Ouverture de la cause de canonisation des Martyrs de la révolution à Lyon

Publié le par

Le décret attendu depuis longtemps a été signé lundi 22 janvier 2024 !

Peu connaissent les événements lyonnais liés à la Révolution française. Comme dans tant d'autres Provinces françaises les lyonnais ont beaucoup souffert des violences révolutionnaires ayant fait des milliers de victimes. Parmi les deux mille victimes de la répression qui suivit le siège de Lyon par les armées de la Convention, une liste de 80 martyrisées à cause de leur foi a été établie.

Une première procédure de reconnaissance de martyre avait été lancée par le Cardinal Sevin (1912-1916) et poursuivie par le Cardinal Maurin (1916-1936). Vers les années 1928 la procédure s’enlise peu à peu et le dossier finit par être oublié. Le projet de béatification est relancé après la deuxième guerre mondiale, à l’initiative du père Labouré. Le Cardinal Renard (archevêque de 1967 à 1981) nommera postulateur de la cause l’abbé Thierry Jordan. Mais une fois de plus l’affaire s’enlise. Néanmoins, ces deux procédures ont permis de récolter des documents historiques précis sur l’histoire de victimes mortes en haine de la foi. L’ensemble de ces documents est conservé dans les archives du diocèse.

Le 6 septembre 2005 le Cardinal Philippe Barbarin a institué une commission d'historiens experts, chargée d’identifier ceux des catholiques du diocèse de Lyon qui, exécutés pendant la Révolution française, l'ont été exclusivement ou essentiellement en haine de la foi catholique. Cette commission présidée par Monsieur Jean-Dominique Durand, à l’époque professeur d’histoire à l’université Jean Moulin Lyon 3, a travaillé entre autres avec les documents des archives de Lyon relative à ce sujet. Le 25 mai 2007, Monsieur Durand a remis au Cardinal Philippe Barbarin un rapport, approuvé par l'unanimité de ses membres. Ce rapport mentionne 72 victimes de la cause desquelles l’examen lui paraîtrait possible.

Malheureusement, après le départ du cardinal le dossier est resté sans suite. C'est pourquoi une nouvelle demande a été adressée à l'Archevêque de Lyon, Mgr Olivier de Germay, le 9 novembre 2021. Après avoir obtenu l'accord des évêques de France puis de Rome, l'archevêque de Lyon y a répondu favorablement et a délégué Mgr Patrick Le Gal, évêque auxiliaire, pour présider la Session d'Ouverture de l'enquête diocésaine, lundi 22 janvier 2024 à Fourvière. Le travaille incombe maintenant au Tribunal (qui interroge sur la continuité de réputation du martyre) et aux historiens de façon à ce que l'on puisse juger s'il s'agit bien d'authentiques martyrs.

Pour en savoir plus sur la figure de ces martyrs lyonnais, nous vous renvoyons au site internet qui leur est dédié où vous trouverez aussi la prière pour demander des grâces à leur intercession. Vous pouvez aussi y laisser vos témoignages de grâces reçues à leur intercession et qui seront communiqués à ceux qui sont chargés d'instruire la cause.

Que voulez-vous faire ?
Consulter la consigne spitrituelle
Juin 2024 : Notre-Dame Reine de la Paix
Prier en direct avec les offices
S'informer de nos actualités
S'inscrire à nos activités
Se former grâce à nos dossiers