Juillet 2023 : Vade-mecum pour des vacances joyeuses et reposantes !

Juillet 2023 : Vade-mecum pour des vacances joyeuses et reposantes, dans le souffle de l'Esprit-Saint et l'Amour envers tous !

I - Avant de commencer...

Bien chers amis, bien chers jeunes amis,

Notre consigne de juillet 2023 devrait nous aider à passer ce temps de vacances dans le calme, la paix du cœur, la joie et l’amour. En ces temps de plus en plus troublés dans l’Eglise et le monde, prions et offrons plus intensément pour tous les hommes, plus particulièrement pour les jeunes qui participeront aux JMJ de Lisbonne. Puisse Saint Jean-Paul II, le Fondateur et le Saint Patron des JMJ, agir puissamment dans les cœurs des jeunes du monde entier.

Le mois de juillet, comme chaque année, nous apportera beaucoup de joie par la colonie à Saint-Pierre, les pélicamps d’enfants et les camps d’adolescents à Sens. Nous confions à vos prières toutes ces activités importantes pour ces enfants et adolescents.

La session de Sens du 14 au 16 juillet sera aussi très importante en ce temps de confusion avec ce thème: la Tradition et les traditions. Notre grand témoin sera M. Serge Abad-Gallardo.

N’ayez pas peur de suivre une retraite de cinq jours pour tous au Grand-Fougeray du 9 au 14 juillet avec le 4ème thème de nos Exercices (la Rédemption pour la vie éternelle) ou à Saint-Pierre du 6 au 11 août avec le 5ème thème (Jésus, Roi de gloire).

Nous remercions Dieu pour les deux journées de très grandes grâces que nous venons de vivre avec les vœux perpétuels de nos frères François-Marie, Georges, Henry-Marie et Pio, le samedi 17 juin, et avec la très belle procession du Saint-Sacrement, le dimanche 18 juin. Ces deux journées avaient été préparées par la première retraite de la Communauté avec plus de 40 frères et sœurs. La deuxième retraite de Communauté du 25 au 31 juin, qui vient de se terminer, a été suivie par 53 frères et sœurs et la troisième retraite se déroulera du 25 au 30 août, avant les vœux perpétuels de sœur Camille, le samedi 2 septembre.

Nous vous souhaitons des vacances joyeuses et reposantes dans le souffle de l’Esprit-Saint et l’Amour envers tous, mais nous vous invitons aussi à prier et offrir pour tous ceux qui souffrent dans le monde à cause des guerres, du terrorisme et de l’immoralité. N’oublions pas que le mois de Juillet est le mois du Précieux Sang de Jésus. Offrons davantage ce Précieux Sang en union avec toutes les Messes qui sont célébrées chaque jour dans le monde pour le Salut des âmes.

Prière d'introduction

Viens Esprit de sainteté, Notre Père, Je vous salue Marie, ND de Neiges, St Joseph, St Thomas, Bse Eugénie, Vén. Antonietta, Ste Maria Goretti, Vén. Marcel Van, Bx Eugène III, Ste Marie-Hermine, St Benoît, St Camille, Ste Zélie et St Louis, Vén. Jacques Sevin, St Jacques, Ste Marie-Magdeleine, Anne-Gabrielle Caron, Ste Marguerite de Pisidie, Ste Marthe, Ste Brigitte, Ste Anne et St Joachim, Ste Colombe, St Léopold, St Ignace de Loyola, ​​Saints Patrons et Saints Anges gardiens.

Parole de Dieu : Mc 6, 30-43

Jésus veut que ses disciples se reposent, mais la foule les rejoint. Il a alors compassion de ces brebis sans berger. Il les enseigne et multiplie pour eux pains et poissons.

