Décembre 2020 : Viens Jésus, apporter paix, joie, confiance, foi, espérance et Amour !

Viens Jésus, viens apporter à nos familles en ce prochain Noël : paix, joie, confiance, foi, espérance et Amour !

I - Avant de commencer...

Bien chers amis, bien chers jeunes amis,

Nous venons de vivre un mois de novembre bien éprouvant. Nous espérons que les deux dernières consignes de cordée vous ont aidés à ne pas vous décourager en ce temps de grande tempête. Nous voudrions vous redire encore, avec St Jean-Paul II : « n’ayez pas peur ! »

Puisse cette consigne du mois de décembre vous aider à bien vous préparer à un vrai Noël chrétien. Que Notre-Dame des Neiges, que nous allons fêter solennellement après la solennité de l’Immaculée Conception, nous aide à préparer nos cœurs à accueillir Jésus en ce prochain Noël en Lui demandant de nous apporter paix, joie, confiance, foi, espérance et Amour.

Depuis le lundi 26 octobre, je n’ai plus présidé la Messe à Saint-Pierre et je n’étais plus avec nos frères et sœurs pour chanter l’Office divin, du fait tout simplement de ce que je pensais être une petite grippe. Je célébrais la Messe et priais l’Office divin dans le bâtiment que nous continuons à appeler « la cure », et qui était le presbytère de la paroisse de Saint-Pierre-de-Colombier, où a vécu notre Fondateur pendant 60 ans. Un médecin, ami de la communauté, s’est inquiété de mon état de santé. Il est venu me visiter et a diagnostiqué une double pneumopathie. L’hospitalisation était urgente et nécessaire. J’ai passé 8 jours en réanimation à l’hôpital d’Aubenas, puis je suis resté encore 8 autres jours dans ce même hôpital dans une autre chambre.

Le mardi 17 novembre, les médecins ont jugé que mon état de santé s’était bien amélioré, mais ils m’ont conseillé de faire un séjour dans un centre de rééducation pulmonaire à Folcheran en Ardèche, au-dessus des Vans. Le docteur qui me suivait en ce centre, voyant mon rapide rétablissement, m’a autorisé à repartir pour Saint-Pierre-de-Colombier, ce mardi 24 novembre. Je poursuis donc ma convalescence à Saint-Pierre et je dois obéir aux médecins, qui m’ont demandé de ne pas faire de gros efforts, de prendre de longs temps de repos et de faire des petites marches pour être plus fort sur mes jambes. Vous ne me verrez donc pas encore tout de suite présider la Messe et célébrer l’Office divin avec nos frères et sœurs, car je continuerai à célébrer la Messe à la « cure ». Mais j’espère bien présider les Messes pour la prochaine Fête de Notre-Dame des Neiges, dont le thème sera : « Soyons forts dans la Foi et fidèles ! N’ayons pas peur ! »

Je tiens à remercier particulièrement Mère Magdeleine, nos frères et sœurs et tous ceux qui ont beaucoup prié et offert pour obtenir ma guérison. Je suis convaincu que, si j’ai pu être rapidement rétabli, je le dois à vos prières et à vos offrandes qui ont été exaucées par Dieu, Père, Fils et Esprit-Saint, par le Cœur Immaculé de Marie, Notre-Dame des Neiges, Saint Joseph, les archanges et les anges.

Du 1er au 17 novembre, alors que j’étais comme coupé du monde, j’ai été convaincu que rien n’était arrivé sans la permission de Dieu. En relisant ce qui se passait, je ne pouvais qu’admirer la sollicitude si aimante de la divine Providence et l’action maternelle de Notre-Dame des Neiges.

Nous avons vécu avec vous le mois du rosaire 2020 en priant, chaque jour, trois chapelets avec la consigne : « Notre-Dame à vous les commandes ! » Le mois du rosaire terminé, Notre-Dame des Neiges prenait vraiment les commandes et je me suis retrouvé, le 1er novembre, là où je ne pensais pas aller : en réanimation ! Tout est grâce et tout est conduit par la divine Providence ! Nous avons, une nouvelle fois, expérimenté la Puissance du Cœur de Jésus, qui a dit à Sainte Marguerite-Marie : « si tu crois, tu verras la Puissance de Mon Cœur ». Merci de toutes vos prières et vos offrandes. J’ai beaucoup offert pour chacun de vous.

