Mars 2019 : menons et faisons mener le combat olympique de la pureté !

Admirons les cœurs purs de Jésus, Marie et Joseph ; menons et faisons mener le combat olympique de la pureté, prophétisé par Mère Marie-Augusta.

Bien chers amis, bien chers jeunes amis,

 Préparons-nous à entrer dans  le saint temps du carême en ce me rcredi 6 mars.  Le message du Pape François vient d’être publié : se convertir pour œuvrer à la Rédemption de la Création. Mais quel est le lien entre la condition de fils de Dieu et la Création ? Si « l’homme vit comme fils de Dieu, s’il vit comme une personne sauvée qui se laisse guider par l’Esprit Saint, explique le Saint-Père, alors il fait également du bien à la Création, en coopérant à sa rédemption ».

Puisse ce temps de grâces être un temps de réparation d’amour. Jésus, en effet, pleure devant les graves scandales qui défigurent le visage de Son Eglise. Consolons-le ! Mais ne nous laissons pas déstabiliser, disait le Cardinal Robert Sarah à Lourdes le 17 février. L’Eglise de Jésus, malgré ces graves trahisons, demeure Une, Sainte, Catholique et Apostolique. Ne doutons pas de Notre-Seigneur. Il n’abandonne pas Son Eglise. Le Pape François, ce dimanche 24 février (cf. Vatican News), a dit : « le phénomène des abus sur mineurs est «historiquement répandu, dans toutes les cultures et les sociétés», connu de tous mais tabou, et donc peu ou pas dénoncé. Les statistiques publiées aujourd’hui demeurent parcellaires, mais elles donnent tout de même une idée de l’ampleur de ce fléau qui frappe surtout les familles, ou les milieux de l’école et du sport, pour ne citer qu’eux. Mais attention, précise le Pape, l’universalité de ce problème n’atténue pas sa monstruosité à l’intérieur de l’Église, touchée elle aussi de plein fouet. Le scandale en est même plus éclatant, au regard de l’autorité morale qu’elle représente. Aussi, lorsqu’une personne consacrée, choisie par Dieu, se laisse asservir par sa propre fragilité humaine, elle devient l’instrument de Satan. Dans la colère légitime que les abus suscitent, l’Église voit un reflet de la colère de Dieu, trahi et frappé par ces consacrés malhonnêtes. L’écho du cri silencieux des petits, qui au lieu de trouver en eux une paternité et des guides spirituels ont trouvé des bourreaux, fera trembler les cœurs anesthésiés par l’hypocrisie et le pouvoir. Nous avons le devoir d’écouter attentivement ce cri silencieux étouffé. Devant ce mystère du mal, l’Église veut s’engager pleinement et résolument dans ce combat contre les abus, qui touchent le cœur même de sa mission : annoncer l’Évangile aux petits et les protéger des loups avides ». Puisse notre Eglise devenir un lieu sûr pour tous les enfants, les adolescents, les jeunes, comme le désire le Pape François. Mais pour l’être, tous ses ministres ordonnés, tous les consacrés doivent se décider pour une vie sainte !

Le Cardinal Müller, dans son homélie du 15 septembre 2018, a précisé les racines du mal : le fait de se détourner de la vérité et la licence morale. «La corruption de la doctrine entraîne toujours la corruption de la morale et s’y manifeste… Le grave péché contre la sainteté de l’Église, sans en manifester le moindre remords, est la conséquence de la relativisation de la fondation dogmatique de l’Église. C’est la vraie raison du bouleversement et de la déception de millions de fidèles catholiques». Le Préfet émérite de la Congrégation pour la doctrine de la Foi a également souligné le lien entre homosexualité et pédophilie.

