In Altum

Mensuel catholique gratuit
pour les jeunes et toute la famille
(à partir de 13 ans) !

Rester fidèles au dimanche !

Publié le dans la rubrique (In Altum n° 117)

Saint John Henry Newman nous enseigne :

La phrase du mois :

« Sine dominico non possumus » : sans nous réunir en assemblée le dimanche pour célébrer l'Eucharistie, nous ne pouvons pas vivre ! Martyrs d’Abitène en 304

Nos esprits sont en général mieux éveillés et plus stimulés à l'église [qu’en un lieu privé]... C'est là que nous voyons « Jésus-Christ, manifesté de manière évidente, crucifié parmi nous ». Les rituels que nous contemplons imposent à nos yeux la vérité invisible. La disposition même des lieux, la lumière tamisée, les bas-côtés, l'autel avec ses décorations pieuses sont des figures de l'invisible et stimulent notre foi chancelante. Il semble que nous voyions les parvis célestes avec les anges qui chantent, les Apôtres et les prophètes qui écoutent lorsque nous lisons leurs écrits au moment prescrit.

Et c'est ainsi que la simple présence à l'église le dimanche peut, par la grâce divine, être efficace, même dans le cas de ceux qui ne se sont pas abandonnés à lui – non pour leur salut (car nul ne peut être sauvé par une simple pratique passagère ou sans une vie de foi), mais cela peut aller jusqu'à faire une brèche dans leur rêve de péché et leur apporter des idées et des notions qui seront peut-être le germe d'un bien futur. Même pour eux, dis-je, qui vivent selon le monde, la simple assistance à l'office dominical dans l’église constitue un rappel constant pour leur conscience en leur faisant entrevoir les choses invisibles et en les arrachant dans une certaine mesure à l’esclavage de Mammon ou de Bélial.

Et c'est pourquoi la première chose que fait Satan lorsqu'il désire la perte d'une âme, c'est de la persuader de profaner le jour du Seigneur. Et si venir à l'église une fois par semaine a un tel effet, même pour un esprit irrésolu ou charnel, combien plus impressionnants et stimulants sont les offices pour les hommes sérieux qui y viennent chaque jour ou fréquemment ! Une telle fréquentation est à n'en pas douter une sauvegarde, comme l'étaient, dit-on, les amulettes, une petite chose selon toute apparence, mais porteuse d'efficacité.

Je l'affirme avec assurance, celui qui respecte le dimanche finira par devenir un homme différent de ce qu'il était, Dieu travaillant avec lui. Il y aura plus d'aspirations célestes dans son cœur. Il tiendra le monde sous ses pieds : il sera imperméable à ses opinions, à ses menaces, à ses flatteries, à ses railleries.

Commentaires

Que voulez-vous faire ?
Consulter la consigne spitrituelle
Juillet 2020 : servir Jésus et l'Eglise
Prier en direct avec les offices
S'informer de nos actualités
S'inscrire à nos activités
Se former grâce à nos dossiers