A présent, entrons dans ce temps de l’Avent avec le désir d’accueillir Jésus dans nos Cœurs, unis aux Cœurs de la Vierge Marie et de Saint Joseph. 

Ce mois de novembre a été très éprouvant pour vous. Les soucis de santé, de travail et de famille ne vous ont pas été épargnés. Commençons donc ce temps de l’Avent en demandant sans nous lasser à Jésus par l’intercession de la Vierge Marie et de Saint Joseph de nous obtenir paix, joie, confiance, Foi, espérance et Amour. Ne nous décourageons pas, ne nous replions pas à cause des épreuves de ce temps de confinement, de la peur, de la grave crise économique et des sombres perspectives pour les mois à venir.

Contemplons la Sainte Famille se rendant à Bethléem. Méditons sur la grande pauvreté de la crèche et, ensuite, sur l’exil en Egypte. Saint Joseph et la Sainte Vierge n’ont pas baissé les bras. Ils se sont laissés conduire par Dieu le Père et l’Esprit-Saint qui leur ont envoyé des anges au moment où ils devaient fuir en Egypte, puis au moment où ils devaient revenir en Terre Sainte.

Demandons à Jésus de vivre cet Avent pour nous préparer à un vrai Noël chrétien. Que Jésus ait la joie de naître en chacun de nos cœurs ! Qu’Il ait la joie de naître en nos familles et que nos familles rayonnent auprès de tant de nos contemporains découragés, désemparés, désabusés, qu’un Sauveur nous a été donné, il y a un peu plus de 2000 ans pour nous apporter la joie, la paix de Dieu et le Salut. Ce Sauveur, c’est Jésus, qui nous est donné aujourd’hui par Son Eglise, Une, Sainte, Catholique et Apostolique.

Ne doutons pas de Jésus, ne rougissons pas de Son Eglise, malgré tous les scandales qui l’ont défigurée. Notre prochaine Fête de Notre-Dame des Neiges ne se vivra pas comme ces dernières années, mais Notre-Dame des Neiges agira puissamment et vous obtiendra les grâces où que vous soyez pour être forts dans la Foi et fidèles. N’ayons pas peur et rayonnons, quoi qu’il  arrive, la joie de Dieu et l’espérance chrétienne.

Prière d'introduction

Viens Esprit de sainteté… Notre Père... Je vous salue Marie… Notre-Dame des Neiges, Saint Joseph, Bx Charles de Jésus, St François-Xavier, St Nicolas, St Damase, St Ambroise, Ste Lucie, Ste Odile, St Jean, St Etienne, Saints Innocents, St Sylvestre, Saints Patrons et Saints Anges gardiens.

Effort

En ce temps où la colère, la violence, l’amertume, le découragement et la haine grandissent dans le cœur de nos contemporains, soyons les témoins de Jésus qui veut apporter à tous ceux qui ont le cœur des bergers de Bethléem : paix, joie, confiance, foi, espérance et Amour.

Parole de Dieu : Lc 2, 1-20

Avec Saint Joseph et la Vierge Marie, préparons Noël.

« En ces jours-là, parut un édit de l’empereur Auguste, ordonnant de recenser toute la terre – ce premier recensement eut lieu lorsque Quirinius était gouverneur de Syrie. – Et tous allaient se faire recenser, chacun dans sa ville d’origine.

Joseph, lui aussi, monta de Galilée, depuis la ville de Nazareth, vers la Judée, jusqu’à la ville de David appelée Bethléem. Il était en effet de la maison et de la lignée de David. Il venait se faire recenser avec Marie, qui lui avait été accordée en mariage et qui était enceinte.

Or, pendant qu’ils étaient là, le temps où elle devait enfanter fut accompli. Et elle mit au monde son fils premier-né ; elle l’emmaillota et le coucha dans une mangeoire, car il n’y avait pas de place pour eux dans la salle commune.