 « Les Apôtres se réunirent auprès de Jésus, et lui annoncèrent tout ce qu’ils avaient fait et enseigné. Il leur dit : « Venez à l’écart dans un endroit désert, et reposez-vous un peu. » De fait, ceux qui arrivaient et ceux qui partaient étaient nombreux, et l’on n’avait même pas le temps de manger. Alors, ils partirent en barque pour un endroit désert, à l’écart. Les gens les virent s’éloigner, et beaucoup comprirent leur intention. Alors, à pied, de toutes les villes, ils coururent là-bas et arrivèrent avant eux. En débarquant, Jésus vit une grande foule. Il fut saisi de compassion envers eux, parce qu’ils étaient comme des brebis sans berger. Alors, il se mit à les enseigner longuement. Déjà l’heure était avancée ; s’étant approchés de lui, ses disciples disaient : « L’endroit est désert et déjà l’heure est tardive. Renvoie-les : qu’ils aillent dans les campagnes et les villages des environs s’acheter de quoi manger. » Il leur répondit : « Donnez-leur vous-mêmes à manger. » Ils répliquent : « Irons-nous dépenser le salaire de deux cents journées pour acheter des pains et leur donner à manger ? » Jésus leur demande : « Combien de pains avez-vous ? Allez voir. » S’étant informés, ils lui disent : « Cinq, et deux poissons. » Il leur ordonna de les faire tous asseoir par groupes sur l’herbe verte. Ils se disposèrent par carrés de cent et de cinquante. Jésus prit les cinq pains et les deux poissons, et, levant les yeux au ciel, il prononça la bénédiction et rompit les pains ; il les donnait aux disciples pour qu’ils les distribuent à la foule. Il partagea aussi les deux poissons entre eux tous. Ils mangèrent tous et ils furent rassasiés. Et l’on ramassa les morceaux de pain qui restaient, de quoi remplir douze paniers, ainsi que les restes des poissons. » (Mc 6, 30-43)

II - Les rubriques du carnet de cordée

1) Discipline

a) Organisons bien nos journées de vacances pour ne pas gaspiller le temps que Dieu nous donne.

b) Rayonnons auprès de tous la joie de Dieu et la Miséricorde.

2) Prévisions

N’oublions pas de bien préparer nos dimanches, Jours du Seigneur !

3) Consigne spirituelle : Vade-mecum pour les vacances !

a) Dieu premier servi en ce temps de vacances. Tout à tous et tout à Dieu dans la joie.

Notre Fondateur rappelait souvent que Dieu « agit » sans cesse. Au Ciel, les anges et les saints agissent en Dieu et pour Dieu. Que ce temps de vacances ne soit pas un temps de « farniente », mais un temps de saines et fructueuses activités d’été, tout à tous et tout à Dieu dans la joie.

b) Se détendre sainement, physiquement et spirituellement sans laisser-aller.

Puisse ce temps de vacances être un temps de repos du corps et de l’âme spirituelle. Le passage de l’évangile, que nous avons choisi, révèle que Jésus avait invité ses disciples à aller à l’écart pour se reposer. Saint François demandait à ses frères de ne pas surcharger « frère âne » (notre corps), car il ne pourrait plus porter l’apôtre de Jésus qui, de ce fait, ne remplirait plus la mission que Dieu lui confie. Pour marcher énergiquement sur le chemin de la sainteté, l’hygiène de vie et l’équilibre de vie sont nécessaires.

Sachons nous coucher suffisamment tôt, lorsque c’est nécessaire, pour avoir un sommeil réparateur. N’hésitons pas à faire de la marche ou d’autres activités physiques. Saint Jean-Paul II  aimait passer 15 jours en montagne pour se reposer, marcher, écrire dans le calme et la prière. Son exemple montre que le sain repos du corps peut se conjuguer avec un saint repos de l’esprit. L’esprit se repose dans les saintes activités spirituelles : il se repose en Dieu. Jésus appelle à venir à Lui pour trouver le repos de nos âmes (Mt 11, 28-29).

c) Saine joie familiale dans l’humour, la simplicité et la joie sans superficiel.

