Décembre 2022 : Avec Notre-Dame des Neiges, préparons-nous à accueillir Jésus dans notre monde et dans nos coeurs !

"Avec Notre-Dame des Neiges, préparons-nous à accueillir Jésus, le don de Dieu, dans notre monde et dans notre coeur !"

I - Avant de commencer...

Bien chers amis, bien chers jeunes amis,

Notre Famille Missionnaire de Notre-Dame se prépare dans la prière, la joie spirituelle et l’action de grâce à la Grande Fête de Notre-Dame des Neiges des samedis 10 et 17 décembre prochains. Nous porterons dans nos prières les grandes intentions du monde et de l’Eglise et toutes vos intentions.

Pour vous aider à mieux comprendre l’importance de cette Fête de Notre-Dame des Neiges pour nous et nos amis, voici un écrit de notre Père Fondateur en 1996, avant le 50e anniversaire de la bénédiction de la statue de Notre-Dame des Neiges :

« Dans quatre semaines, nous fêterons le cinquantenaire de la grâce obtenue à Mgr Couderc par Notre-Dame des Neiges de comprendre nettement et vouloir la fondation de notre Famille spirituelle à Saint Pierre de Colombier. Ce fut la réalisation de la lumière reçue par Marthe Robin, début juin 1946, et qui me fut retransmise par Mère Marie-Augusta : "Vos vues, nos désirs, nos aspirations, nos ambitions sont les siennes pour nous cent pour cent… Nos difficultés, nos soucis, nos souffrances sont la voie droite qui nous conduit à cette décision, qui sera prise par l'évêque dans quelques mois, chez vous, à Saint Pierre de Colombier".

"Vos vues", c'est-à-dire ce que j'envisageais comme fondation nécessaire au service de l'Église, pour l'éducation humaine et spirituelle de religieux et religieuses, consacrés par les vœux selon les Conseils évangéliques de pauvreté, chasteté et obéissance, et qui auraient eux-mêmes la mission de se donner à l'éducation spirituelle des âmes et l'animation spirituelle de la société.

"Nos désirs", c'est-à-dire les désirs des membres de l'Équipe Notre-Dame des Neiges constituée à Annonay et surtout des désirs profonds de Mère Marie-Augusta. "Désirs, aspirations, ambitions, qui, a dit Marthe à notre Mère, sont les siennes pour nous absolument (cent pour cent) !"

"Décision" prise par notre Évêque du temps, Mgr Couderc, et "chez moi", c'est-à-dire en étant présent à ma paroisse de Saint Pierre de Colombier, et même, je pense, dans mon habitation, la cure, car c'est dans la cure que Monseigneur m'a fait comprendre sa décision. Je crois qu'il est important de méditer tout celaEt au bout de cinquante ans, nous remercions Dieu de ce que sa Providence a fait pour nous spirituellement et dans le domaine matériel, et nous devons envisager le "développement" (pas "l'évolution") que Dieu veut pour nous et par nous ».

Puissent ces paroles de notre Fondateur nous donner ardeur d’amour et confiance pour bien nous laisser guider par Notre-Dame des Neiges et nous préparer, par un Saint Avent, à vivre un vrai Noël de paix, de joie et d’amour.

Prière d'introduction

Viens Esprit de sainteté… Notre Père... Je vous salue MarieNotre-Dame des Neiges, Saint Joseph, St Charles de Foucauld, St François-Xavier, St Jean Damascène, St Ambroise, St Juan Diego, Ste Lucie, St Jean de la Croix, St Jean, Sts Innocents, Sts Patrons et Saints Anges gardiens.

Parole de Dieu : Lc 2, 1-20

« En ces jours-là, parut un édit de l’empereur Auguste, ordonnant de recenser toute la terre – ce premier recensement eut lieu lorsque Quirinius était gouverneur de Syrie. – Et tous allaient se faire recenser, chacun dans sa ville d’origine. Joseph, lui aussi, monta de Galilée, depuis la ville de Nazareth, vers la Judée, jusqu’à la ville de David appelée Bethléem. Il était en effet de la maison et de la lignée de David. Il venait se faire recenser avec Marie, qui lui avait été accordée en mariage et qui était enceinte.

