Juin 2021 : l'amour parfait chasse la crainte !

"L'amour parfait chasse la crainte !" (1 Jn 4, 18)

I - Avant de commencer...

Bien chers amis, bien chers jeunes amis,

Nous ne nous attendions pas à la décision prise par le juge du tribunal administratif de Lyon au terme du mois de Marie, ce 28 mai. Notre avocat a été stupéfait par ce jugement injuste, en totale contradiction avec l’avis du rapporteur public qui avait clairement affirmé, au début du procès le 6 mai, que l’arrêté de Mme le Préfet de l’Ardèche de suspendre les travaux était illégal et devait être annulé. L’injustice est là, mais nous devons l’accepter, parce que Dieu permet cette nouvelle épreuve. Ne baissons pas les bras pour autant, ne nous décourageons pas, et continuons d’exercer sans nous lasser la patience, la persévérance et la confiance. Notre confiance se fonde sur la sollicitude de la divine Providence, qui nous guide pas à pas et déverse son Amour sur nous.

Dans notre consigne spirituelle du mois de mai, nous avions parlé de la très grave crise qui secoue l’Eglise en Allemagne. Le 10 mai ont eu lieu des bénédictions de « couples homosexuels » en plusieurs églises d’Allemagne avec le drapeau arc-en-ciel sur l’autel. Ces bénédictions ont été données en grave désobéissance à la Loi de Dieu et malgré l’interdiction de la Congrégation pour la doctrine de la Foi. Il nous semble important de vous citer ce qu’enseignait le Préfet de la Congrégation pour la doctrine de la Foi, le Cardinal Joseph Ratzinger, le 3 juin 2003 :

«Il n'y a aucun fondement pour assimiler ou établir des analogies, même lointaines, entre les unions homosexuelles et le dessein de Dieu sur le mariage et la famille. Le mariage est saint, alors que les relations homosexuelles contrastent avec la loi morale naturelle. Les actes homosexuels, en effet, «ferment l'acte sexuel au don de la vie. Ils ne procèdent pas d'une complémentarité affective et sexuelle véritable. Ils ne sauraient recevoir d'approbation en aucun cas» (CEC 2357). Dans l'Écriture Sainte, les relations homosexuelles «sont condamnées comme des dépravations graves... (cf. Rm 1, 24-27; 1 Cor 6, 10; 1 Tm 1, 10). Ce jugement de l'Écriture ne permet pas de conclure que tous ceux qui souffrent de cette anomalie en sont personnellement responsables, mais il confirme que les actes d'homosexualité sont intrinsèquement désordonnés. » (Déclaration Persona humana, 29 décembre 1975, n. 8).  Le même jugement moral se retrouve chez beaucoup d'écrivains ecclésiastiques des premiers siècles (Cf. par exemple S. Polycarpe, Epître aux Philippiens, V, 3; S. Justin, Première Apologie, 27, 1-4; Athénagoras, Supplique pour les chrétiens, 346) et a unanimement été accepté par la Tradition catholique. Néanmoins, selon l'enseignement de l'Église, les hommes et les femmes ayant des tendances homosexuelles «doivent être accueillis avec respect, compassion, délicatesse. À leur égard, on évitera toute marque de discrimination injuste. » (CEC n. 2358; cf. Congr. pour la Doctrine de la Foi, Lettre sur la pastorale à l'égard des personnes homosexuelles, 1er octobre 1986, n.10). Ces personnes sont en outre appelées comme les autres chrétiens à vivre la chasteté (Cf. CEC n. 2359 ; Congr. pour la Doctrine de la Foi, Lettre sur la pastorale à l'égard des personnes homosexuelles, 1er octobre 1986, n. 128). Mais l'inclination homosexuelle est «objectivement désordonnée» (CEC 2358) et les pratiques homosexuelles sont des «péchés gravement contraires à la chasteté». (Ibid., n. 2396). »

C’est toujours l’heure de la persévérance et de la Foi des Saints. Soyons fidèles à Jésus, à son évangile, au Magistère universel et à la grande Tradition de l’Eglise. Le combat sera de plus en plus difficile, mais les Cœurs unis de Jésus, Marie et Joseph nous béniront, nous fortifieront et nous inspireront. N’ayons pas peur et, en ce mois du Sacré Cœur de Jésus, ayons confiance en Notre-Seigneur. Puisse notre Consigne de cordée de ce mois de juin vous aider à vivre dans la paix du cœur, la joie et la sérénité malgré les tristesses et les angoisses que peuvent faire naître les évènements du monde et de l’Eglise. Gardons en nos cœurs ce verset de Saint Jean : l’amour parfait chasse la crainte.