L’Eglise doit entrer dans un temps de conversion et de purification et ne pas avoir peur de rappeler sa tradition morale : un ministre ordonné (évêque, prêtre ou diacre) ne peut pas être homosexuel actif ! Saint Paul, dans le premier chapitre de la lettre aux Romains, lie le péché d’idolâtrie au péché d’homosexualité. Dans la lettre aux Galates, ce même apôtre a parlé de l’antagonisme entre la chair et l’esprit (Ga5,16-26). Prenons au sérieux ce que dit Saint Paul et n’ayons pas peur de rappeler la nécessité de combattre le péché mortel, de vivre dans la Grâce sanctifiante, de développer les vertus théologales de Foi, d’Espérance et de Charité et d’exercer toutes les vertus. Vivons un saint carême, décidons-nous pour la sainteté.

I- Avant de commencer…

Prière d’introduction :

Viens Esprit de sainteté… Notre Père… Je vous salue MarieNotre-Dame des Neiges, St Joseph, Saint Casimir, Sainte Colette, St Dominique Savio, St Clément-Marie, Sainte Louise, St Patrick, St Cyrille de Jérusalem, Marie-Marthe Chambon, Saints Patrons et Saints Anges gardiens.

Effort : le 10e article de la Loi scoute

Vivons chaque jour, avec énergie et enthousiasme, le 10e article de la loi scoute : le scout est pur dans ses pensées, ses paroles et ses actes.

Parole de Dieu : Tite 1, 10-16

« Car il y a beaucoup de réfractaires, des gens au discours inconsistant, des marchands d’illusion, surtout parmi ceux qui viennent du judaïsme. Il faut fermer la bouche à ces gens qui, pour faire des profits malhonnêtes, bouleversent des maisons entières, en enseignant ce qu’il ne faut pas. Car l’un d’entre eux, un de leurs prophètes, l’a bien dit : Crétois toujours menteurs, mauvaises bêtes, gloutons fainéants ! Ce témoignage est vrai. Pour cette raison, réfute-les vigoureusement, afin qu’ils retrouvent la santé de la foi, au lieu de s’attacher à des récits légendaires du judaïsme et à des préceptes de gens qui se détournent de la vérité. Tout est pur pour les purs ; mais pour ceux qui sont souillés et qui refusent de croire, rien n’est pur : leur intelligence, aussi bien que leur conscience, est souillée. Ils proclament qu’ils connaissent Dieu, mais, par leurs actes, ils le rejettent, abominables qu’ils sont, révoltés, totalement inaptes à faire le bien.» (Tt 1, 10-16)

II – Approfondissement des rubriques du carnet de Cordée

1) La première rubrique du carnet de cordée : discipline pour être un vrai témoin

Pas de mauvais exemples : demandons la grâce de la cohérence entre Foi et vie morale.

2) La deuxième rubrique : prévisions.

Préparons les temps forts de notre Carême : adoration, chapelet, chemin de croix. Ne vivons pas nos vendredis de carême sans penser à la Passion de Jésus. Choisissons quelques petits sacrifices de carême et n’oublions pas l’aumône. Vivifions ce mois de St Joseph et préparons bien la Fête de l’Annonciation, le lundi 25 mars.

3) La troisième rubrique : consigne spirituelle : combat olympique de la pureté.

Le seul remède aux graves maux qui ont défiguré l’Eglise est l’imitation de la pureté de cœur de Jésus, Marie et Joseph. Emerveillons-nous devant la beauté de leurs Cœurs purs et désirons plus ardemment encore vivre la sixième Béatitude : « Bienheureux les cœurs purs, ils verront Dieu » (Mt5,8).

