In Altum

Mensuel catholique gratuit
pour les jeunes et toute la famille
(à partir de 13 ans) !

Personne n’est gros !

Publié le dans la rubrique (In Altum n° 113)

Pour fêter la nouvelle année, nous vous proposons de découvrir quelques-uns des plus gros engins de chantier au monde. Ils sont en service dans de gigantesques mines à ciel ouvert aux quatre coins du monde.

Le type le plus étrange mais aussi le plus énorme est la dragueline marcheuse. Cet engin aussi imposant qu’informe creuse au moyen d’un godet suspendu au bout d’une flèche par deux câbles, qui est traîné sur le sol. Les plus gros d’entre eux, dont le godet peut mesurer jusqu’à 116 m3, pèsent 7500t. La dragueline est fabriquée par Caterpillar aux États-Unis. Pour se déplacer, les trois éléments de son châssis articulé se soulèvent successivement, lui permettant de se mouvoir de quelques mètres par heure. Les engins de ce type en service dans le monde se comptent presque sur les doigts d’une main.

Dans les pelles hydrauliques « classiques » sur chenilles, toujours chez Caterpillar, le plus gros modèle au monde pèse 1400t et peut charger jusqu’à 93t de matériaux dans son godet. Au-delà de ce tonnage, la technique des vérins hydrauliques usuels atteint ses limites en termes de puissance, tout comme l’utilisation de moteurs diesel. C’est pourquoi, sur les pelles plus grosses encore, le godet et les éléments du bras s’articulent grâce à des câbles. Autrefois (jusque dans les années 1960), toutes les pelles, même les plus modestes, étaient mues par des câbles, avant que la technologie des vérins ne se développe.

En ce qui concerne la motorisation, dans ces tonnages extrêmes, le diesel ordinaire, c'est-à-dire fournissant directement sa puissance aux organes de mouvement, cède peu à peu la place à un moteur diesel produisant cette fois du courant pour faire fonctionner des moteurs électriques ; mais les plus gros engins (draguelines, pelles à câbles) fonctionnent 100% à l’électrique, par le biais d’un câble au sol qui les relie à un transformateur.

Ces pelles hors-normes chargent des camions tout aussi hors-normes, comme on peut s’en douter. Le plus gros « dumper » est fabriqué par le biélorusse Belaz (photo2). Il pèse 360t à vide, peut en charger 450, mesure plus de 20m de long et se déplace à 64 km/h. Mais la démesure a un prix : 3,5 millions d’euros environ à l’achat... et une consommation en carburant de 1300L aux 100 km. À titre de comparaison, un semi-remorque, tel qu’on peut en croiser tous les jours, pèse 44t au maximum de son chargement.

Toujours dans les carrières, la plus grosse chargeuse sur pneus est fabriquée par le texan Letourneau (photo 1). Elle pèse 266t et peut charger jusqu’à 72t dans son godet. Ses pneus mesurent chacun 4m de haut et 1,4m de large...

Dans un autre domaine, celui du bâtiment, la plus haute grue à tour, avec flèche relevable, est fabriquée par l’allemand Liebherr. Fabriquée avec une option spéciale pour construire une tour en Arabie Saoudite, elle y culmine à mille cent mètres de haut.

Bien sûr, tout ceci est moins parlant si l’on n’a pas les photos sous les yeux. Recherchez-les, vous serez à coup sûr impressionnés.

Commentaires

Que voulez-vous faire ?
Consulter la consigne spitrituelle
Octobre 2020 : Notre-Dame, à vous les command...
Prier en direct avec les offices
S'informer de nos actualités
S'inscrire à nos activités
Se former grâce à nos dossiers