Juin 2024 : Reine de la paix, priez, priez, priez pour nous !

Juin 2024

Reine de la Paix qui pleurez sur les péchés de l'humanité, priez, priez, priez pour nous !

I - Avant de commencer...

Bien chers amis, bien chers jeunes amis,

Le rassemblement de Pentecôte a été un temps de grâces pour les 115 jeunes amis de Notre-Dame des Neiges et les frères et sœurs. L’Esprit-Saint, nous en sommes convaincus, a agi dans les cœurs de chacun et Il a agi aussi dans les cœurs de tous ceux qui, en cette dernière Pentecôte, participaient à des rassemblements ou des pèlerinages. Nous continuons à privilégier Gaudium et Spes, joie et espérance, sur Luctus et angor, tristesse et angoisse, mais nous ne pouvons pas ne pas compatir aux effroyables souffrances et épreuves d’un grand nombre de nos frères et sœurs dans le monde. Les trois lieux de grâces que nous avons choisis pour cette consigne de cordée du mois de juin devraient nous interpeller pour prier avec plus d’ardeur et de confiance la Reine de la Paix qui pleure sur les péchés de notre humanité.

Prière d'introduction

Viens Esprit de sainteté… Notre Père... Je vous salue Marie… Cœur Sacré de Jésus, ND des Neiges, St Joseph, , St Justin, Sts martyrs de Lyon, Bse Anne-Marie, Bx Edouard Poppe, St Charles Lwanga, St Boniface, St Barnabé, St Antoine de Padoue, Ste Germaine, St Jean-François Régis, Bse Elena Aiello, St Louis de Gonzague, St Jean-Baptiste, St José-Maria Escriva, Bse Marie Joséphine, St Cyrille, St Irénée, Sts Pierre et Paul, Sts martyrs de Rome, Saints Patrons et Saints Anges gardiens.

Parole de Dieu : Lc 19, 41-44.

La Vierge Marie, comme Jésus, pleure sur nos péchés.

 « Lorsque Jésus fut près de Jérusalem, voyant la ville, il pleura sur elle, en disant : ‘ Ah ! si toi aussi, tu avais reconnu en ce jour ce qui donne la paix ! Mais maintenant cela est resté caché à tes yeux. Oui, viendront pour toi des jours où tes ennemis construiront des ouvrages de siège contre toi, t’encercleront et te presseront de tous côtés ; ils t’anéantiront, toi et tes enfants qui sont chez toi, et ils ne laisseront pas chez toi pierre sur pierre, parce que tu n’as pas reconnu le moment où Dieu te visitait.’ » (Lc 19, 41-44)

II - Les rubriques du carnet de cordée

1) Discipline

Offrons à Jésus ces efforts de discipline qui coûtent à notre nature blessée mais qui permettent à ceux avec qui nous vivons de vivre dans la paix du cœur, le calme et la joie dans l’Esprit-Saint, malgré tout ce qui nous afflige.  

2) Prévisions

Célébrons avec ferveur les solennités du Saint-Sacrement (2 juin), du Sacré-Cœur de Jésus (7 juin) et la Fête du Cœur Immaculé de Marie (8 juin). Préparons également la solennité de Saint Jean-Baptiste (24 juin) et celle de Saint Pierre et Saint Paul (29 juin). Soyons des témoins enthousiastes et courageux - en communion avec le Cœur Immaculé de la Reine de la paix - de Jésus, le Prince de la Paix.

3) Consigne spirituelleReine de la paix qui pleurez sur les péchés de notre humanité, priez, priez, priez pour nous !

A) Ce 25 juin 2024, la Reine de la paix sera priée avec ferveur par les nombreux pèlerins qui se rendront à Medjugorje. La simple paroisse de ce village est devenue, depuis le 25 juin 1981, un lieu de rassemblement pour une multitude de pèlerins du monde entier (au cours des 20 premières années, plus de 20 millions) et l'un des plus grands centres de prière au monde, comparable à Lourdes et Fatima. D'innombrables témoins disent que c'est précisément dans ce lieu qu'ils ont trouvé la foi et la paix.

A l'occasion de la visite de Saint Jean-Paul II en Bosnie-Herzégovine, les 12 et 13 avril 1997, beaucoup espéraient le voir à Medjugorje, car il en avait plusieurs fois manifesté le désir. Cela ne lui a pas été possible. Au moment de son départ de l'aéroport de Sarajevo, un Franciscain lui dit : "Sainteté nous vous attendons à Medjugorje." St Jean-Paul II, d'un sourire qui a été vu sur tous les écrans de télévision répondit : "Medjugorje, Medjugorje !" Prions, prions, prions la Reine de la paix qui appelle les hommes du monde entier à se convertir et à être de vrais pacifiques.