« L’organisation » des vacances n’est pas en vue de créer un style de vie austère.

Le Père disait aux parents :

« La confiance mutuelle, l'ouverture, la douceur, l'humilité, l'obéissance permettront de jouir, dans la simplicité, de la douce joie familiale. La mise à profit de la vie commune donnera l'occasion à cette joie de s'exprimer dans l'humour et le rire de cœurs joyeux des parents et des enfants, tous enfants de Dieu. Le cœur des époux gardera sa jeunesse dans cette affection familiale empreinte de dilection, de patience et de sollicitude mutuelle ».

Cultivons la joie. Ce ne sont pas nécessairement les activités qui coûtent cher qui marquent petits et grands, mais les joies familiales toutes simples, vécues dans l’esprit d’enfance : un pique-nique tout simple, une marche dans la nature, un pèlerinage dans un petit sanctuaire local. La vie de la Sainte Famille et la vie de la famille de Sainte Thérèse n’étaient pas marquées par la tristesse, mais par la joie dans l’Esprit. Imitons ces deux familles.

d) Rayonner l’Amour selon les Cœurs de Jésus, Marie et Joseph auprès de tous.

Notre Fondateur nous a légué, en union avec Mère Marie-Augusta, un grand trésor spirituel. La vie de notre Mère pourrait être ainsi résumée : « ardeur d’amour ». Les personnes qu’elle rencontrait ne pouvaient pas ne pas être touchées par son rayonnement de l’Amour selon le Cœur de Jésus et le Cœur immaculé de Marie. Elle s’intéressait en vérité à la vie de chaque personne qu’elle rencontrait.

Que notre ardeur d’amour ne soit pas éteinte en ce temps de vacances. Demandons la grâce au Cœur de Jésus, à Notre-Dame des Neiges et à Saint Joseph, d’être brûlés au Feu de l’Amour divin pour le rayonner sur toute personne rencontrée. Ayons le désir de rayonner auprès de tous l’Amour de Dieu.

e) Pour ne pas tomber dans la mollesse affaiblissante, développons l’énergie et l’ardeur.

Le Père avait développé, grâce à l’école du scoutisme, la vertu de l’énergie physique et spirituelle. Etant militaire, il avait fait un pèlerinage à Lisieux pour demander à la « petite Thérèse » d’être ardent et détaché. Il n’aimait pas la mollesse. Lorsqu’il allait visiter les camps d’adolescents, il donnait toujours des consignes d’énergie pour aider à lutter contre la mollesse, source de beaucoup de vices : bonne tenue (surtout pendant la Messe), vêtements propres, toilette non négligée, tentes bien rangées…

Il désirait que ses fils et ses filles soient des éducateurs énergiques. Lui-même, malgré sa fatigue, a toujours donné l’exemple d’un Père énergique dans sa tenue et dans tout son être.

Prenons au sérieux ce passage du CEC : « La pureté demande la pudeur. Elle préserve l'intimité de la personne. Elle désigne le refus de dévoiler ce qui doit rester caché. Elle est ordonnée à la chasteté dont elle atteste la délicatesse. La pudeur est modestie. Elle inspire le choix du vêtement. Elle maintient le silence ou la réserve là où transparaît le risque d'une curiosité malsaine. Elle se fait discrétion. La pudeur inspire une manière de vivre qui permet de résister aux sollicitations de la mode et à la pression des idéologies dominantes » (CEC 2521). La Sainte Vierge nous a avertis par la petite Jacinthe sur les modes indécentes.

L’énergie est nécessaire pour tenir le programme prévu sans se tendre. Sans énergie, les repas traîneront, beaucoup de temps sera perdu, la prière en famille en souffrira. Sans énergie, on traîne pour se lever le matin, la journée ne se passe pas bien. L’énergie physique entraîne l’énergie spirituelle. Pensons à l’énergie de Jésus. Il est notre modèle pour des vacances épanouissantes et conquérantes.

f) Evitons critiques, curiosité, commérages, ne cherchons pas à tout savoir sur chacun.