Prière d'introduction

Viens Esprit Saint…Notre Père... Je vous salue Marie… Cœur Sacré de Jésus, Notre-Dame des Neiges, St Joseph, St Justin, Sts martyrs de Lyon, Bse Anne-Marie, Bx Edouard Poppe, St Charles Lwanga, St Boniface, St Barnabé, St Antoine de Padoue, Ste Germaine, St Jean-François Régis, St Louis de Gonzague, St Jean-Baptiste, Bse Marie- Joséphine, St Cyrille, St Irénée, Sts Pierre et Paul, Sts martyrs de Rome, Saints Patrons et Saints Anges gardiens..

Parole de Dieu : 1 Jn 4, 14-21

« Quant à nous, nous avons vu et nous attestons que le Père a envoyé son Fils comme Sauveur du monde. Celui qui proclame que Jésus est le Fils de Dieu, Dieu demeure en lui, et lui en Dieu. Et nous, nous avons reconnu l’amour que Dieu a pour nous, et nous y avons cru. Dieu est amour : qui demeure dans l’amour demeure en Dieu, et Dieu demeure en lui. Voici comment l’amour atteint, chez nous, sa perfection : avoir de l’assurance au jour du jugement ; comme Jésus, en effet, nous ne manquons pas d’assurance en ce monde. Il n’y a pas de crainte dans l’amour, l’amour parfait bannit la crainte ; car la crainte implique un châtiment, et celui qui reste dans la crainte n’a pas atteint la perfection de l’amour. Quant à nous, nous aimons parce que Dieu lui-même nous a aimés le premier. Si quelqu’un dit : « J’aime Dieu », alors qu’il a de la haine contre son frère, c’est un menteur. En effet, celui qui n’aime pas son frère, qu’il voit, est incapable d’aimer Dieu, qu’il ne voit pas. Et voici le commandement que nous tenons de lui : celui qui aime Dieu, qu’il aime aussi son frère. » (1Jn 4, 14-21)

II - Les rubriques du carnet de cordée

1) Discipline : ne pas reporter au lendemain...

Ne pas reporter à demain ce que nous devons faire aujourd’hui. Qui n’a jamais répondu à ses parents : « je le ferai demain » ?

2) Prévisions : prévisions pour être des témoins de l’amour parfait en ce temps où l’amour est tellement défiguré et la haine satanique de plus en plus présente en notre monde.

Prions les Saints de ce mois de juin et célébrons avec ferveur les solennités du Saint-Sacrement et du Sacré Cœur de Jésus et la Fête du Cœur Immaculé de Marie. Demandons l’aide des Saints Pierre et Paul.

3) Consigne spirituelle : " L'amour parfait chasse la crainte !" (1Jn 4, 18)

L’apôtre Saint Jean est le parfait modèle des apôtres de l’Amour. Il a pénétré le Cœur de Jésus plus que les autres apôtres. Il a retenu en sa mémoire et en son cœur les paroles ardentes du Cœur de Jésus dans son discours après la Cène. Toutes les révélations privées du Cœur de Jésus à des âmes privilégiées trouvent leur fondement scripturaire dans les chapitres 13 à 17 de l’évangile selon St Jean. Méditons sans nous lasser ces trésors, qui étaient les textes préférés de notre Père Fondateur. Dans sa première lettre, le même apôtre Saint Jean revient avec insistance sur le thème de l’Amour. Il veut nous faire comprendre cette vérité : « il suffit d’aimer ». Un film sur Sainte Bernadette porte ce titre.