Il n’y a pas eu de reconnaissance officielle de l’Église au sujet des apparitions de la Vierge Marie à Medjugorje, mais l’Église, par les derniers Papes, demande que les nombreux pèlerins qui viennent à Medjugorje soient accueillis et accompagnés spirituellement, particulièrement dans la célébration des sacrements de pénitence et d’Eucharistie.

B) En ce mois de juin 2024, prions également Notre-Dame d’Akita. La Vierge Marie est apparue à une religieuse japonaise, sœur Agnès Sasagawa Katsuko les 6 juillet, 3 août et 13 octobre 1973 à Akita au Japon. Au cours de ces apparitions, la voyante aurait reçu plusieurs messages prophétiques de la Vierge comme de son ange gardien. À la suite de ces apparitions, la statue de la Vierge Marie présente dans la chapelle, fut l'objet de 101 lacrimations inexpliquées entre le 4 janvier 1975 et le 15 septembre 1981, ainsi que de pertes de sang. Ces lacrimations ont été observées par plus de 500 témoins.

Après plusieurs enquêtes canoniques réalisées par l'Église catholique, et des analyses des sécrétions de la statue de bois, ces évènements ont été reconnus comme authentiques et dignes de foi par l’évêque de Niigata en 1984.

Le cardinal Ratzinger, Préfet de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi, confirme à son tour, en juin 1988, la décision de l'évêque de reconnaître ces événements comme « authentiques ».

Notre-Dame à Akita a mis le monde et l’Église en garde contre un éventuel châtiment aussi terrible que mérité. Jugées dans la pleine continuité de celles de Fatima par le cardinal Ratzinger, futur pape Benoît XVI, les révélations d’Akita ont pourtant reçu assez peu d’échos.

Ma fille, ma novice, dit Notre-Dame à Agnès, aimes-tu le Seigneur ? Alors, écoute ce que j’ai à te dire car c’est très important. En ce monde, beaucoup d’hommes affligent le Seigneur. Je désire des âmes pour Le consoler. Pour apaiser le courroux du Père céleste, j’attends, avec mon Fils Jésus-Christ, des âmes qui expient par leurs souffrances et leur esprit de renoncement à la place des pécheurs et des ingrats. Le Père s’apprête à laisser tomber sur toute l’humanité un châtiment pour faire connaître sa colère contre ce monde. Avec mon Fils, je suis intervenue tant de fois pour apaiser le courroux du Père. J’ai empêché la venue de calamités en lui offrant, avec toutes les âmes victimes qui le consolent, les souffrances endurées par le Fils sur la croix, son Sang et son Âme très aimante. Prière, pénitence, renoncements et sacrifices courageux peuvent apaiser la colère de Dieu. Je les demande aussi à ta communauté : qu’elle demeure dans la pauvreté, se sanctifie et prie en réparation des ingratitudes et des outrages de tant d’hommes.”

            Le 13 octobre suivant, anniversaire du miracle solaire de Fatima, Notre-Dame annonce

« un cataclysme sans précédent doublé d’une crise terrible dans l’Églisele diable sera à l’œuvre, puis, à partir du 4 janvier 1975 et jusqu’au 15 septembre 1981, la statue de la Vierge pleurera cent une fois. Le cataclysme ne s’est pas encore produit. Il faut croire que les âmes réparatrices, et parmi elles de nombreux non-chrétiens bouleversés par les larmes de la Madone, ces larmes si improbables dans une culture où le fait de pleurer en public est tenu pour une invraisemblable impudeur, auront touché le cœur de Dieu le Père. C’est ainsi, jadis, qu’à la prédication de Jonas, Ninive n’a pas été détruite ».

            C) Le 28 novembre 1981 au Rwanda, ont eu lieu les apparitions mariales de Kibeho. Le message de réconciliation porté par la Bienheureuse mère de Dieu retentit encore dans les cœurs. Les apparitions ont été reconnues officiellement par Mgr Misago, évêque de Gikongoro le 29 juin 2001.