Mère Marie-Augusta disait à ses enfants spirituels, en la Fête du Sacré Cœur 1948:

« La persécution est la grande fête des martyrs, mais la paix aussi a ses martyrs. La virginité, désormais, est devenue pour le chrétien comparable au martyre, elle est une couronne de grand prix. Tout l’enfantement ne se bornera pas en un moment seulement de douleurs physiques, mais c’est toute la vie qu’il faut souffrir, et sans se lasser, de soutenir le véritable combat olympique de la pureté. Mais de par la force de Jésus et la générosité, il faudra résister aux sauvages tentations de la volupté, à la peur, à la douleur, et aux autres maux de la perversité des hommes. La voie de la vertu est rude et montante. Il faut la tenir avec courage. Elle conduit à la Vie et elle féconde la vie de nos enfants qui y entreront à notre suite, car notre récompense et la leur sera qu’ils déploient eux aussi un vrai courage. Nous avons le droit d’être fiers de notre Bien-Aimé, notre Amour. Entraînons au sacrifice ; provoquons au moins des élans d’amour, même non persévérants, mais doux au Cœur miséricordieux et tout aimant de Jésus. Ah ! si nous pouvions avoir un amour qui égale celui de Jésus ! Entraînons – Aimons ! »

Notre Fondateur commentait ainsi ces conseils spirituels de notre Mère : « Ce que notre Mère affirmait ainsi en 1948 est certes devenu de plus en plus vrai depuis ce temps là. Est-ce définitif ? Y aura-t-il un temps de renouveau spirituel où la chasteté gardée pour le Christ sera plus facile ? Il semble que non. Il semble que l’évolution de la civilisation est sans doute pratiquement irréversible, en ce qui concerne les libertés de contact entre les hommes et les femmes, les jeunes gens et les jeunes filles … cela entraîne des facilités des mœurs dont l’ensemble des hommes n’est pas capable de surmonter les tentations sexuelles. Seuls les chrétiens fortement chrétiens pourront le faire. Cela n’en limite pas forcément le nombre, car il n’est pas impossible à la grâce, dans un temps de renouveau spirituel, de multiplier les vierges comme elle a multiplié les martyrs dans les premiers siècles, mais il faudra de toute nécessité et de plus en plus que tous les éducateurs chrétiens, prêtres, religieux et parents s’appliquent énergiquement à cette éducation de la pureté et du cœur avec tous les moyens éducateurs humains et spirituels, mais surtout les forces de la grâce de Notre-Seigneur, pour armer les jeunes contre l’esclavage des sens et de la chair… Le combat de la pureté ne sera pas le seul, bien sûr, mais il sera donc important, « olympique » et donc demandant un entraînement « sportif » généreux et persévérant, à la façon de Saint Paul luttant pour emporter la couronne de justice (2Tm4,7-8) ou surtout, car cela s’applique plus directement au combat de la chair (1Co9,24-27): « tous les coureurs s’imposent toutes sortes de mortification et ils le font pour une couronne périssable… Je réduis mon corps et le maintiens en servitude ».

Notre Fondateur écrivait encore : « Force et générosité, nous trouverons toujours ces deux éléments nécessaires au combat victorieux : la grâce de Dieu d’abord, certes, mais qui ne pourra jamais agir seule, sans nous, sans un exercice persévérant et énergique, dont la persévérance et l’énergie seront des exercices de la volonté humaine soutenue et sanctifiée par la prière et la grâce de  Dieu. Il ne faudra pas seulement résister à la volupté, mais il faudra dominer toute crainte et toute souffrance. Remarquons cette qualification de sauvage donnée à la sensualité qui est la tentation de la bestialité, de l’animal sans raison qui ne cherche qu’à assouvir ses instincts, mais chez l’homme cela va bien plus loin encore que chez les bêtes sauvages parce que l’homme peut mettre son intelligence au service de ses plaisirs pervers ».

Nous devons mener nous-mêmes ce combat olympique de la pureté et apprendre aux autres à combattre. Les appels de nos Fondateurs s’adressent à chacun de nous : n’ayons pas peur ! Le combat olympique de la pureté ne concerne pas seulement une petite élite de chrétiens, il peut et doit être vécu par tous les baptisés. Avec conviction et détermination, prenons la décision de mener et faire mener le combat olympique de la pureté avec Notre-Dame des Neiges.

