Lundi 8 juin : le XIXe siècle, un siècle contrasté

Publié le par

Neuvaine du 19 avril au 19 juin 2020

en préparation à notre consécration aux Cœurs de Jésus et de Marie

Lundi 8 juin : le XIXe siècle, un siècle contrasté. Le contexte historique

Dans notre marche à travers les siècles et sur les chemins de France, nous voici arrivés au XIXème siècle. Les crises politiques et sociales qui ne cessent d’agiter le peuple de France pendant cette période recouvrent en fait une réalité plus profonde, plus terrible aussi… On peut dire que le XIXème siècle est le théâtre d’une vaste offensive contre la conception chrétienne du monde et de l’homme. Mais Jésus continue d’agir dans notre pays par ses amis fidèles.

La vidéo

Pour aller plus loin...

Nous fêtons aujourd'hui la Bienheureuse Marie du Divin Cœur qui a demandé de la part de Jésus, et obtenu du Pape Léon XIII, que le genre humain soit consacré au Cœur de Jésus (cf. homélie de ce jour !) Cette consécration solennelle a été faite le 11 juin 1899.

A cette occasion, le Pape Léon XIII composa un acte de consécration pour qu'il soit récité dans le monde entier. Le voici : 

Très doux Jésus, Rédempteur du genre humain,
jetez un regard favorable sur nous, qui sommes humblement prosternés au pied de votre autel.
Nous sommes et nous voulons être à vous ;
mais, pour que nous puissions vous être unis par des liens plus solides,
voici qu’en ce jour chacun de nous renouvelle spontanément sa consécration à votre Sacré Cœur.
Beaucoup d’hommes ne vous ont jamais connu ;
beaucoup vous ont méprisé en transgressant vos commandements ;
ayez pitié des uns et des autres, ô très bon Jésus, et entraînez-les tous vers votre Sacré Cœur.
Ô Seigneur, soyez le Roi, non seulement des fidèles qui ne se sont jamais éloignés de vous,
mais aussi des enfants prodigues qui vous ont abandonnés.
Faites que ceux-ci se hâtent de regagner la maison paternelle pour ne pas périr de misère et de faim.
Soyez le Roi de ceux que des opinions erronées ont trompés ou qu’un désaccord a séparés de l’Eglise ;
ramenez-les au port de la vérité et à l’unité de la foi, afin qu’il n’y ait bientôt qu’un troupeau et qu’un Pasteur.
Soyez enfin le Roi de tous ceux qui sont plongés dans les antiques superstitions du paganisme,
et ne refusez pas de les arracher aux ténèbres pour les ramener dans la lumière et le royaume de Dieu.
Donnez, Seigneur, à votre Eglise la liberté et le salut.
Accordez à toutes les nations l’ordre et la paix,
et faites que, d’une extrémité à l’autre de la terre, résonne une seule parole :
Louange au divin Cœur qui nous a donné le salut ;
à lui soient honneur et gloire dans tous les siècles.
Ainsi soit-il !

Que voulez-vous faire ?
Consulter la consigne spitrituelle
Octobre 2020 : Notre-Dame, à vous les command...
Prier en direct avec les offices
S'informer de nos actualités
S'inscrire à nos activités
Se former grâce à nos dossiers