In Altum

Mensuel catholique gratuit
pour les jeunes et toute la famille
(à partir de 13 ans) !

Le Coeur de Marie est associé à celui de son Fils

Publié le dans la rubrique (In Altum n° 120)

Extrait de l'homélie de Mgr Aupetit pour l'Assomption

Coeur de Jésus

Nous avons la joie immense de fêter l’Assomption de Marie dans ce lieu si magnifique dédié au Sacré-Cœur de Jésus. Comme c’est particulièrement heureux dans cette année jubilaire. Ce Cœur de Jésus a tant aimé le monde qu’il a été transpercé, laissant couler l’eau et le sang par lesquels nous sommes sauvés en entrant dans l’alliance avec Dieu par le baptême et en nous nourrissant de sa vie.

Coeur de Marie

Marie était là au pied de la Croix. Elle a vu ce Sang couler. Elle a vu cette Eau se répandre. Elle aussi, son Cœur a été transpercé d’un glaive de douleur. Imaginez simplement une maman qui voit mourir son fils dans d’abominables souffrances. Aucune mère ne peut vivre cela sans défaillir. Mais, en outre, Marie sait que ce fils est le Fils de Dieu. Quelle douleur de voir son Seigneur ainsi traité, récapitulant en lui tout le mépris des hommes envers Dieu depuis le commencement du monde jusqu’à aujourd’hui où les hommes se prennent pour Dieu en jouant avec la vie et la mort.
Il est important de voir à cette occasion comment saint Luc, le médecin, décrit cette scène de la Visitation que nous venons d’entendre. C’est bien la seule présence de Jésus qui fait advenir l’Esprit-Saint et qui permet à Jean-Baptiste, encore dans le ventre de sa mère, d’accomplir sa mission de prophète qui annonce le Messie. En parlant de l’enfant qui tressaille dans le ventre de sa mère, au lieu d’employer les mots grecs connus à l’époque pour désigner l’embryon ou le fœtus, il emploie le même mot prononcé dans la bouche de Jésus quand il dit : « Laissez venir à moi les petits-enfants. »

Que nous disent ces deux Cœurs aujourd'hui..

En ces jours où les hommes se croient autorisés à détruire les embryons humains ou à les manipuler pour d’hasardeuses expériences, il est bon de se rappeler que notre vie, notre vocation, commencent dès le sein de notre maman et que cette vie n’appartient à personne, même pas à celle qui la porte. Le Cœur de Marie est associé à celui de son Fils. Ces deux Cœurs sont unis dans la douleur, unis dans l’amour. Car Marie a accueilli l’Esprit-Saint en plénitude, comme le dit l’ange Gabriel, elle est « pleine de grâce ». […]

Commentaires

Que voulez-vous faire ?
Consulter la consigne spitrituelle
Mai 2021 : L'heure de la persévérance et de l...
Prier en direct avec les offices
S'informer de nos actualités
S'inscrire à nos activités
Se former grâce à nos dossiers