Juillet 2019 : obéissons dans la joie aux commandements de Dieu !

Témoignons dans la joie des commandements de Dieu et agissons selon le Cœur de Dieu !

Bien chers amis, bien chers jeunes amis,

Pardon de mon retard pour cette consigne de cordée. J’ai été victime d’une forte insolation à Paris, en la solennité du Sacré-Cœur, où je devais participer à l’assemblée générale extraordinaire des supérieurs majeurs de France (Corref). La canicule n’est pas encore totalement terminée en Ardèche, mais rassurez-vous : je reprends des forces et j’ai pu préparer cette consigne d’été !

Une conviction s’est imposée à moi pour cette consigne : faire redécouvrir l’importance des commandements de Dieu en profitant de ce temps d’été pour comprendre la pédagogie de Dieu, qui a éduqué les membres de son Peuple à la sagesse et à la vraie liberté dans la vérité et l’amour. Les 10 commandements de Dieu révèlent l’essentiel de la Loi naturelle, Loi qui est le seul fondement solide et sûr de la civilisation de l’amour.

Nous confions à vos prières les activités d’été qui vont commencer : colonie, camps, session de Sens, retraites, pèlerinages.

Nous rendons grâce à Dieu pour la belle Fête de Pentecôte que nous avons vécue avec un bon groupe de jeunes amis de Notre-Dame des Neiges.

En ce 29 juin, nous avons prié pour tous les prêtres qui viennent d’être ordonnés et nous avons béni le chantier du Site de Notre-Dame des Neiges.

Nous remercions les bénévoles qui ont travaillé pendant des mois pour rénover notre Site internet. Nous vous remercions aussi, très chers amis de Notre-Dame des Neiges, pour vos prières et votre générosité.

Nous n’oublions pas, enfin, tous ceux qui souffrent en notre monde. Un prêtre du Burkina Faso, ce 29 juin, a témoigné de la peur qui tenaille nos frères chrétiens en son pays.

I - Avant de commencer...

Prière d’introduction

Notre-Dame des Neiges, Saint Joseph, Bse Eugénie, St Thomas, Ste Maria Goretti, Bx Eugène III, Ste Marie-Hermine, St Benoît, St Camille, Ste Zélie et St Louis, St Jacques, Ste Marie-Magdeleine, Ste Marguerite de Pisidie, Ste Marthe et Ste Brigitte, Ste Anne et St Joachim, Ste Colombe, St Léopold, St Ignace de Loyola, Sts Patrons et Sts Anges gardiens.

Parole de Dieu : Ps 119 (118), 97-118.

« De quel amour j'aime ta loi : tout le jour je la médite !

Je surpasse en habileté mes ennemis, car je fais miennes pour toujours tes volontés.

Je surpasse en sagesse tous mes maîtres, car je médite tes exigences.

Je surpasse en intelligence les anciens, car je garde tes préceptes.

Des chemins du mal, je détourne mes pas, afin d'observer ta parole.

De tes décisions, je ne veux pas m'écarter, car c'est toi qui m'enseignes.

Qu'elle est douce à mon palais ta promesse : le miel a moins de saveur dans ma bouche !

Tes préceptes m'ont donné l'intelligence : je hais tout chemin de mensonge.

Ta parole est la lumière de mes pas, la lampe de ma route.

Je l'ai juré, je tiendrai mon serment, j'observerai tes justes décisions.

J'ai vraiment trop souffert, Seigneur ; fais-moi vivre selon ta parole.

Accepte en offrande ma prière, Seigneur : apprends-moi tes décisions.

A tout instant j'expose ma vie : je n'oublie rien de ta loi.

Des impies me tendent un piège : je ne dévie pas de tes préceptes.

Tes exigences resteront mon héritage, la joie de mon cœur.

Mon cœur incline à pratiquer tes commandements : c'est à jamais ma récompense.

Je hais les cœurs partagés ; j'aime ta loi.

Toi, mon abri, mon bouclier ! j'espère en ta parole.