Or, pendant qu’ils étaient là, le temps où elle devait enfanter fut accompli. Et elle mit au monde son fils premier-né ; elle l’emmaillota et le coucha dans une mangeoire, car il n’y avait pas de place pour eux dans la salle commune. Dans la même région, il y avait des bergers qui vivaient dehors et passaient la nuit dans les champs pour garder leurs troupeaux. L’ange du Seigneur se présenta devant eux, et la gloire du Seigneur les enveloppa de sa lumière. Ils furent saisis d’une grande crainte. Alors l’ange leur dit : « Ne craignez pas, car voici que je vous annonce une bonne nouvelle, qui sera une grande joie pour tout le peuple : Aujourd’hui, dans la ville de David, vous est né un Sauveur qui est le Christ, le Seigneur. Et voici le signe qui vous est donné : vous trouverez un nouveau-né emmailloté et couché dans une mangeoire. » Et soudain, il y eut avec l’ange une troupe céleste innombrable, qui louait Dieu en disant : « Gloire à Dieu au plus haut des cieux, et paix sur la terre aux hommes, qu’Il aime. »

Lorsque les anges eurent quitté les bergers pour le ciel, ceux-ci se disaient entre eux : « Allons jusqu’à Bethléem pour voir ce qui est arrivé, l’événement que le Seigneur nous a fait connaître. » Ils se hâtèrent d’y aller, et ils découvrirent Marie et Joseph, avec le nouveau-né couché dans la mangeoire. Après avoir vu, ils racontèrent ce qui leur avait été annoncé au sujet de cet enfant. Et tous ceux qui entendirent s’étonnaient de ce que leur racontaient les bergers. Marie, cependant, retenait tous ces événements et les méditait dans son cœur. Les bergers repartirent ; ils glorifiaient et louaient Dieu pour tout ce qu’ils avaient entendu et vu, selon ce qui leur avait été annoncé. » (Lc 2, 1-20)

II - Les rubriques du carnet de cordée

1) Discipline :

Ayons une âme de désir et imitons les vertus cachées de la Sainte Vierge et de Saint Joseph pour nous préparer dans la prière et l’action de grâce à la naissance de Jésus.

2) Prévisions : prévisions liturgiques

8 déc. : fête de l’Immaculée Conception ; 10 déc. : ND de Lorette ; 10 et 17 déc. : Notre-Dame des Neiges à Saint-Pierre-de-Colombier ; 12 déc. : ND de Guadalupe ; 17-25 déc. : grande neuvaine liturgique préparatoire à Noël. 26-31 déc. : retraite de 5 jours pour tous à St-Pierre. 31 déc. : grande nuit de prière du Nouvel an, en esprit de réparation dans nos Foyers de Saint-Pierre (cars au départ de Lyon et de Marseille), Bergerac, Grand-Fougeray et Sens.

3) Consigne spirituelleAvec Notre-Dame des Neiges, préparons-nous à accueillir Jésus.

Ultime préparation à la Fête de ND des Neiges : imitons Notre-Dame !

Accueillons avec un cœur d’enfant reconnaissant ce que notre Fondateur nous disait avant la Fête de Notre-Dame des Neiges en 1997 :

« Imiter la Sainte Vierge ! Est-ce possible, est-ce voulu par Jésus ? Si Jésus lui-même est le "modèle unique", à plus forte raison Dieu nous donne la possibilité non pas d'être tout de suite parfaits en Foi et en Amour, mais de monter, aidés, tirés par Notre-Dame ! Nous devons préparer cette journée de grâce de la Fête de Notre-Dame des Neiges 1997. La Sainte Vierge désire tout particulièrement distribuer beaucoup de grâces ce jour-là. Mais il y a toujours une condition, c'est que les cœurs soient très ouverts à la grâce, très désireux de monter, même s'il faut accepter de changer de vie, de sortir des routines et des préoccupations de sa vie personnelle, pour être bien sur le chemin de la montée, malgré la pente, malgré l'effort nécessaire pour ressembler davantage à Notre-Dame.

