In Altum

Mensuel catholique gratuit
pour les jeunes et toute la famille
(à partir de 13 ans) !

A propos de l'ignoble loi en cours de promulgation

Publié le dans la rubrique (In Altum n° 120)

Message de Mgr Marc Aillet, évêque de Bayonne

La mission prophétique de l’Église est de l’ordre du Combat spirituel.

Ce qui est en jeu, c’est le Dessein créateur et rédempteur de Dieu, auquel il est manifeste que « celui que l’on appelle Diable ou Satan » s’oppose depuis le commencement et jusqu’à la fin des temps. Parce qu’il touche jusqu’aux origines de la vie humaine en sa conception, c’est le combat eschatologique par excellence, tel qu’il est décrit par saint Jean, le visionnaire de l’Apocalypse :
« Un signe grandiose apparut dans le ciel : une Femme ! Le soleil l’enveloppe, la lune est sous ses pieds et douze étoiles couronnent sa tête ; elle est enceinte et crie dans les douleurs de l’enfantement. Puis un second signe apparut dans le ciel : un énorme Dragon rouge feu, à sept têtes et dix cornes, chaque tête surmontée d’un diadème. […] En arrêt devant la Femme en travail, le Dragon s’apprête à dévorer son enfant aussitôt né. Or la Femme mit au monde un enfant mâle, celui qui doit mener toutes les nations avec un sceptre de fer ; et son enfant fut enlevé jusqu’auprès de Dieu et de son trône, tandis que la Femme s’enfuyait au désert, où Dieu lui a ménagé un refuge… » (Ap 12, 1-6.)

Toutefois, « ce combat n’est pas le nôtre, mais celui de Dieu. » (2 Ch 20, 15.)

Et c’est lui qui donnera la victoire. Comme le disait Jeanne d’Arc, dont nous commémorons cette année le 100e anniversaire de la canonisation : « En nom Dieu, les hommes d’armes batailleront, et Dieu donnera la victoire ! »
Il s’agit sans doute de batailler avec tous les moyens humains qui sont à notre disposition de citoyens responsables. Il s’agira aussi, pour nous fidèles de l’Église catholique, de combattre avec les armes spirituelles traditionnelles : la parole prophétique – qui comme celle de Jésus peut faire reculer les ténèbres et chasser les démons –, la prière, en particulier le chapelet, et le jeûne… Le Seigneur se cherche des âmes de prière et de sacrifice pour s’engager courageusement dans ce combat.

le Cœur immaculé de Marie triomphera

Sans doute la victoire est-elle définitivement acquise par le Christ et, à la fin, « le Cœur immaculé de Marie triomphera », comme elle l’a annoncé à Fatima, où elle apparaît précisément comme la Femme de l’Apocalypse, revêtue du soleil. Mais, comme on le lit encore dans l’Apocalypse, « furieux contre la Femme, le Dragon s’en alla guerroyer contre le reste de ses enfants, ceux qui gardent les commandements de Dieu et possèdent le témoignage de Jésus » (Ap 12, 17). D’où l’appel à la vigilance.
Nous pourrons prendre aussi le moyen de la consécration de nos personnes et de notre nation, la France, aux deux Cœurs unis de Jésus et de Marie, pour renouveler notre Alliance, celle de notre baptême, et l’Alliance de notre pays, avec la Sagesse éternelle. C’est la réponse que nous pourrons donner, avec notre conversion, à l’interpellation historique de saint Jean-Paul II à la France, il y a quarante ans, le 1er juin 1980, lors de son premier voyage apostolique dans notre pays. […] Quel écho donnerons-nous à cette demande, alors que la France manifeste une nouvelle fois, en particulier à travers des lois injustes, son infidélité à l’Alliance avec la Sagesse éternelle ?

Commentaires

Que voulez-vous faire ?
Consulter la consigne spitrituelle
Mai 2021 : L'heure de la persévérance et de l...
Prier en direct avec les offices
S'informer de nos actualités
S'inscrire à nos activités
Se former grâce à nos dossiers