Voici ce que disait le cardinal Antoine Kambanda (archevêque de Kigali) le lundi 29 novembre 2021 :

« La Bienheureuse Vierge Marie est venue nous rendre visite à Kibeho le 28 novembre 1981, il y a maintenant 40 ans. Elle est apparue aux filles qui étudiaient ici dans cette école. Elle leur a donné un message à transmettre au monde entier. Elle les a envoyées dire aux gens de se repentir et de prier sincèrement parce que le monde est en danger, car les gens, de plus en plus, tournent le dos à Dieu et troublent la paix des autres.

La Bienheureuse Vierge Marie nous a visités. Nous avons une mission et une responsabilité à accomplir à partir de nos cœurs, dans nos familles, dans nos villages, dans nos lieux de travail. Repentons-nous et retournons à Dieu. Que nous donnions un bon exemple aux jeunes en obéissant aux commandements de Dieu, en particulier dans nos foyers en tant que parents. 

Si vous êtes en conflit avec votre prochain, réconciliez-vous d’abord avec lui, et la Bienheureuse Vierge Marie vous y aidera, avant d’apporter votre offrande et faire votre prière. Ainsi vous prierez sincèrement votre Dieu.»  

Les apparitions de Kibeho, reconnues par l’Église le 29 juin 2001, sont les premières admises officiellement sur le Continent Africain.

Le recteur du sanctuaire de Kibeho dit :

« Ce message a un nom, c’est le Verbe de vie.  La Vierge Marie nous appelle à la conversion du cœur, à revenir à Dieu sans tarder, en accueillant Jésus, dans une prière sans hypocrisie. Elle nous recommande le chapelet ; elle nous a donné le chapelet des sept douleurs pour méditer la passion de Jésus et ses douleurs maternelles. »

Le 15 août 1982, l’apparition prophétise aux trois voyantes le génocide qui ravagera le pays douze ans plus tard (800 000 morts en trois mois, dont 10 000 dans l’église paroissiale de Kibeho), en des termes très circonstanciés : « Un fleuve de sang, des personnes qui s’entretuent, des cadavres abandonnés sans sépulture, des têtes décapitées. »

D) Prenons très au sérieux les appels de la Vierge Marie en cette année mariale.

Le CEC au numéro 67 enseigne au sujet des « révélations privées » : « Au fil des siècles il y a eu des révélations dites ‘privées’, dont certaines ont été reconnues par l’autorité de l’Eglise. Elles n’appartiennent cependant pas au dépôt de la foi. Leur rôle n’est pas d’améliorer ou de compléter la Révélation définitive du Christ, mais d’aider à en vivre plus pleinement à une certaine époque de l’histoire. Guidé par le Magistère de l’Église, le sens des fidèles (sensus fidelium) sait discerner et accueillir ce qui, dans ces révélations, constitue un appel authentique du Christ ou de ses saints à l’Église. La foi chrétienne ne peut pas accepter des révélations qui prétendent dépasser ou corriger la Révélation dont le Christ est l’achèvement. C’est le cas de certaines religions non chrétiennes et aussi de certaines sectes récentes qui se fondent sur de telles révélations. » 

N’ayons donc pas peur d’accueillir les appels authentiques de notre Maman du Ciel ! Comment laisserait-elle notre monde partir à la dérive et vers le chaos sans intervenir ? Elle est la Reine du Ciel et de la terre. Ses appels à Akita et à Kibeho ne sont pas des prophéties de malheur mais des appels maternels de la Reine de la Paix, qui pleure sur nos péchés, et qui nous supplie de revenir à Jésus, Lui qui nous a dit dans ses premières prédications : « Les temps sont accomplis : le règne de Dieu est tout proche. Convertissez-vous et croyez à l'Évangile. » (Mc 1, 15)

 E) Le génocide annoncé par la Vierge Marie à Kibeho a bien eu lieu et les cœurs des survivants ne sont pas encore pleinement guéris et apaisés par la Miséricorde divine.

La France ne cesse de s’enfoncer de plus en plus dans le rejet de la Loi de Dieu concernant le respect inconditionnel de toute vie humaine de sa conception à son terme naturel et l’immoralité. Ce que la Vierge Marie a dit à Kibeho et à Akita, et que le Magistère de l’Église a authentifié, ne peut que nous toucher au plus profond de notre cœur et nous tourner vers le Cœur de Jésus en ce mois de juin. Notre Fondateur, à la suite de Mère Marie-Augusta, n’a pas cessé de nous rappeler le message de Paray-le-Monial : « Si tu crois, tu verras la Puissance de Mon Cœur. »

Rappelons encore le grand appel de St Jean-Paul II à la France, le 1er juin 1980 :

