In Altum

Mensuel catholique gratuit
pour les jeunes et toute la famille
(à partir de 13 ans) !

Consécration de la France au Cœur immaculé de Marie

Publié le dans la rubrique (In Altum n° 117)

"Mais priez mes enfants, Dieu vous exaucera dans peu de temps !"

Bénédiction de Paris

Ce Jeudi saint, Mgr Aupetit, archevêque de Paris, a béni Paris avec le Saint-Sacrement depuis la basilique du Sacré-Cœur de Montmartre. « En ces temps d’épidémie où nous sommes empêchés de Te recevoir sacramentellement, viens nous visiter pour nous fortifier dans l’épreuve. » Et le Vendredi saint, il a tenu à vénérer la Couronne d’épines, « signe du plus grand amour » de Notre-Seigneur, à Notre-Dame, « pour montrer que la cathédrale est toujours en vie », un an après l’incendie duquel la relique a été sauvée, pour montrer qu’elle doit demeurer « celle qu’elle a toujours été, ce pour quoi elle a été bâtie : la louange de Dieu et le salut des hommes. Qu’elle demeure fidèle à ce qu’elle est, ou elle perdra son âme. »

Consécration de l'Angleterre

Notre-Dame de Walsingham (photo) est un sanctuaire national, où la Sainte Vierge est apparue en 1061 pour demander de bâtir une réplique de sa maison de Nazareth. Il fut l’un des plus grands pèlerinages d'Europe du Nord jusqu’à sa destruction par Henry VIII en 1538. Il ne fut relevé que quatre cents ans plus tard. Fin mars, afin d’aider « le pays à faire face aux défis de l’heure présente », les évêques anglais et gallois ont voulu y renouveler les « vœux de confiance du roi Richard II » qui, en 1381, avait « mis en dot » son royaume pour la Reine des Cieux. Dans les cathédrales, les églises et les maisons, tout le pays s’est associé à cette re-consécration de l’Angleterre. Le cardinal Nichols a déclaré : « Nous sommes la dot de Marie ! Enrichissez cette dot en lui offrant ce que vous avez de meilleur. »

Consécration d'autres pays

C’est à la suite d’une pétition de laïcs que les évêques du Portugal ont unanimement renouvelé la consécration de leur pays au Sacré-Cœur et au Cœur immaculé de Marie, à Fatima, le 25 mars, afin qu’ils « nous [délivrent] de la pandémie qui nous frappe ». À leur appel, vingt-quatre autres pays ont été consacrés, dont la Roumanie, pour la première fois. Tous les évêques d’Italie (à la demande des fidèles) suivront leur exemple le 1er mai prochain, « pour que la Vierge Marie nous protège ». Sept évêques français (NNSS. Christory, Colomb, Ginoux, Legrez, Michel, Nault et Rey) ont consacré leur diocèse le 19 avril ; Mgr de Moulins-Beaufort, président de la Conférence des évêques de France, attend, pour la consécration de la France, l’assentiment de tous ses évêques.

Demande faite au Pape

À Pâques, huit évêques (dont un européen) ont demandé au Pape que, dans la plénitude de sa fonction de successeur de Pierre, il « proclame dogmatiquement Marie comme la Mère spirituelle de tous les peuples, dans une déclaration solennelle de sa collaboration unique avec Jésus dans la Rédemption et par conséquent de son rôle dans la distribution des grâces et de l’intercession pour l’humanité ». Ils voient en effet derrière les événements que nous vivons, « une bataille spirituelle entre le bien et le mal » : « Aujourd’hui plus que jamais, la Femme revêtue du soleil est en combat avec le dragon (cf. Ap 12). » Or, si nous l’honorons dans la grandeur que le Seigneur lui a accordée, Notre-Dame pourra pleinement exercer ses rôles maternels pour notre compte et, comme à Cana, intercéder auprès de son Fils pour accomplir des miracles aussi en ce moment.

Commentaires

Que voulez-vous faire ?
Consulter la consigne spitrituelle
Juillet 2020 : servir Jésus et l'Eglise
Prier en direct avec les offices
S'informer de nos actualités
S'inscrire à nos activités
Se former grâce à nos dossiers