Saint Jean révèle dans sa première lettre que le parfait amour est exigeant. La communion avec Jésus est nécessaire pour le vivre (1, 6). On peut alors vivre le nouveau commandement de l’Amour (Jn 13,34) et aimer comme Jésus.  Mais on ne peut pas se dire en communion avec Jésus si l’on marche dans les ténèbres (1Jn 1,7) : nous mentirions et nous ne ferions pas la vérité. Le disciple bien-aimé sait, cependant, que nous sommes de pauvres pécheurs purifiés par le Sang de Jésus :  "Si nous confessons nos péchés, lui, fidèle et juste, pardonnera nos péchés et nous purifiera de toute iniquité"  (1Jn 1, 8-9). Ayons confiance : nous pouvons tendre à l’amour parfait, même en étant de pauvres pécheurs, car Jésus est là. Mais les pauvres pécheurs doivent faire des choix exigeants : " Si quelqu'un aime le monde,  l'amour du Père n'est pas en lui. Car tout ce qui est dans le monde - la convoitise de la chair, la convoitise des yeux et l'orgueil de la richesse - vient non pas du Père, mais du monde." (1Jn 2, 15-16). Tout fils d’Adam et Eve est marqué par la triple concupiscence, « fruit » du péché originel.

Saint Jean conclut ainsi ce passage : « mais celui qui fait la volonté de Dieu demeure éternellement » (1 Jn 1,17). L’amour parfait se trouve dans l’accomplissement de la Volonté de Dieu.

Pour aimer de l’amour parfait, Dieu le Père et Jésus nous donnent l’Esprit-Saint : « l'onction que vous avez reçue de lui demeure en vous » (1 Jn 2, 27). Prions l’Esprit-Saint, laissons-nous guider par Lui. Il nous permettra d’aimer de l’amour parfait, malgré nos misères et notre grande pauvreté. Les Saints ont mené le même combat que le nôtre, prions-les, ils nous aideront.

Au chapitre 3, Saint Jean semble contredire ce qu’il avait dit précédemment : « Quiconque demeure en lui ne pèche pas. Quiconque pèche ne l'a vu ni connu. Petits enfants, que personne ne vous égare. Celui qui pratique la justice est juste comme celui-là est juste. Celui qui commet le péché est du diable, car le diable est pécheur dès l'origine ». (1Jn 3,6-8)

Dans le 5e chapitre, St Jean précise qu’il existe deux péchés bien différents : « Quelqu'un voit-il son frère commettre un péché ne conduisant pas à la mort, qu'il prie et Dieu donnera la vie à ce frère. Il ne s'agit pas de ceux qui commettent le péché conduisant à la mort ; car il y a un péché qui conduit à la mort, pour ce péché-là, je ne dis pas qu'il faut prier. Toute iniquité est péché mais il y a tel péché qui ne conduit pas à la mort. » (1Jn 5,14-17) Quel est donc le péché qui conduit à la mort ? Le péché mortel, s’il n’est pas confessé et pardonné, mais celui qui a commis un péché mortel peut se convertir et être sauvé. Jésus a affirmé qu’il n’y avait qu’un seul péché qui ne serait pas remis : le péché contre l’Esprit-Saint (Mt 12, 31). Ce péché luciférien conduit à la mort.

Pour nous garder dans la confiance, St Jean nous dit ensuite : « Petits enfants, n'aimons ni de mots ni de langue, mais en actes et en vérité. A cela nous saurons que nous sommes de la vérité, et devant lui nous apaiserons notre cœur, si notre cœur venait à nous condamner, car Dieu est plus grand que notre cœur, et il connaît tout » (1Jn 3, 18-20). Mais comment aimer en actes et en vérité ? St Jean le dit très clairement : « …parce que nous gardons ses commandements et que nous faisons ce qui lui est agréable» (1 Jn 3, 22) « Celui qui garde ses commandements demeure en Dieu et Dieu demeure en lui. » (1 Jn 3, 24).