Écartez-vous de moi, méchants : je garderai les volontés de mon Dieu.

Que ta promesse me soutienne, et je vivrai : ne déçois pas mon attente.

Sois mon appui : je serai sauvé ; j'ai toujours tes commandements devant les yeux.

Tu rejettes ceux qui fuient tes commandements : leur ruse les égare. » (Ps 118, 97-118)

II - Les rubriques du carnet de cordée

1) Première rubrique du carnet de cordée : discipline

Travaillons à être davantage « souples » et disponibles pour que Dieu soit le premier servi en ce temps d’été.

2) Deuxième rubrique : prévisions.

Profitons de ce temps de vacances pour des rencontres familiales ou amicales, du repos. La Session de Sens sur Saint Jean-Paul II sera riche. Elle est à la portée de tous : n’ayez pas peur d’y participer. Notre Fondateur rappelait aussi l’importance d’une Retraite de 5 jours. Vivons ce temps d’été dans la paix de Dieu.

3) Troisième rubrique : consigne spirituelle : témoignons dans la joie des commandements de Dieu et agissons selon le Cœur de Dieu.

            Notre consigne d’été veut aider à nous émerveiller devant la pédagogie de Dieu qui, en scellant l’Alliance sur le Mont Sinaï, a donné à Son Peuple les tables des 10 commandements. Comprenons et faisons comprendre que ces 10 commandements ne sont pas des fardeaux, imposés par un Dieu Tyran à ses esclaves, mais des dons divins pour permettre aux hommes et aux femmes, créés à son image et à sa ressemblance, d’agir d’une manière digne de leur être libre et responsable : c’est-à-dire d’agir selon le Cœur de Dieu.

            En obéissant aux trois premiers commandements, l’homme demeure dans une relation droite avec son Créateur. Pour réaliser le plan de Dieu sur nous, il faut d’abord se laisser aimer par Dieu et aimer son Dieu par-dessus tout. Demandons à Sainte Jeanne d’Arc la grâce de mettre Dieu à la première place dans notre vie. Benoît XVI, le 26 janvier 2011, disait : « Chers frères et sœurs, le Nom de Jésus invoqué par notre sainte jusqu’aux derniers instants de sa vie terrestre, était comme le souffle incessant de son âme, comme le battement de son cœur, le centre de toute sa vie. Le «Mystère de la charité de Jeanne d’Arc», qui avait tant fasciné le poète Charles Péguy, est cet amour total pour Jésus, et pour son prochain en Jésus et pour Jésus. Cette sainte avait compris que l’Amour embrasse toute la réalité de Dieu et de l’homme, du ciel et de la terre, de l’Eglise et du monde. Jésus est toujours à la première place dans sa vie, selon sa belle expression: «Notre Seigneur premier servi» (CEC 223). L’aimer signifie toujours obéir à sa volonté. Elle affirme avec une totale confiance et abandon : «Je m’en remets à Dieu mon créateur, je l’aime de tout mon cœur». Benoît XVI avait compris que la priorité de la mission de l’Eglise était le retour de Dieu dans le cœur de l’homme. Le Pape François disait le 21 juin dernier à Naples : « On annonce la foi chrétienne comme manifestation en Jésus de l’amour de Dieu pour tous les hommes. Je suis profondément frappé par ce conseil de François aux frères : «Prêchez l’Evangile; si cela est nécessaire également avec les mots». C’est le témoignage !  » Evangélisons en ce temps d’été, tout simplement en vivant dans la joie les 3 premiers commandements. Puisse notre témoignage permettre à nos contemporains de revenir à Dieu et de connaître la vraie joie et l’unique espérance.

            Le 4e commandement concerne la famille. En créant l’humanité, Dieu a créé d’abord la famille. La civilisation de l’amour ne peut s’édifier qu’en redonnant à la famille cette première place dans la société. L’éducation humaine exige des relations d’obéissance confiante, respectueuse et aimante entre les enfants et les parents. L’autorité des parents est nécessaire à la maturité et à l’épanouissement de la liberté humaine de leurs enfants. L’autorité dans la société et l’Église sont aussi nécessaires pour édifier la Famille des Nations.