Ressembler à Notre-Dame c'est d'abord être bien à l'écoute de Jésus et donc le plus possible calmes et recueillis. Dans sa vie terrestre la Sainte Vierge n'a jamais été agitée, bavarde. Qu'avons-nous d'elle comme paroles ? Très peu de choses. La plus longue est le Magnificat. Sa conversation avec l'ange a été concise : une question et puis l' "ecce ancilla" = voici la servante du Seigneur ! Nous ne savons pas tout, mais il est sûr qu'elle était paisible et réfléchie et toujours pleine d'attention aux autres sans flots de parole. Tâchons de l'imiter habituellement. Parlons, mais avec le moins de paroles inutiles et surtout sans exclamations, sans esbroufe, sans vouloir créer une soi-disant "ambiance" de joie superficielle. Nous n'avons pas à garder le silence comme les bons trappistes, mais saint Benoît recommande à tous ses fils la "paix" ! Ce qui est essentiel ce sont les efforts que vous ferez pour la montée en imitation de la "première de Cordée" notre Guide, notre Patronne bien-aimée. »

N’ayons pas peur d’imiter les vertus humbles et cachées de la Sainte Vierge et apprenons d’elle l’amour de la Loi de Dieu. Seule l’obéissance à cette Loi donne sagesse et vraie liberté. Et pour vous aider à préparer la grande Fête de ND des Neiges, ceux qui le souhaitent pourront suivre notre neuvaine préparatoire du 7 au 15 décembre, lors de notre chapelet de 18h00 (RdV sur n.fmnd.org).

La Fête de Notre-Dame des Neiges et le temps de l’Avent.

La divine Providence a permis que la Fête de Notre-Dame des Neiges soit placée en plein cœur du temps liturgique de l’Avent. Ce temps, comme le rappelait St Jean-Paul II, est un temps marial. Demandons à la Vierge Marie de nous aider à bien entrer dans l’esprit de ce temps de la « Venue » de Jésus. Le mot latin « Adventus » d’où vient le mot « Avent » ne signifie pas : « avant » mais : « venue ». Le temps de l’Avent est donc le temps où nous nous préparons à la Venue de Jésus notre Sauveur. L’Église, en ce temps, nous invite à considérer une triple Venue de Jésus :

- sa première venue, pauvre parmi les pauvres, doux et humble de Cœur, miséricordieux ;
- sa troisième venue dans la Gloire pour juger les vivants et les morts ;
- sa venue intermédiaire en nos cœurs, entre ces deux venues.

Faisons joyeusement mémoire de sa première venue dans la grotte de Bethléem, espérons dans la confiance sa venue dans la Gloire, et ouvrons nos cœurs d’enfants afin qu’ils soient des « crèches » où Il viendra à Noël.

La Vierge Marie nous indique comment nous préparer à accueillir Jésus.

Notre-Dame des Neiges nous invite à être à l’écoute de Jésus. Méditons plus attentivement la Parole de Dieu et préparons mieux nos Messes de l’Avent. Efforçons-nous de vivre dans le calme et le recueillement sans nous laisser agiter par la civilisation du bruit. Le silence n’est pas une punition ou un fardeau, mais une grâce de l’Esprit-Saint pour écouter Dieu. Organisons mieux nos journées. Le silence et l’écoute de Dieu obtiendront la paix des cœurs. Il y aura beaucoup moins d’énervements en nos familles ou sur nos lieux de travail et de loisirs. Dans la nuit de Noël, nous comprendrons mieux l’annonce des anges aux hommes de bonne volonté : « paix sur la terre ». Seuls, «les bergers, les petits» ont compris en la nuit de la Nativité que Jésus était le Prince de la vraie paix. Soyons enfants !

Jésus est le don de Dieu : se donner c’est le besoin de Son Amour !

