Voeux perpétuels de frère Léopold-Marie et frère Rafael

Publié le par

L’église de Saint Pierre de Colombier était pleine quand la Messe a commencé, sur les coups de trois heures, ce 11 juin.

Les vœux perpétuels : l'engagement définitif solennelle dans la vie religieuse

Préparée par un temps d’adoration et un chapelet médité, elle serait, pour fr Rafael et fr Léopold-Marie, le moment où Jésus Lui-même scellerait avec chacun d’eux une Alliance éternelle, par la profession des conseils évangéliques. Il ne s’agit pas, précisons-le, d’une ordination : fr Rafael et fr Léopold-Marie ne sont ni diacres, ni prêtres, ils ne peuvent bénir ni célébrer la Messe. Mais les vœux sont le sommet et l’accomplissement de leur vocation religieuse, le jour objectivement le plus important de leur vie. S’ils venaient, un jour, à être ordonnés prêtres, ce serait pour servir l’Église selon le charisme de la FMND dans laquelle ils ont professé leurs vœux.

« Un jour, nous avons entendu l’appel de Jésus à la chasteté parfaite du cœur et de l’âme. Par la force de son amour, nous avons dit le ‘’Oui’’ qui enchaîne. » (Mère Marie-Augusta)

Célébrés au cours de la messe

Il convient que les vœux soient célébrés au cours de la Messe, parce que le mystère de l’Eucharistie manifeste de manière éminente l’union des nouveaux profès avec leur Créateur et Sauveur.

La liturgie de la Parole visait à faire comprendre le mystère de la vie consacrée, qui prend sa source dans la vie même de Notre-Seigneur, et de l’Alliance qui allait être scellée. Après l’homélie, le célébrant interrogea les profès sur leur détermination à suivre la voie tracée par Jésus et sa Mère par cette « consécration particulière qui s’enracine intimement dans la consécration baptismale et l’exprime avec plus de plénitude » (Concile Vatican II, Perfectae caritatis n°5).

« La recherche de la charité parfaite par les conseils évangéliques a sa source dans la doctrine et l’exemple du divin Maître et apparaît comme un signe éclatant du Royaume de Dieu. » (Perfectae caritatis n°1)

La bénédiction de l'habit religieux : la tunique blanche

Vint alors la bénédiction de la tunique et du cordon blancs, habit propre de notre Famille, signe liturgique visible de la consécration de fr Rafael et de fr Léopold-Marie à Jésus, en l’honneur et sous la protection du Cœur immaculé de Marie, blanc comme neige.

20220613141648-dc12a0cd-xs.jpg

« En notre Famille de Notre-Dame des Neiges, le blanc est le symbole de la pureté de Marie vierge et mère. Le rouge du sang, symbole de l’amour et du sacrifice, ressort davantage sur le blanc de la pureté. C’est la raison d’être de la longue tunique blanche ceinte aux reins du […] cordon blanc […] » (Mère Marie-Augusta)

La prostration pendant la litanie des saints

Ayant revêtu tunique et cordon tandis que l’assemblée entonnait un chant de consécration, sur des paroles de Mère Marie-Augusta, les nouveaux frères se prosternèrent jusqu’à terre pour la litanie des saints, qui seront pour eux autant de protecteurs et de modèles de correspondance à la grâce. Cette prostration signifie leur insertion plus profonde dans le mystère du Baptême, mystère de mort au péché et de vie nouvelle en Jésus mort et ressuscité.

20220613142331-70c05f09-xs.jpg

« Que la netteté de notre vêtement, sans souillures, sans ternissures, ne soit que le reflet de notre âme, de notre cœur. » (Mère Marie-Augusta)

La profession des vœux

FrLM.jpeg

Et c’est alors que fr Rafael et fr Léopold-Marie, l’un après l’autre, professèrent solennellement pour toujours les vœux de pauvreté, de chasteté et d’obéissance. Ils le firent entre les mains du Père, dépositaire de l’autorité, et de la Mère, et en présence de la communauté dans laquelle ils s’engageaient. Ils se sont ainsi livrés entièrement à Dieu, pour la vie terrestre et pour la vie éternelle, et sont désormais unis au mystère du Christ Époux de l’Église son Épouse, au sein de la Famille Missionnaire de Notre-Dame. Témoins de cet engagement public et de ce lien indestructible avec cette Famille, les registres de la communauté sont signés, sur l’autel, par chacun des profès, et par le Père et la Mère.

« Jésus veut de nous une donation sans réserve, un serment dont ni le temps ni les épreuves ne nous délieront jamais… in aeternum ! C’est un contrat signé de tout le Sang de son Cœur, signons-le du sang de notre âme. » (Mère Marie-Augusta)

La grande prière de consécration

Au nom de l’Église, le célébrant accueillit le don que nos deux frères venaient de faire d’eux-mêmes en y répondant par une grande prière de consécration, qui venait ratifier cet engagement, par l’invocation du don de l’Esprit Saint :

20220613142630-2c44399a-xs.jpg

« […] Père, regarde tes serviteurs que tu as appelés dans ta suprême Providence. Remplis-les de ton Esprit de sainteté ; aide-les à garder fidèlement la parole donnée dans la joie. Qu’ils ouvrent leur cœur aux enseignements du divin Maître et s’efforcent toujours de lui ressembler. Qu’ils gardent une chasteté et une pureté de cœur parfaites. Qu’ils soient dans une heureuse pauvreté et une généreuse obéissance. Que leur humilité soit agréable à tes yeux ; qu’ils te servent d’un cœur soumis, s’attachant à toi d’un amour fervent. Accorde-leur la patience au milieu des souffrances ; qu’ils agissent toujours par amour, avec une foi inébranlable et une joyeuse espérance. Que leur vie fortifie et agrandisse l’Église. Qu’ils concourent au salut du monde et qu’ils soient un signe des biens célestes. […] »

Les nouveaux profès furent alors accueillis par les anciens, par un geste d’affection, et la Messe se poursuivit avec la liturgie eucharistique. Avant la bénédiction solennelle et l’envoi, il ne restait plus aux nouveaux profès qu’à se consacrer à Notre-Dame des Neiges, notre première de cordée dans l’ascension des sommets de la sainteté. Enfin, la procession se forma et, dehors, chacun, frères et sœurs, famille et amis, put féliciter fr Rafael et fr Léopold-Marie pour le don qu’ils avaient fait. Ecce, Fiat, Magnificat !

20220613142928-aa8b6dde-xs.jpg

« Jésus est plein d’amour et de sollicitude pour ceux qui ont dit et qui répètent leur ‘’Ecce’’. » (Mère Marie-Augusta)

Quelques photos

Ci-dessous, à gauche frère Rafael, et à droite frère Léopold-Marie.

20220613142142-98de57d5-2s.jpg
20220613142101-83ad8d3a-2s.jpg

 

20220613141840-6a4a47c4-xs.jpg
20220613142242-115a679c-xs.jpg
20220613142639-6899e001-xs.jpg
20220613142423-474f37e5-xs.jpg
20220613142532-7f31f23b-xs.jpg
20220613142454-f0dd2197-xs.jpg

 

Que voulez-vous faire ?
Consulter la consigne spitrituelle
Juin 2022 : Se donner, c'est le besoin de l'a...
Prier en direct avec les offices
S'informer de nos actualités
S'inscrire à nos activités
Se former grâce à nos dossiers