Pèlerinage à l'Ile-Bouchard et Poitiers : prier pour la France

Publié le par

Un très beau pélerinage a uni des pèlerins venus de Sens et Troyes ainsi que de l'Ouest, avec notre Famille Missionnaire de Notre-Dame, pour connaître les racines chrétiennes de notre pays et prier pour la France.

Pour l'Ile-Bouchard, vous connaissez ; une vingtaine de pèlerins de Bretagne, une trentaine de Sens et Troyes, une voiture de La Jarrie, une quinzaine de Dominis, nous avons suivi le programme du sanctuaire, avec chapelet, possibilité de confessions, messe du sanctuaire suivie d'une demi-heure d'adoration en silence, et après le pique-nique vidéo du témoignage de Jacqueline (un peu différent du DVD) introduite par un vicaire, et suivie de réponses aux questions par Anne-Marie Van Vooren qui a connu Jacqueline et qui avec son mari se dévoue pour l'accueil. Ensuite, nous nous sommes rendus au cimetière sur la tombe de Jacqueline. Elle n'est pas seulement une enfant qui a vu la Sainte Vierge, et qui a fidèlement témoigné, ce qui est déjà beaucoup, mais aussi qu'elle a porté bien des épreuves, elle a prié pour la France, le pape et l'Eglise, à la lumière de la passion du Seigneur. Nous espérons que cela suscitera de la reconnaissance envers elle.

Les pèlerins de Sens et Troyes sont partis pour Pellevoisin et Loigny-la-bataille ; ceux de l'ouest, sont partis à Poitiers.

Pour Poitiers, tout le monde demande ce qu'il peut bien y avoir à visiter : grandement facilités par les Soeurs de l'Union chrétienne, nous avons fait le tour de la cathédrale, puis prié dans la cellule-chapelle de la reine des Francs Ste Radegonde, puis nous avons célébré la messe dans l'église au-dessus de la crypte qui contient sa tombe dans la pierre ; tout cela le matin dans le même quartier. L'après-midi, nous sommes allés un peu vite pour voir l'église romane de Notre-Dame, où a eu lieu un célèbre miracle de protection au moment d'une trahison face aux Anglais, puis l'église St-Hilaire où se trouve le tombeau du célèbre docteur de l'Eglise, et enfin la tombe de Sr Josefa Menendez, décédée il y a 100 ans, le 29 décembre 1923. Tous ces morts dont nous avons les tombeaux sont des vivants, et des personnes remercient en disant avoir eu des grâces de prière, de calme, de sommeil retrouvé... Beaucoup ont lourd à porter... A proximité, il y aurait eu encore le monastère d'hommes à Ligugé et l'abbaye Ste-Croix où des femmes se sanctifient depuis Ste Radegonde, honorant une relique de la Croix, qu'elle avait reçue d'Orient. Ce sera pour une autre fois…

Commentaires

Que voulez-vous faire ?
Consulter la consigne spitrituelle
Juin 2024 : Notre-Dame Reine de la Paix
Prier en direct avec les offices
S'informer de nos actualités
S'inscrire à nos activités
Se former grâce à nos dossiers