Nos Père et Mère aimaient beaucoup la Fête de Noël. Ils ont éduqué leurs enfants spirituels à contempler Jésus, le don de Dieu. Préparons-nous à accueillir dans nos crèches l’Enfant-Jésus. Ne Le regardons pas seulement avec un regard superficiel. Contemplons-Le avec « les yeux » de notre âme spirituelle et la Lumière de la Foi : Il est le Verbe du Père qui s’est abaissé jusque-là pour venir à nous ! Pourquoi s’est-Il abaissé de la sorte ? Parce qu’Il nous aime à la folie ! Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus disait : aimer c’est tout donner et se donner soi-même. Mère Marie-Augusta a eu cette intuition : « Donum Dei, c’est Ton Nom, Mon Seigneur, c’est aussi Ton Histoire, Se donner c’est le besoin de Ton Amour ». Notre-Dame des Neiges nous aidera à comprendre cela en profondeur. Jésus a soif de Se donner à nous, de Se donner à ses frères et sœurs, aux hommes marqués par tant de violences et de haine. Puisse notre prière s’élargir aux dimensions du Cœur de Jésus notre Sauveur !

Notre monde a besoin d’apôtres et de témoins de l’Amour enthousiastes, c’est urgent !

Nos Père et Mère ont compris que Dieu appelait notre Famille Missionnaire à exercer l’apostolat des apôtres de l’Amour. En cette Fête de Notre-Dame des Neiges, nous rendrons grâce pour tout ce que nous avons reçu de Dieu par nos Fondateurs, mais nous prierons aussi - et nous vous remercions de prier avec nous - pour que se développent la mission des apôtres de l’Amour et la mission des témoins de l’Amour que doivent être les amis de Notre-Dame des Neiges. N’oubliez pas, chers amis, que St Jean-Paul II, à la fin du Grand Jubilé de l’an 2000, nous avait tous appelés à être témoins de l’Amour en ce 3ème millénaire. Vivons bien ce temps de l’Avent dans le Cœur immaculé de Notre-Dame des Neiges, nous comprendrons l’importance de l’apostolat du bel Amour selon Jésus. Nous n’aurons alors qu’un désir : nous donner à la suite de Jésus pour que l’Amour de Dieu triomphe de tout mal. La conférence du dimanche au lendemain de la Fête de Notre-Dame des Neiges porte ce titre : avec Notre-Dame des Neiges, vivons dans la joie et l’enthousiasme les huit Béatitudes.

La Sainte Famille, modèle parfait des familles et des Communautés religieuses.

Contemplons Saint Joseph et la Sainte Vierge pour apprendre à mieux aimer en nous donnant en vérité. Ce ne sont pas les beaux cadeaux ou les soirées coûteuses - même s’il est bon de préparer des cadeaux de Noël ! - qui toucheront en profondeur les cœurs de nos proches et de nos amis, mais une attention, une délicatesse et un souci constant de se donner dans l’amour vrai. Rappelons-nous souvent, en nous réveillant, en rentrant du travail, et chaque fois que nous retrouvons nos proches que « se donner c’est le besoin de l’amour ». Combien la Sainte Vierge était touchée par les délicatesses de Saint Joseph. En la nuit de Noël, ils étaient bien privés, l’un et l’autre, de tout confort et de tout plaisir sensible, mais leur cœur ressentait une joie profonde et paisible : Jésus, le don de Dieu, était avec eux et chacun désirait consoler l’autre en se donnant sans réserve.

Préparons un vrai Noël chrétien pour rendre heureux nos proches et nos amis et tous ceux que Dieu mettra sur notre route et qui sont tristes, inquiets et angoissés. Comprenons aussi que les enfants ont plus besoin de la présence aimante de leurs parents que de jouets chers et sophistiqués. Mais beaucoup d’enfants n’auront pas cette joie à Noël. Donnons la vraie joie de Noël aux enfants.

Vivons un vrai Avent avec Notre-Dame des Neiges qui nous prépare à un saint Noël.

Le temps de l’Avent n’est pas le temps de Noël, même si vitrines et balcons sont déjà décorés avec lumignons, sapins etc. Éduquons au vrai sens de l’Avent : les mamans savent édifier des « chemins » de l’Avent, permettant de préparer les cœurs à la venue de Jésus. Nous avons deux guides sur ce chemin de l’Avent : Notre-Dame des Neiges et Saint Jean-Baptiste. Préparons-nous !