« Alors permettez-moi, pour conclure, de vous interroger : France, Fille aînée de l’Église, es-tu fidèle aux promesses de ton baptême ? Permettez-moi de vous demander : France, Fille de l’Église et éducatrice des peuples, es-tu fidèle, pour le bien de l’homme, à l’alliance avec la sagesse éternelle ? Pardonnez-moi cette question... »

Les deux parties de la question ne sont pas à négliger :

  • La première partie concerne la fidélité de la France aux promesses de son baptême. La France est bien infidèle aux promesses de son baptême. Nous devons réparer.
  • La deuxième partie concerne la Mission de la France, Fille aînée de l’Église et éducatrice des peuples. La France n’est pas éducatrice des Nations. Elle les entraîne dans le rejet de la Loi de Dieu. Nous devons réparer et agir par nos prières et offrandes en vue de sa conversion.

L’heure est à la prière, à la conversion, à la pénitence ! Les Ninivites ont fait pénitence à la suite de la prédication de Jonas. Ne sommes-nous pas capables de les imiter ?

Puisse ce dernier appel de Saint Jean-Paul II (dans son dernier livre « Levez-vous ! Allons ! ») nous réveiller enfin ! « Quand arriva " son heure ", Jésus dit à ceux qui étaient avec lui au jardin de Gethsémani, Pierre, Jacques et Jean, les disciples particulièrement aimés : " Levez-vous ! Allons ! " Il n'était pas le seul à devoir " aller " vers l'accomplissement de la volonté du Père : eux aussi devaient y aller avec Lui. Je parle de cela du lieu où l'amour du Christ Sauveur m'a conduit, me demandant de sortir de ma terre pour porter du fruit ailleurs, avec Sa grâce, un fruit appelé à demeurer. Faisant écho aux paroles de notre Maître et Seigneur, je redis donc, moi aussi, à chacun de vous, très chers Frères dans l’Épiscopat : " Levez-vous ! Allons ! " Allons en nous fiant au Christ. Lui nous accompagnera sur le chemin, jusqu'au but que Lui seul connaît. »

Reine de la paix, qui pleurez sur les péchés de notre humanité, priez, priez, priez pour nous !

4) Formation

Nous vous invitons à notre importante Session de Sens sur Humanae Vitae du 12 au 16 juillet.

5) Action, mission

Nos programmes vous indiquent (ou vous indiqueront !) les autres activités que nous proposons dont les pèlerinages à Lourdes et Fatima.

6) Partage

Nous confions à vos prières notre frère Eugène, qui professera ses vœux perpétuels, le samedi 15 juin à 15 heures. Merci de porter nos deux retraites de communauté en ce mois de juin.

En union avec Mère Hélène et nos frères et sœurs, je vous assure de nos prières et de notre grande affection. Merci à vous tous, généreux amis et bienfaiteurs. Que Jésus, Marie et Joseph vous bénissent et vous rendent au centuple. Je vous bénis affectueusement. Courage, confiance et amour !

Père Bernard

III - Des nouvelles du site Notre-Dame des Neiges !

Nous avons pu procéder au renforcement des clôtures nécessaires à la sécurisation du Site Notre-Dame des Neiges. Nous continuons à confier à vos prières la suite des démarches ! Pour plus d’informations, rendez-vous sur sitendn.fmnd.org ! Pour Pour plus d’informations, rendez-vous sur sitendn.fmnd.org !

Pour nous aider, vous pouvez envoyer vos dons en précisant « don pour le Site NDN », et en indiquant dans chaque cas si vous souhaitez un reçu fiscal (merci alors de nous communiquer votre adresse). Nous vous remercions pour votre aide, grande ou petite !

  • par chèque à l'ordre de « Famille Missionnaire de Notre Dame » envoyés à : FMND - Site NDN - 65 rue du Village - 07450 Saint-Pierre de Colombier
  • par carte bancaire : page spéciale ici.
  • par virement : contactez-nous.

Par ailleurs, nous sollicitons votre soutien spirituel en ces temps difficiles ! Rejoignez les "Sentinelles du Site Notre-Dame des Neiges" qui prient à cette intention ! Pour plus d'informations, rendez-vous sur sentinelles.fmnd.org !

Que voulez-vous faire ?
Consulter la consigne spitrituelle
Juin 2024 : Notre-Dame Reine de la Paix
Prier en direct avec les offices
S'informer de nos actualités
S'inscrire à nos activités
Se former grâce à nos dossiers