            Les 5e et 6e commandements ont pour but de protéger la vie et l’amour humain. Il pourrait sembler plus logique de mettre le commandement « tu ne tueras pas » avant le 4e « tu honoreras ton père et ta mère ». Dieu n’a pas voulu cela. Découvrons sa pédagogie : si un enfant ne respecte pas son père et sa mère, comment respectera-t-il davantage la vie des autres hommes ? C’est dans l’éducation familiale que l’on apprend à aimer la vie, à aimer toute vie, de sa conception à son terme naturel, qu’elle soit handicapée ou non. Il en est de même pour le bel amour : on y est éduqué dans le cadre familial où l’on apprend à se donner gratuitement et à s’aimer dans la fidélité et la durée.

            Les 7e et 8e commandements ont pour but de rendre possible la vie en société. Dieu veut la construction de la civilisation de l’amour, c’est-à-dire : une vie sociale vécue comme une vie de famille. Dieu sait très bien, cependant, que l’homme est blessé par le péché. Les 7e et 8e commandements sont des lumières pour pouvoir mener une vie sociale digne de frères et sœurs en humanité. Les relations sociales et économiques ont besoin de la confiance en la parole donnée (« tu ne mentiras pas ») et du respect des biens de chacun (« tu ne voleras pas »). Si tous les hommes du monde entier voulaient se considérer comme des frères appelés à s’aimer et à s’entraider, il n’y aurait plus d’injustices qui alimentent les guerres et les divers terrorismes.

            Les 9e et 10e commandements sont très importants pour nous aider à ne pas être esclaves des passions déréglées. Jésus, dans son discours sur la montagne, a mis en garde contre les passions : « Mais moi, je vous dis que quiconque regarde une femme pour la convoiter a déjà commis un adultère avec elle dans son cœur » (Mt 5, 28). La passion de l’argent peut aussi nous détourner de Dieu. Que Jésus Seul soit notre Trésor !

            Ces 10 commandements de Dieu ne sont pas optionnels. Saint Jean-Paul II, dans le premier chapitre de Veritatis Splendor a rappelé la question du jeune homme riche (Mt 19, 16) : « Maître, que dois-je faire de bon pour obtenir la vie éternelle ? " Il lui dit : " Qu'as-tu à m'interroger sur ce qui est bon ? Un seul est le Bon. Si tu veux entrer dans la vie, observe les commandements » (VS 6).

            Le Saint Curé d’Ars prêchait simplement et n’avait qu’un désir : le Salut des âmes de ses paroissiens : "Les commandements de Dieu, disait-il, sont les enseignements que Dieu nous donne pour suivre le chemin du Ciel, comme les écriteaux qu'on pose à l'entrée des rues et au commencement des chemins pour en indiquer les noms." "Les cœurs purs sont comme des lys qui montent droit au Ciel. Le Saint-Esprit repose dans une âme pure comme dans un lit de roses. Faisons-nous des amis dans le Ciel ; envoyons de bonnes œuvres devant nous ; invoquons les saints ; n'arrivons pas à la porte de l'éternité les mains vides. Nous répondrons du temps perdu, de chaque minute, de nos biens, de notre santé, des grâces dont nous aurons abusé, du bien que nous aurions pu faire et que nous n'aurons pas fait." (cf. http://www.chire.fr/A-113290-je-te-montrerai-le-chemin-du-ciel-catechismes-du-saint-cure-d-ars.aspx). Témoigner courageusement des commandements de Dieu en notre monde actuel, n’est pas facile, c’est un fait. Mais cette mission n’est pas impossible ! Jésus nous envoie à ce monde pour témoigner de la joie d’être les enfants de Dieu !

4) Quatrième rubrique : Formation pour cet été : prenons du temps pour lire la Parole de Dieu.

