonté, du fait même qu'elle est là pour me servir. C'est donc en ne connaissant pas ce qui m’entoure, que je saisis ce que tu es ; et en percevant ce que tu es, je t'adore. Aussi longtemps que je jouirai du souffle de vie que tu m'as accordé, Père saint, Dieu Tout-Puissant, je te proclamerai Dieu éternel, mais aussi Père éternel. Amen. »

Saint Hilaire de Poitiers (315-367)

Que voulez-vous faire ?
Consulter la consigne spitrituelle
Octobre 2020 : Notre-Dame, à vous les command...
Prier en direct avec les offices
S'informer de nos actualités
S'inscrire à nos activités
Se former grâce à nos dossiers