Saint Joseph, notre guide dans la défense de la vie

Publié le par

Homélie pour la Fête des Saints Innocents

Lundi 28 décembre 2020

Menons avec Saint Joseph le combat pour la vie et pour la pureté

Le fléau de l’avortement

La fête des saints innocents nous conduit à demander pardon à Dieu pour le fléau de l’avortement : en Argentine, on veut aujourd’hui imposer l’avortement, En Pologne, de fortes pressions veulent faire céder le gouvernement qui voudrait limiter l’avortement, en France, on allonge le délai de l’avortement de 12 à 14 semaines et on le permet sans aucune limite en cas d détresse psychosociale.

Redisons que l’avortement est un crime qui n’est jamais justifié. Il n’y a aucun cas, si dramatique soit-il, qui puisse le justifier. Dire cela n’est pas pour condamner, mais pour libérer d’un poids insupportable, pour donner accès à la miséricorde divine, en particulier aux mamans blessées par l’avortement. Ceux qui ont autorité, les hommes politiques, et plus encore les pasteurs de l’Eglise, et qui se taisent dans les moments où se jouent des lois en faveur de l’avortement, ont une très grave responsabilité dont ils devront répondre devant Dieu. Là non plus, ce n’est pas pour condamner, mais pour appeler à une réaction et recevoir la miséricorde.

Ce qui est en amont de l’avortement

Il ne suffit pas de combattre l’avortement et d’être tiède avec ce qui le favorise et qui est en amont.

- En effet, la permissivité morale favorise l’avortement. Et cela pour deux raisons : d’une part, elle rend esclave des passions et entraîne l’irresponsabilité vis-à-vis des actes posés ; d’autre part, elle conduit à des grossesses dramatiques. C’est pourquoi, pour lutter contre l’avortement, il est nécessaire d’éduquer au combat spirituel, au combat olympique de la pureté. Nous le faisons avec la dévotion à Notre Dame de Neiges et avec la dévotion à l’homme le plus pur que la terre n’ait jamais porté : le bon St Joseph.

- Il faut donc éduquer à la maîtrise de soi qui permet de développer la responsabilité vis-à-vis des ses actes. Une telle éducation est la voie incontournable pour lutter contre l’avortement et favoriser le bel amour. Il s’agit de comprendre que le recours à la contraception est en contradiction avec l’éducation à la pureté et à la maîtrise de soi. C’est pourquoi le combat pour le respect de la vie doit nécessairement s’accompagner de la lutte contre la contraception et de l’éducation à la paternité et maternité responsable telle que l’a promue le pape saint Paul VI dans l’encyclique humanae vitae. Ce dernier prophétisait en 1968 que la contraception entraînerait la multiplication des infidélités conjugales des divorces et des avortements.

Comprenons donc que l’Eglise est au service de la vie, au service du bel amour, au service du vrai bien de l’homme qui est appelé à la vie éternelle en Dieu

St Joseph, notre guide dans la défense de la vie et de la pureté de cœur

En cette année Saint Joseph, confions tout cela et, avec lui, accomplissons toute la volonté de Dieu pour le bien de l’homme.

St Joseph a protégé l’enfant Jésus d’un massacre imminent :

- Il l’a fait en obéissant promptement : averti par l’ange, il est partit tout de suite et de nuit.

- Il l’a fait en obéissant de façon durable : pour revenir d’Egypte, il a attendu que l’ange l’avertisse de la mort d’Hérode.

- Cette obéissance prompte et durable est le signe d’une vie intérieure forte qui ne se laisse pas agiter par les influences du moment, par les pressions du monde. St Joseph, homme priant, est calme et décidé. Qu’il nous guide dans ce chemin !

- Hérode avait plus de moyens humains que St Joseph pour arriver à ses fins criminelles et orgueilleuses : il avait le pouvoir et disposait de soldats. St Joseph n’avait rien de tout cela, mais il avait la confiance en Dieu et c’est ainsi qu’il a été plus fort qu’Hérode et a protégé l’enfant Jésus d’un massacre imminent.

Que St Joseph nous apprenne à ne jamais nous décourager face à l’arrogance du pouvoir du mal, mais à toujours faire ce que Dieu nous demande.

- Il y a eu, bien sûr le massacre des Saints Innocents que Saint Joseph n’a pas empêché. Mais, en accomplissant sa mission vis-à-vis de l’Enfant Jésus, St Joseph a permis que les Saints Innocents reçoivent un bien inestimable : ils ont été victimes de la haine contre Jésus et Jésus leur a obtenu le don de la vie éternelle.

Ajoutons que si les Saints innocent n’ont pas échappé à la mort, la célébration de leur fête est pour toute la vie de l’humanité une force et un grand stimulant dans le combat pour la vie.

En cela, St Joseph nous guide encore : en effet, nous non plus, nous ne pouvons empêcher tous les crimes contre les enfants à naître, mais, comme St Joseph, faisons ce qui est en notre pouvoir. Et puis avec St Joseph, confions les enfants avortés à la miséricorde de Dieu, prions pour eux, faisons dire des messes pour eux, afin que le sang de Jésus leur ouvre les portes du Royaume des cieux.

En cette année St Joseph, confions-nous à lui et demandons lui nous obtenir de mener avec détermination le combat pour la vie et aussi, ce qui en est la condition indispensable, le combat olympique de la pureté.

En vidéo

Que voulez-vous faire ?
Consulter la consigne spitrituelle
Janvier 2021 : Année du courage et de la fidé...
Prier en direct avec les offices
S'informer de nos actualités
S'inscrire à nos activités
Se former grâce à nos dossiers