En 1Jn 4, 7-21, nous avons un admirable développement de la nature du nouveau commandement de l’Amour donné par Jésus, après l’institution de l’Eucharistie : « voilà le commandement que nous avons reçu de lui : que celui qui aime Dieu aime aussi son frère. » (1 Jn 4,21).

Dans le chapitre 5 de sa première lettre, St Jean insiste encore : « Nous reconnaissons que nous aimons les enfants de Dieu à ce que nous aimons Dieu et que nous pratiquons ses commandements. Car l'amour de Dieu consiste à garder ses commandements. Et ses commandements ne sont pas pesants,  puisque tout ce qui est né de Dieu est vainqueur du monde. Et telle est la victoire qui a triomphé du monde : notre foi. Quel est le vainqueur du monde, sinon celui qui croit que Jésus est le Fils de Dieu ? » (1 Jn 5, 2-5). St Jean n’est pas un vieillard radotant, il répète à ses disciples, ses enfants bien-aimés que l’essentiel de la vie d’un baptisé consiste à aimer comme Jésus : Dieu et le prochain. C’est cet amour parfait qui nous donnera de l’assurance (cf. 1 Jn 3, 21).

St Jean dit enfin : «  En ceci consiste la perfection de l'amour en nous : que nous ayons pleine assurance au jour du Jugement ; comme Jésus, en effet, nous ne manquons pas d’assurance en ce monde. Il n'y a pas de crainte dans l'amour ; au contraire, le parfait amour bannit la crainte, car la crainte implique un châtiment, et celui qui craint n'est point parvenu à la perfection de l'amour. » (1 Jn 4, 17-18) Il est bien évident que Saint Jean ne parle pas ici du don de crainte de l’Esprit-Saint dont a parlé frère Clément-Marie dans son homélie de Pentecôte. Ce don de crainte est une qualité divine de l’Amour. Il fait partie intégrale du parfait amour, car il permet d’aimer Dieu de l’Amour agapè, de l’amour amoureux délicat, animé par l’Esprit-Saint, et qui a le souci de ne pas blesser le Cœur de Dieu le Père et le Cœur de Jésus. Donc, demandons sans peur à l’Esprit-Saint de faire croître notre don de crainte.

La crainte dont parle Saint Jean et que chasse l’amour parfait est la peur de Dieu, que le démon entretient lorsque l’homme a péché. Adam et Eve se sont cachés après le péché originel (Gn 3, 8). Le pécheur a peur de Dieu, peur du jugement, peur de la damnation ... L’amour parfait, au contraire, permet de vivre dans la liberté des enfants de Dieu, dans la joie et dans le souffle de l’Esprit-Saint. Puisse cet Esprit nous permettre d’imiter Jésus, Marie et Joseph : ils vivaient parfaitement l’amour parfait, ils ne connaissaient pas la crainte des pécheurs.

Vivons ce mois du Sacré Cœur dans la confiance à la suite de Sainte Marguerite-Marie, de Saint Claude la Colombière et de nos Fondateurs. Ils ont vécu l’amour parfait qui chasse la crainte.

Notre Mère a beaucoup contemplé le Cœur de Jésus. Elle disait : « Nous sommes les premiers à avoir besoin de la Miséricorde de Dieu ; mais approchons-nous du Cœur de Jésus pour qu'il déverse dans le nôtre sa tristesse et aussi son Amour ; que nous l'emportions partout où nous passons. Si nous mesurions la profondeur de son Cœur ! Ne nous laissons pas aller à l'angoisse, à la tristesse : nous savons que le Cœur de Jésus aime de l'amour le plus tendre et le plus ardent, comme aucun autre cœur n'est capable d'aimer. Si vous croyez, si vous croyez, vous verrez la puissance du Cœur de Jésus. Ne nous effrayons pas des vagues qui montent, de la tempête qui gronde. Priez, mes enfants bien-aimés ; mais la prière la meilleure est celle où il y a le plus d'amour, celle quand on se tient le plus tendrement, le plus amoureusement près du Cœur de Jésus. Revenez vers Jésus dès la première impression de cafard et d'angoisse. Que l'amour du Cœur de Jésus nous pénètre jusqu'à la moelle. Quelle douceur pour le Cœur de Jésus si nous répondons à son appel dans une intimité profonde ! C'est par la prière longue et fréquente, par l'attachement amoureux à la divine Personne de Jésus que l'on peut réaliser la collaboration avec Lui. Quêtons toujours des aumônes d'amour pour le Cœur de Jésus qui nous aime. Peu importe la belle expression ; aimer, voilà : tout est contenu dans ce verbe merveilleux exprimant le Cœur de Jésus : aimer ! L'amour qui engendre est un aimant divin. Jésus veille sur ses amis ; Il garde jalousement ses frères et déverse son Cœur sur ses bien-aimés ».