Le Seigneur a fait pour nous des merveilles, Saint est Son Nom !

En ce temps de l’Avent 2022, soixante-seize ans après la bénédiction de la statue de Notre-Dame des Neiges et de l’autorisation de notre Fondation, nous vous invitons à dire avec nous, chaque jour, le « Magnificat » en action de grâce pour tout ce que Dieu nous a donné par nos Père et Mère. Nous avons beaucoup demandé, nous avons beaucoup reçu, nous devons aussi savoir beaucoup remercier. Ce magnificat d’action de grâce concerne notre Communauté, nos amis, mais aussi tous ceux qui bénéficient du charisme donné à nos Père et Mère pour l’éducation des cœurs à la ressemblance des Cœurs de Jésus et de Marie. Oui, le Seigneur a fait pour nous des merveilles, Saint est Son Nom ! Avec Notre-Dame des Neiges, préparons-nous à accueillir Jésus, le don de Dieu.

Beaucoup de contemporains ne se préparent pas à vivre un vrai Noël chrétien.

Nous ne pouvons pas oublier tous ceux qui vivent un temps de l’Avent dans la détresse du fait des bombardements (en Ukraine) ou d’actes terroristes en divers pays du monde. La tristesse, l’angoisse, la haine, la violence, grandissent dans les cœurs de beaucoup de nos contemporains découragés, désabusés, voire désespérés. Portons dans nos prières ces personnes auxquelles Jésus par ses anges voudrait redire en cette prochaine Nuit de Noël : « Gloire à Dieu dans les Cieux et paix sur la terre aux hommes (sujets) de Sa bienveillance » (Lc 2, 14). Soyons auprès de tous les témoins du vrai Noël.

4) Formation

Approfondir le mystère de l’Incarnation (CEC 456 à 511).

5) Action, mission

Que ceux que nous accueillerons en nos maisons ou que nous rencontrerons comprennent que la Fête de Noël n’a de sens pour nous que par rapport à la naissance de Jésus.

6) Partage

Nous vous confions tout particulièrement notre quatrième Chapitre ordinaire du 18 au 24 janvier 2023 et nous continuons avec vous à prier dans la confiance pour le Site Notre-Dame des Neiges.

Que Notre-Dame des Neiges, que nous allons fêter avec plusieurs d’entre vous, nous guide dans la fidélité en ces temps de confusion et de divisions et nous bénisse. Toute notre Famille Missionnaire vous souhaite un Saint Avent et un Saint et Joyeux Noël. Nous prions pour toutes vos intentions et nous vous remercions pour vos prières et votre générosité. Je vous bénis affectueusement et vous assure des prières et de l’affection de Mère Hélène.

Père Bernard

III - Des nouvelles du site Notre-Dame des Neiges !

En ce mois de votre Fête, Notre-Dame des Neiges, à vous les commandes !  Pour plus d’infos, rendez-vous sur sitendn.fmnd.org !

Pour nous aider, vous pouvez envoyer vos dons en précisant « don pour le Site NDN », et en indiquant dans chaque cas si vous souhaitez un reçu fiscal (merci alors de nous communiquer votre adresse). Nous vous remercions pour votre aide, grande ou petite !

  • par chèque à l'ordre de « Famille Missionnaire de Notre Dame » envoyés à : FMND - Site NDN - 65 rue du Village - 07450 Saint-Pierre de Colombier
  • par carte bancaire : page spéciale ici.
  • par virement : contactez-nous.

Par ailleurs, nous sollicitons votre soutien spirituel en ces temps difficiles ! Rejoignez les "Sentinelles du Site Notre-Dame des Neiges" qui prient à cette intention ! Pour plus d'informations, rendez-vous sur sentinelles.fmnd.org !

Que voulez-vous faire ?
Consulter la consigne spitrituelle
Janvier 2023 : l'Eglise est apostolique
Prier en direct avec les offices
S'informer de nos actualités
S'inscrire à nos activités
Se former grâce à nos dossiers