Combattons la pornographie, qui pollue les corps et les âmes spirituelles. Ayons le courage de rappeler que l’adultère est un péché grave (C.E.C. 2380), de combattre toute défiguration de l’amour humain. La sexualité n’est pas jeu érotique. Osons dire, sans juger les cœurs et sans homophobie, que les actes homosexuels sont gravement désordonnés et qu’ils contredisent le plan de Dieu (C.E.C. 2357-2359). L’inceste est un acte particulièrement grave qui corrompt les relations familiales et marque une régression vers l’animalité (C.E.C. 2389). L’union libre n’est pas dans le plan de Dieu. La pédophilie est un crime, elle est l’un des grands scandales de notre temps : les victimes sont marquées pour la vie ! Citons enfin le numéro 2390 du CEC :

« Toutes ces situations … sont contraires à la loi morale car l’acte sexuel a sa place exclusivement dans le mariage ; en dehors, il constitue toujours un péché grave et exclut de la communion sacramentelle… Les rapports sexuels prématurés ne permettent pas d’assurer dans sa sincérité et sa fidélité la relation interpersonnelle d’un homme et d’une femme, et notamment de les protéger contre les fantaisies et les caprices».

Affirmer ces vérités morales, c’est aller à contre-courant. Mener le combat olympique de la pureté demande le courage des martyrs. Ce courage, disait notre Fondateur, a été donné aux premiers chrétiens, il nous est donné aujourd’hui si nous le demandons à Dieu. Ce courage nous donnera paix du cœur et joie. Il nous permettra d’aimer en vérité en imitant les Cœurs purs de Jésus, Marie et Joseph.

4) La quatrième rubrique : Formation

Les vidéos et les textes du Forum de Sens sur les enseignements de Jean-Paul II sont sur notre Site. Nous vous invitons aussi à approfondir le CEC : 2337-2359 ; 2380-2391.

5) La cinquième rubrique : action

Organisons, si l’on peut, des temps de prière : chapelet, adoration, chemin de Croix. Cherchons une action de carême pour mieux réaliser la troisième œuvre de miséricorde du carême : l’aumône. N’oublions pas d’exercer l’apostolat irrésistible de l’Amour !

6) Partage :

Nous sommes très heureux du Forum de Sens avec une centaine de participants. Les Retraites, en plusieurs de nos Foyers, ont été des temps de grandes grâces, ainsi que les récollections de Foyers, de jeunes et d’adolescents. La marche en raquettes a été vécue dans un bel esprit de famille et de joie. Nous vous invitons à l’ordination diaconale par Mgr Jean-Louis Balsa de frères Augustin, Benoît et Karol, le dimanche 5 mai à 10 heures.

Prières

Seigneur Jésus, apprenez-nous à être généreux, à vous servir comme vous le méritez, à donner sans compter, à combattre sans souci des blessures, à travailler sans chercher de repos, à nous dépenser sans attendre d’autre récompense que celle de savoir que nous faisons votre sainte volonté.

Ô Notre-Dame, nous nous confions en vous, en votre obédience bénie et en votre garde très spéciale. Aujourd’hui et chaque jour nous vous confions nos âmes et nos corps. Nous vous confions tout notre espoir et toute notre consolation, toutes nos angoisses et nos misères, notre vie et la fin de notre vie, pour que, par votre très sainte intercession et par vos mérites, toutes nos actions soient dirigées et disposées selon votre volonté et celle de votre Fils. Amen.

Nous vous souhaitons un saint carême. Je vous assure des prières et de l’affection de Mère Magdeleine et de tous nos frères et sœurs. Je vous bénis affectueusement en confiant à vos prières toutes nos intentions dont les vocations et le début des travaux pour construire le Site de Notre-Dame des Neiges. Entourons Jésus, consolons-Le.

Que voulez-vous faire ?
Consulter la consigne spitrituelle
Juillet 2019 : les commandements de Dieu
Prier en direct avec les offices
S'informer de nos actualités
S'inscrire à nos activités
Se former grâce à nos dossiers