Ne nous laissons pas entraîner dans les repas ou échanges par l’esprit critique si répandu en nos temps et par la curiosité entretenue dans les Médias pour tout savoir sur tous et sur chacun.

g) N’attirons pas à nous, mais soyons comme l’ange qui montre la route et disparaît.

Mettons en pratique cette consigne de Mère Marie-Augusta :

« la personnalité de l'apôtre de l'Amour ne doit pas avoir un certain genre d'attirance qui arrête à lui l'amour des hommes ; il doit agir comme l'ange qui, d'un signe mystérieux, montre la voie et disparaît. L'apôtre de l 'Amour dénoue le lien du filet pour libérer le vol de l'âme, mais cela sans violence, dans une note de liberté, de pureté, de sérénité, de douceur qui est celle même de l'Evangile. »

Nous pourrons rencontrer beaucoup de personnes pendant ces vacances. Soyons comme cet ange qui dénoue le lien du filet, montre la voie et disparaît. Nos Père et Mère ont vécu, dans la discrétion, cette belle et grande mission. Imitons-les.

h) Gardons avec tous un esprit jeune sans tomber dans le « jeunisme ».

Nos Père et Mère ont gardé l’esprit jeune jusqu’à leur mort, mais sans tomber dans le « jeunisme » bien ridicule. Nous devons aujourd’hui particulièrement aider les jeunes à garder et développer un « esprit jeune ». C’est l’Esprit-Saint qui a permis à nos Père et Mère, au Padre Pio, à St Jean-Paul II et à bien d’autres de garder cet esprit jeune.

 i) Soyons fidèles à l’examen de conscience quotidien pour éviter tout relâchement.

L’examen de conscience nous permettra de ne pas tomber dans l’agitation stérilisante.

Attention à ne pas trop prévoir de choses, à ne pas vouloir tout visiter. On risque alors de courir, de s’agiter, de se fatiguer inutilement, de s’énerver. Pendant l’été, le Père savait rechercher des lieux dans notre montagne ardéchoise pour que nous puissions passer une journée dans la nature. Il nous apprenait à goûter la beauté de la nature, puis il nous invitait toujours à prendre un bon temps calme personnel. Combien ces temps dans la nature étaient bénéfiques pour nos corps et nos âmes.

Après le repas du soir et la prière en famille, chacun peut entrer dans le temps du recueillement pour lire paisiblement une vie de saint, une autre lecture spirituelle, visionner une vidéo spirituelle et se préparer au repos de la nuit en pensant à Jésus, Marie et Joseph… Ne disons pas trop vite : « c’est impossible pour nous ».  L’archange Saint Gabriel a dit à la Sainte Vierge : « rien n’est impossible à Dieu ».

j) Avec tous, exerçons la charité du sourire et l’apostolat irrésistible de l’Amour.

Cette mission est possible pour tous avec la grâce de Dieu. Nos Père et Mère l’ont vécue d’une manière admirable. Nos contemporains ont besoin d’être réconfortés par notre charité du sourire et notre apostolat irrésistible de l’Amour. Pour Saint Bernard, la mesure de l’amour est d’aimer sans mesure, comme Jésus nous a aimés. Puisse ce temps de vacances nous permettre d’exercer généreusement la charité du sourire et l’apostolat irrésistible de l’Amour selon Mère Marie-Augusta.

k) Par l’intelligence, le cœur et la volonté, réalisons pleinement la Volonté de Dieu sur nous.

Saint Ignace de Loyola pressait ses amis à faire les Exercices spirituels qui éclairent l’intelligence, réchauffent le cœur au Feu de l’Amour divin et affermissent la volonté pour ne vouloir que la Volonté de Dieu, ni plus, ni moins, ni autrement. Prendre 6 jours dans ses vacances pour faire une Retraite spirituelle ne peut qu’être bénéfique pour découvrir la Volonté de Dieu ou pour mieux la réaliser dans l’année à venir.

l) Donnons-nous sans compter, nous sortirons alors de la prison de notre moi.