Dans la même région, il y avait des bergers qui vivaient dehors et passaient la nuit dans les champs pour garder leurs troupeaux. L’ange du Seigneur se présenta devant eux, et la gloire du Seigneur les enveloppa de sa lumière. Ils furent saisis d’une grande crainte. Alors l’ange leur dit : « Ne craignez pas, car voici que je vous annonce une bonne nouvelle, qui sera une grande joie pour tout le peuple : Aujourd’hui, dans la ville de David, vous est né un Sauveur qui est le Christ, le Seigneur. Et voici le signe qui vous est donné : vous trouverez un nouveau-né emmailloté et couché dans une mangeoire. »

Et soudain, il y eut avec l’ange une troupe céleste innombrable, qui louait Dieu en disant :  « Gloire à Dieu au plus haut des cieux, et paix sur la terre aux hommes, qu’Il aime. » Lorsque les anges eurent quitté les bergers pour le ciel, ceux-ci se disaient entre eux : « Allons jusqu’à Bethléem pour voir ce qui est arrivé, l’événement que le Seigneur nous a fait connaître. »

Ils se hâtèrent d’y aller, et ils découvrirent Marie et Joseph, avec le nouveau-né couché dans la mangeoire. Après avoir vu, ils racontèrent ce qui leur avait été annoncé au sujet de cet enfant. Et tous ceux qui entendirent s’étonnaient de ce que leur racontaient les bergers. Marie, cependant, retenait tous ces événements et les méditait dans son cœur.  Les bergers repartirent ; ils glorifiaient et louaient Dieu pour tout ce qu’ils avaient entendu et vu, selon ce qui leur avait été annoncé. » (Lc 2, 1-20)

II - Les rubriques du carnet de cordée

1) Discipline : énergie

Demandons à l’archange Saint Gabriel la force de Dieu pour vivre ce temps d’épreuves dans l’énergie de l’Amour de Dieu. Aidons nos frères et sœurs à être de petits enfants et de vaillants guerriers. Ne nous ramollissons surtout pas ! Le Cœur Immaculé de Marie nous appelle à être ses petits instruments pour hâter son triomphe.

2) Prévisions : prévisions

Il nous est bien difficile de prévoir l’année 2021 du fait des consignes sanitaires contraignantes. L’essentiel : vivons le plus sereinement possible ce temps de confinement, qui nous est imposé et qui empêche ou entrave notre liberté de croyants. Gardons surtout nos temps de prière et vivons de notre mieux au rythme de la Liturgie de l’Eglise. Jésus, Marie et Joseph ont été bien éprouvés, mais le plan de Dieu s’est accompli, malgré Hérode, malgré les démons qui visaient et combinaient.

3) Consigne spirituelle : Viens Jésus, viens apporter à nos familles en ce prochain Noël paix, joie, confiance, Foi, espérance et Amour.

Le temps de l’Avent est celui où l’on fait mémoire de la première venue en notre histoire humaine de Jésus, notre Sauveur, dans la nuit de Noël, l’humilité et la pauvreté de la Crèche. C’est celui aussi où l’on se prépare à sa deuxième venue à la fin des temps en tant que Christ Roi, Roi des rois et Seigneur des seigneurs, qui jugera tous les anges et les hommes et toutes les Nations. C’est enfin le temps où l’on demande à Notre-Seigneur entre ces deux venues de venir en nos cœurs, en nos familles, en nos Nations, en notre monde afin que son Règne arrive en ce monde, comme cela est prophétisé par Saint Paul au chapitre 11 de sa lettre aux Romains : « une partie d'Israël s'est endurcie jus-qu'à ce que soit entrée la totalité des païens, et ainsi tout Israël sera sauvé. » (Rm 11, 26). Saint Jean, dans l’Apocalypse au chapitre 20, parle d’un règne du Christ de 1000 ans. Cette prophétie est très difficile à interpréter et nous n’avons pas les grâces d’état pour cela. Ce que Jésus a prophétisé à Sainte Marguerite-Marie (« Je régnerai malgré Satan et ses suppôts ») est fondé dans l’Ecriture Sainte. Puisse ce Règne du Christ, que nous attendons avec le triomphe du Cœur Immaculé de Marie et la nouvelle Pentecôte, nous donner courage et force en ces temps très troublés !