4) Formation

Nous vous invitons à notre Session à Sens du 9 au 11 juillet pour réfléchir sur « le jour d’après qui pour nous est le jour de la Résurrection, le 8e jour, le jour du Seigneur ».

5) Action

Eduquons les cœurs à l’amour parfait qui chasse la crainte. Prenons modèle sur les Saints éducateurs comme Saint François de Sales, Don Bosco et des consacrés qui ne sont pas béatifiés : le vénérable Père Jacques Sevin, notre Père Fondateur et Mère Marie-Augusta. Ils ont permis à de nombreux baptisés de vivre dans la confiance, la paix du cœur et la joie dans l’Esprit-Saint.

6) Partage

Nous rendons grâce pour la belle Fête de Pentecôte que nous venons de vivre et nous confions à vos prières nos frères Jean-Daniel et Stanislas qui professeront leurs vœux perpétuels le samedi 12 juin à 15 heures. Nos sœurs Jeanne-Lorraine et Katéri les professeront le samedi 4 septembre. Nous allons avoir deux retraites de communauté du 22 au 27 juin et du 2 au 7 juillet. Nous confions également à vos prières la colonie, les deux camps d’adolescents, d’autres activités d’enfants et retraites pour tous.

En union avec Mère Magdeleine et nos frères et sœurs, je vous assure de nos prières et de notre affection et je confie à vos prières nos grandes intentions : les vocations d’apôtres de l’Amour, le développement de notre Famille Missionnaire de Notre-Dame dans la fidélité à l’esprit de nos Fondateurs, la reprise des travaux sur le Site Notre-Dame des Neiges, malgré tous les obstacles et l’acharnement de l’Enfer. Merci à vous tous, généreux bienfaiteurs. Que Jésus, Marie et Joseph vous bénissent et vous rendent au centuple. Je vous bénis affectueusement et vous assure des prières et de l’affection de Mère Magdeleine. Courage, confiance et surtout : amour, amour, amour !      

Père Bernard

III - Des nouvelles du site Notre-Dame des Neiges !

Nous poursuivons, sans nous lasser, nos efforts et nos prières en vue de la reprise des travaux…! Merci pour votre aide et vos prières à cette intention. Pour plus d’infos, rendez-vous sur sitendn.fmnd.org !

Pour nous aider, vous pouvez envoyer vos dons en précisant « don pour le Site NDN », et en indiquant dans chaque cas si vous souhaitez un reçu fiscal (merci alors de nous communiquer votre adresse). Nous vous remercions pour votre aide, grande ou petite !

  • par chèque à l'ordre de « Famille Missionnaire de Notre Dame » envoyés à : FMND - Site NDN - 65 rue du Village - 07450 Saint-Pierre de Colombier
  • par carte bancaire : page spéciale ici.
  • par virement : contactez-nous.

Par ailleurs, nous sollicitons votre soutien spirituel en ces temps difficiles ! Rejoignez les "Sentinelles du Site Notre-Dame des Neiges" qui prient à cette intention ! Pour plus d'informations, rendez-vous sur sentinelles.fmnd.org !

Que voulez-vous faire ?
Consulter la consigne spitrituelle
Décembre 2021 : Illuminer les ténèbres par la...
Prier en direct avec les offices
S'informer de nos actualités
S'inscrire à nos activités
Se former grâce à nos dossiers