Benoît XVI nous avait invités à sortir de la prison de notre moi. Puisse ce temps de vacances nous y aider. Le meilleur remède est l’imitation de la Vie même de Dieu dont Mère Marie-Augusta a eu cette intuition lumineuse : « Donum Dei, Don de Dieu, c’est Ton Nom, mon Seigneur, c’est aussi Ton histoire. Se donner, c’est le besoin de Ton Amour ». Oui, donnons-nous sans compter, nos vacances seront alors joyeuses et reposantes dans le souffle de l’Esprit-Saint et l’Amour envers tous.

Seigneur Jésus, apprenez-nous à être généreux, à vous servir comme vous le méritez, à donner sans compter, à combattre sans souci des blessures, à travailler sans chercher de repos, à nous dépenser sans attendre d’autre récompense que celle de savoir que nous faisons votre sainte volonté.

Consécration à la Sainte Vierge : Ô Notre-Dame, nous nous confions en vous, en votre obédience bénie et en votre garde très spéciale. Aujourd’hui et chaque jour nous vous confions nos âmes et nos corps. Nous vous confions tout notre espoir et toute notre consolation, toutes nos angoisses et nos misères, notre vie et la fin de notre vie, pour que, par votre très sainte intercession et par vos mérites, toutes nos actions soient dirigées et disposées selon votre volonté et celle de votre Fils. Amen

4) Mission, action

Que les vacances ne nous empêchent pas d’être fidèles à nos temps de prière. N’ayons pas peur de témoigner auprès des membres de nos familles que nous avons l’habitude de dire le « bénédicité », les « grâces », le chapelet et donnons l’exemple de la participation à la Messe.

5) Partage

 Notons bien les dates de la Grande Fête de Notre-Dame des Neiges : les samedis 9 et 16 décembre. Si vous connaissez des prêtres qui aiment se consacrer au Cœur Immaculé de Marie ou qui désirent s’y préparer, vous pouvez les inviter à participer au Cénacle national du MSM à Saint-Pierre-de-Colombier, lundi 24 juillet, mardi 25 juillet et mercredi 26 juillet, jour du Cénacle national pour tous. Toute notre Famille Missionnaire vous souhaite de bonnes vacances et se confie à vos prières. Nous vous assurons de nos prières quotidiennes et de notre grande affection. Je vous bénis affectueusement.

Père Bernard

III - Des nouvelles du site Notre-Dame des Neiges !

Nos frères sont aussi de la partie pour la construction d’un muret le long de l’aire de dépose ! Un grand merci pour vos prières et vos dons qui nous permettent d’avancer !  Pour plus d’infos, rendez-vous sur sitendn.fmnd.org !

Pour nous aider, vous pouvez envoyer vos dons en précisant « don pour le Site NDN », et en indiquant dans chaque cas si vous souhaitez un reçu fiscal (merci alors de nous communiquer votre adresse). Nous vous remercions pour votre aide, grande ou petite !

  • par chèque à l'ordre de « Famille Missionnaire de Notre Dame » envoyés à : FMND - Site NDN - 65 rue du Village - 07450 Saint-Pierre de Colombier
  • par carte bancaire : page spéciale ici.
  • par virement : contactez-nous.

Par ailleurs, nous sollicitons votre soutien spirituel en ces temps difficiles ! Rejoignez les "Sentinelles du Site Notre-Dame des Neiges" qui prient à cette intention ! Pour plus d'informations, rendez-vous sur sentinelles.fmnd.org !

Que voulez-vous faire ?
Consulter la consigne spitrituelle
Juin 2024 : Notre-Dame Reine de la Paix
Prier en direct avec les offices
S'informer de nos actualités
S'inscrire à nos activités
Se former grâce à nos dossiers