Si nous n’avons jamais lu dans son intégralité un des livres de Sagesse de la Bible, nous pourrions, peut-être, entreprendre la lecture du livre de la Sagesse ou des Proverbes. Nous découvririons davantage encore l’importance des commandements de Dieu. Benoît XVI, dans l’Exhortation Verbum Domini (n°122), écrivait : « notre temps doit être toujours davantage le temps d’une nouvelle écoute de la Parole de Dieu et d’une Nouvelle Évangélisation. Redécouvrir le caractère central de la Parole divine dans la vie chrétienne nous fait retrouver aussi le sens le plus profond de ce que le Pape Jean-Paul II a rappelé avec force : continuer la missio ad gentes et entreprendre avec toutes les forces la Nouvelle Évangélisation, surtout dans les pays où l’Évangile a été oublié ou souffre de l’indifférence du plus grand nombre en raison d’un sécularisme diffus. Que l’Esprit Saint éveille chez les hommes la faim et la soif de la Parole de Dieu et suscite de zélés messagers et témoins de l’Évangile ! … L’Assemblée synodale nous a permis d’expérimenter ce qui est contenu dans le message johannique : l’annonce de la Parole crée la communion et apporte la joie. Il s’agit d’une joie profonde qui jaillit du cœur même de la vie trinitaire et qui se communique à nous dans le Fils. Il s’agit de la joie, comme don ineffable, que le monde ne peut donner. On peut organiser des fêtes, mais pas la joie. Selon l’Écriture, la joie est un fruit de l’Esprit Saint (cf. Ga 5, 22), qui nous permet de pénétrer dans la Parole et de faire en sorte que la Parole divine entre en nous en portant ses fruits pour la vie éternelle. En annonçant la Parole de Dieu dans la force de l’Esprit Saint, nous désirons communiquer aussi la source de la vraie joie, non une joie superficielle et éphémère mais celle qui jaillit de la conscience que seul le Seigneur Jésus a les paroles de la vie éternelle (Jn 6, 68) ».

5) Cinquième rubrique : notre mission d’été : témoignons de la joie de l’évangile.

Paul VI avait donné, à Pentecôte 1975, une Exhortation apostolique importante sur la joie. Le Pape François a appelé tous les baptisés à témoigner de la joie de l’évangile.

6) Sixième rubrique : partage

Rappelons l’intuition spirituelle de Mère Marie-Augusta : l’importance du partage des inquiétudes, des souffrances et des joies. Il n’est pas facile, en nos jours, de témoigner dans la joie des commandements de Dieu ! Ce témoignage, c’est évident, nous met à contre-courant. Nous avons besoin de partager l’inquiétude de nos inquiétudes, la joie de nos joies.

En union avec Mère Magdeleine et nos frères et sœurs, nous vous souhaitons un  temps de vacances reposantes. Nous vous assurons de nos prières à toutes vos intentions et de notre affection. Nous vous remercions encore de prier pour la fécondité de nos activités d’été, pour les vocations de frères et sœurs et le Site de Notre-Dame des Neiges.

Père Bernard

III - Des nouvelles du site Notre-Dame des Neiges !

En cette première semaine de juillet, nous coulons les fondations du mur de soutènement qui seront suivies de la construction du mur… + d’infos dans la rubrique Projet de construction de notre site ! Nous vous remercions pour votre aide, grande ou petite !

Pour nous aider, vous pouvez envoyer vos dons en précisant « don pour le Site NDN », et en indiquant dans chaque cas si vous souhaitez un reçu fiscal (merci alors de nous communiquer votre adresse) :

  • par chèque à l'ordre de « Famille Missionnaire de Notre Dame » envoyés à : FMND - Site NDN - 65 rue du Village - 07450 Saint-Pierre de Colombier
  • par carte bancaire : page spéciale ici.
  • par virement : contactez-nous.
Que voulez-vous faire ?
Consulter la consigne spitrituelle
Juillet 2019 : les commandements de Dieu
Prier en direct avec les offices
S'informer de nos actualités
S'inscrire à nos activités
Se former grâce à nos dossiers