Demandons à Jésus, Marie et Joseph de nous apporter, en ce prochain Noël, la paix et la joie. L'ange a dit aux bergers de Bethléem en la nuit de Noël : "Soyez sans crainte, car voici que je vous annonce une grande joie, qui sera celle de tout le peuple : aujourd'hui vous est né un Sauveur, qui est le Christ Seigneur, dans la ville de David.... Et soudain se joignit à l'ange une troupe nombreuse de l'armée céleste, qui louait Dieu, en disant : « Gloire à Dieu au plus haut des cieux et paix sur la terre aux hommes qu’Il aime »" (Lc 2, 10-14). Viens Jésus, viens donner à notre monde paix et joie !

Demandons ensuite à Jésus, Marie et Joseph de faire grandir en nous et autour de nous la confiance. Sans confiance, on ne peut édifier la civilisation de l’Amour. Mais la confiance ne peut exister sans réciprocité. Les relations difficiles entre les hommes de notre temps viennent souvent de l’absence de confiance. Saint Joseph avait confiance dans les membres de sa famille ou dans les habitants de Bethléem : il était sûr de trouver un bon logement pour la naissance du Messie. Il a beaucoup souffert de ne trouver qu’une grotte de bergers pour la naissance de Jésus. Sa confiance en Dieu n’a pas été entamée pour autant. Tout au long de la vie cachée de Jésus, Il a expérimenté la sollicitude de la divine Providence. Puisse la confiance en Dieu de Saint Joseph nous aider à vivre les événements actuels, sans douter de la Puissance de Dieu et de l’action de Jésus par et dans son Eglise, malgré les graves crises qui la défigurent, malgré les déceptions humaines que nous pouvons avoir. N’oublions pas le tableau de Jésus Miséricordieux : Jésus, j’ai confiance en Toi !

Demandons, enfin, à Jésus, Marie et Joseph, de grandir dans la foi, l’espérance et l’Amour. Admirons la foi des bergers et des rois mages : ils croient que ce petit enfant, né si pauvrement, est le Roi, le Messie Sauveur attendu. Ayons foi en Jésus, vrai Dieu et vrai homme, le Sauveur de tous les hommes. Espérons en Lui : Il nous donne et nous donnera Sa Grâce pour que nous puissions, après cette vie terrestre, vivre éternellement dans le Royaume de Dieu en connaissant le Bonheur parfait.

Puisse ce prochain Noël nous révéler, une fois de plus, qu’aimer c’est tout donner et se donner soi-même comme Jésus, mais aussi comme Saint Joseph et la Sainte Vierge. Noël est la grande Fête de l’Amour. Accueillir Jésus, c’est accueillir l’Amour de Dieu pour aimer comme Jésus.

Mère Marie-Augusta disait pour le premier Noël Domini en 1947 : « Contemplons Jésus qui s'est fait pour nous petit enfant. Entourons-Le de notre affection comme l'a fait sa Mère. Imitons Jésus enfant, grandissons comme Lui au service du Père. Comme Jésus enfant, soyons toute confiance et tout abandon dans l'amour du Père. » 

Notre Père Fondateur commentait ainsi ce premier Noël Domini, vécu intensément par notre Mère : « Mère Marie-Augusta vivait profondément ce temps liturgique de Noël. Elle était elle-même pénétrée de la contemplation de Jésus-Enfant, de Jésus bébé dans les bras de sa Mère. Elle ressentait l'émotion, la joie de Marie nourrissant de son sein ce Fils de David que Dieu lui avait donné, que Dieu lui avait confié, qu'elle pouvait aimer maternellement. Elle savait bien que ce bébé était le "Fils de Dieu", selon la déclaration de l'archange Gabriel. Mère Marie-Augusta vivait, d'une certaine façon, ce qu'avait vécu Notre-Dame. Elle adorait, elle aimait, elle rendait grâce au Père, elle désirait nourrir ce petit enfant bien-aimé, s'imprégner de son esprit d'enfance, tout fait de confiance, d'amour, d'abandon entre les mains de sa maman.

