La spiritualité de la Famille Domini

Un charisme nouveau et profondément enraciné en Tradition

« Ce qu'il nous faut, c'est une famille ! » Mère Marie-Augusta

Dans la continuité de la grande tradition monastique et religieuse de l’Église, la Famille Missionnaire de Notre-Dame veut répondre aux appels du Sacré Cœur de Jésus et du Cœur Immaculé de Marie.

Créés par Dieu pour être saints ; déjà consacrés à Lui par le baptême, mais ayant entendu l'appel de l'Esprit à tout quitter pour se consacrer totalement au service de l’Époux divin, les membres de la communauté poursuivent la recherche de la perfection de la charité en voulant vivre résolument l’Évangile et en se mettant au service de l’Église à travers un charisme propre à cet institut.

Incarner l'esprit de Famille de la Sainte Famille

La particularité de notre communauté est d’être une Famille spirituelle à l’image de la Sainte Famille de Nazareth : la Famille « Domini » (du Seigneur), conduite par un Père et une Mère, éducateurs spirituels, consacrés, qui éduquent ensemble, dans le « jamais rien l’un sans l’autre », des Frères et des Sœurs.

Nous formons donc une seule famille, sans vie mixte, mais avec une collaboration dans l’apostolat et une liturgie commune.

Famille Domini

Éduquer les cœurs à la ressemblance des cœurs de Jésus et de Marie

De cette éducation reçue dans la complémentarité des charismes du Père et de la Mère, les membres de la communauté témoignent à leur tour dans l’apostolat, en devenant éducateurs afin d'aider les personnes à passer du « vieil homme » marqué par le péché à l’homme nouveau, en chemin vers la sainteté, donc vers la ressemblance de Jésus, notre divin modèle, et de Notre Dame.

Notre-Dame des Neiges

Cette œuvre d’éducation persévérante se vit de façon concrète à travers la formation à la prière, par l’enseignement, et l’éducation au combat spirituel dans le quotidien pour développer les vertus.

Vivre la spiritualité de la cordée

Les membres de la communauté vivent la spiritualité de la cordée : « encordés » à la suite de Notre-Dame des Neiges, dans le soutien mutuel et l’esprit de famille, en vue de l’ascension spirituelle et la recherche de la perfection de la charité.

La devise que notre Père fondateur a donné à notre famille : « Ut Sint Unum » Qu’ils soient un ») souligne cette importance de l’amour, du soutien fraternel, et de la charité surnaturelle pour l’union des cœurs.

Professer les conseils évangéliques de la vie religieuse

Chaque membre se livre totalement à l’Amour par la profession des conseils évangéliques, à la suite de Notre-Seigneur :

  • Pauvreté : dans la dépendance totale envers la divine Providence pour tous nos besoins matériels et spirituels. Nos fondateurs, le Père Lucien-Marie et Mère Marie-Augusta ont entendu l’appel à vivre la pauvreté à travers une dépendance radicale de la communauté vis-à-vis de la divine Providence. Ils ont ainsi désiré que, de façon habituelle, nous n’imposions pas de tarif pour nos accueils dans nos foyers, pour permettre à tous d’y participer. Donnant la priorité à l’apostolat, nous n’avons pas de magasins ni de productions. L’action providentielle de Dieu se manifeste à travers amis et bienfaiteurs dont nous confions chaque soir les intentions à Notre Dame des Neiges, et cette sollicitude de la Providence requiert en retour une grande fidélité à l’esprit religieux.
  • Chasteté : pour mener et aider à mener le beau « combat olympique de la pureté » du corps et de l’âme. La tunique blanche que reçoivent les profès lors de leurs vœux perpétuels rappelle leur consécration au Cœur Immaculé de Marie, source de toute pureté.
  • Obéissance : confiante et aimante dans le détachement intégral de soi-même et l’abandon à la volonté de Dieu.

Développer l’union à Dieu

« Ce qui fait un apôtre de l’Amour, c’est d’abord son activité intérieure intense, beaucoup plus que son activité extérieure ... »

Mère Marie-Augusta

Cette phrase de Mère Marie Augusta, notre fondatrice, fait comprendre que la fécondité de l'apostolat dépend du développement de la vie intérieur de l'apôtre.

C'est pourquoi notre fondateur tenait à ce que la liturgie tienne la place centrale de nos journées. Celle-ci est donc ponctuée par la messe, l’Office divin chanté en commun, la méditation et l’oraison, l’adoration du Saint-Sacrement, le chapelet et des temps de silence quotidiens.

Que voulez-vous faire ?
Consulter la consigne spitrituelle
Décembre 2019 : pour une année de renouveau
Prier en direct avec les offices
S'informer de nos actualités
S'inscrire à nos activités
Se former grâce à nos dossiers