In Altum

Mensuel catholique gratuit
pour les jeunes et toute la famille
(à partir de 13 ans) !

La Sainte Messe constitue l'acte essentielle du culte de l'Eglise

Publié le dans la rubrique (In Altum n° 124)

du Père Jérôme(1907-1985) , moine de Sept Fons 

Extraits de la Suite sur la très noble vertu de religion

du Père Jérôme (1907-1985), moine de Sept-Fons

 La Messe est […] une action de grâces (une Eucharistie) et un mémorial mais elle n'est pas que cela. Elle est encore un sacrifice efficace et fécond et cette efficacité doit être appliquée à des demandes qu'il nous appartient de faire. Cependant, quelles que soient nos diverses demandes, toutes doivent aboutir et se résumer en l'espoir de cette grâce d'union avec Dieu, fruit de la Messe auquel concourent tous ses autres fruits. [...] La paix ici-bas, la damnation exclue, le Ciel assuré : ce sont les grâces qui, par chaque Messe, en retour de notre offrande, sont commencées en nous. En retour de chaque Messe, ces grâces nous sont un peu plus assurées.

 En retour de notre don, le don d'aller vivre auprès de Dieu se fait chaque fois plus certain. Parce que les formules de la Messe, offertoire et canon, jouent un rôle nécessaire pour expliquer notre intention d'offrir, et pour donner un sens d'offrande aux rites, elles doivent être traitées religieusement. Que signifieraient des formules d'offrande auxquelles les offrants ne feraient pas attention, alors qu'elles doivent nous unir à Quelqu'un ? Il faut donc s'efforcer, petit à petit, d'avoir l'intelligence de ces formules. […] C'est une question de sincérité. La sincérité est une exigence du cœur mais le cœur a sa place ici, dans l'acte par lequel nous approchons de Dieu, notre Père, à la faveur de l'amour qu'Il a pour son Fils. Aussi, pendant que le Saint Sacrifice est offert, chaque participant doit-il se préoccuper de cette indispensable sincérité ; mais elle incombe surtout au célébrant puisqu'il s'exprime au nom des autres et de l'Église toute entière.

 Messe solennelle ou Messe silencieuse, pas de différence puisque toute l'Église et tous les humains y sont tout autant représentés. […]

 La sainte Messe, offrande religieuse, amène normalement la réception de la sainte Eucharistie. Jésus, Fils de Dieu, que nous avons offert en victime, nous est donné par Dieu en nourriture, pour entretenir et fortifier la vie surnaturelle de nos âmes dans la grâce. L'Eucharistie, don de Dieu, don qui est Dieu ; pain de la route vers la Béatitude. Le geste de prendre une nourriture, n'est-ce pas l'aveu d'un besoin ? Que le geste par lequel je communie ait toujours explicitement cette signification.

 La sainte Messe constitue l'acte essentiel du culte de l'Église. Tous les fidèles sont obligés, chaque dimanche, de venir autour de l'autel pour cette cérémonie qui est une offrande ; et ceux qui en ont la possibilité et la dévotion y participent plus souvent. Cela fait mesurer la place que l'offrande occupe dans l'appréciation de l'Église. Que resterait-il de sa vie cultuelle sans la Messe ? Notre culte est un culte d'offrande, donc de salut pour l'homme et d'union avec Dieu. L'offrande est un aspect essentiel de notre religion. Par conséquent, cet élan vers Quelqu'un pour nous unir à Lui, qui constitue l'offrande, doit marquer profondément notre religion personnelle. Point d'offrande sans un destinataire et sans l'intention de le joindre.

 

Commentaires

Que voulez-vous faire ?
Consulter la consigne spitrituelle
Mai 2021 : L'heure de la persévérance et de l...
Prier en direct avec les offices
S'informer de nos actualités
S'inscrire à nos activités
Se former grâce à nos dossiers