Elle comprenait qu'il fallait qu'elle élève Jésus dans son Équipe, en faisant vivre cet esprit de confiance, d'abandon, d'humilité, que Jésus Lui-même avait voulu vivre. Il fallait qu'elle aide toutes ses filles à bien connaître Jésus, son amour, son esprit, dès ce temps de la crèche, comme elle devra ensuite les aider à Le connaître, à pénétrer son Cœur dans toute son œuvre de salut, jusqu'à sa mort sur la Croix. Le Bienheureux Antoine Chevrier a découvert, surtout dans la contemplation de la crèche, la richesse de la pauvreté volontaire et donc du vœu de pauvreté que l'on doit vivre, à l'imitation du Maître du monde, né dans une pauvre et inconfortable grotte-étable et mort dépouillé de tout sur la Croix ».

A la suite de nos Fondateurs, ayons le désir d’être les éducateurs des cœurs de ceux que Jésus nous confie en les aidant à L’accueillir en leur cœur en ce prochain Noël. N’ayons pas peur de répéter souvent, dans nos journées de ce mois de décembre : « Viens Jésus, viens apporter à nos familles et aux hommes de notre temps la paix, la joie, la confiance, la foi, l’espérance et l’Amour. »

4) Formation

Nous vous invitons à reprendre les enseignements de notre WE foyers « en ligne » sur l’Eucharistie, dans la rubrique «formation » de notre Blog (blog.fmnd.org).

5) Action

Témoignons sans peur par nos crèches que Noël est la naissance de Jésus !

6) Partage

La Grande Fête de Notre-Dame des Neiges, comme nous l’avons dit en introduction, ne se vivra pas comme ces dernières années, mais nous garderons le programme prévu, les samedis 12 et 19 décembre 2020. Notre-Dame des Neiges répandra en vos âmes, nous en sommes convaincus, les grâces qu’elle vous a maternellement préparées. A partir du 15 décembre, de nouvelles possibilités de déplacement seront données afin que tous les Français puissent vivre Noël et le Jour de l’An là où ils le désirent. Nous espérons donc que ceux qui veulent vivre, comme les autres années, un temps de retraite spirituelle de Noël à la Nuit de prière du 31 décembre à Saint-Pierre-de-Colombier pourront le faire dans le respect des consignes sanitaires.

Je vous bénis affectueusement en vous assurant de la prière et de l’affection de Mère Magdeleine et de nos frères et sœurs. Merci enfin pour vos prières afin d’obtenir du Ciel toutes les grâces pour la construction du Site de Notre-Dame des Neiges. Bon Avent et Saint et Joyeux Noël !

Père Bernard

III - Des nouvelles du site Notre-Dame des Neiges !

Nous vous invitons à suivre sur notre site internet et sur le site du collectif « Pour notre vallée, la Bourges » les différentes informations qui regardent la construction du site de Notre-Dame des Neiges. Nous confions tout à Notre-Dame des Neiges et à Saint Joseph. Un grand merci pour votre soutien et vos prières !

Pour nous aider, vous pouvez envoyer vos dons en précisant « don pour le Site NDN », et en indiquant dans chaque cas si vous souhaitez un reçu fiscal (merci alors de nous communiquer votre adresse). Nous vous remercions pour votre aide, grande ou petite !

  • par chèque à l'ordre de « Famille Missionnaire de Notre Dame » envoyés à : FMND - Site NDN - 65 rue du Village - 07450 Saint-Pierre de Colombier
  • par carte bancaire : page spéciale ici.
  • par virement : contactez-nous.

Par ailleurs, nous sollicitons votre soutien spirituel en ces temps difficiles ! Rejoignez les "Sentinelles du Site Notre-Dame des Neiges" qui prient à cette intention ! Pour plus d'informations, rendez-vous sur sentinelles.fmnd.org !

Que voulez-vous faire ?
Consulter la consigne spitrituelle
Avril 2021 : Mourir au péché et vivre en Dieu
Prier en direct avec les offices
S'informer de nos actualités
S'inscrire à nos activités
Se former grâce à nos dossiers