In Altum

Mensuel catholique gratuit
pour les jeunes et toute la famille
(à partir de 13 ans) !

Les luttes sont plus que jamais nécessaires...

Publié le dans la rubrique (In Altum n° 127)

Des nouvelles des USA, de France, d'Irak et Allemagne

Avortement : ces résistants qui ne baissent pas les bras

 Le gouverneur de l’Arkansas (photo) se bat pour faire reculer l’avortement. Il vient en effet de signer une loi limitant l’avortement au seul cas où il faut sauver la vie de la mère lors d’une urgence médicale. Le sénateur Jason Rapert, rapporteur du texte, a affirmé : « Nous devons abolir l’avortement dans cette nation juste comme nous avons aboli l’esclavage au XIXe siècle – toutes les vies comptent » (All lives matter). Le gouverneur quant à lui expose son plan : « Cette loi est en contradiction avec la jurisprudence contraignante de la Cour suprême des États-Unis, mais c’est l’intention du législateur de préparer le terrain pour que la Cour suprême renverse la jurisprudence actuelle. » Si la loi est annulée par la justice, l’Arkansas poursuivra le combat jusqu’à la Cour suprême, où une vingtaine de lois pro-vie attendent d’être examinées, celle de l’Arkansas étant de loin la plus déterminée (donc déterminante).

 Les vieux démons de 1901-1905…

 Les catholiques, les protestants et les orthodoxes se sont unis pour protester contre la proposition de loi sur la liberté religieuse. Dans une tribune du Figaro, Mgr Eric de Moulins-Beaufort, président de la Conférence des évêques de France, le pasteur François Clavairoly, président de la Fédération protestante de France, et le métropolite (orthodoxe) Emmanuel Adamakisils, s’inquiètent en ces termes : « D’une loi de 1905 qui laisse la liberté de culte s’exercer, on fait une loi de contraintes et de contrôles multipliés […] À quoi sert-il de compliquer la vie des associations cultuelles prévues par la loi de 1905 ? Pense-t-on sérieusement que ceux et celles qui veulent vivre à part dans la République en en contestant les fondements vont rejoindre un statut officiel, soumis perpétuellement au regard des préfets ?»

 Le Pape en Irak

Pour la première fois, la visite d’un Pape en terre d’Abraham a pu avoir lieu. Le Pape est resté trois jours sur place (5-7 mars), allant de la ville d’Abraham à celle, emblématique, de Qaraqosh. Cette visite du successeur de saint Pierre a réconforté ce peuple martyr.

 Le cardinal Sarah met en garde l’église d’Allemagne. Extrait :

 « L’Église vit aujourd’hui un Vendredi saint. Le bateau semble prendre l’eau de toutes parts. Certains la trahissent de l’intérieur. Je pense au drame et aux crimes horribles des prêtres pédophiles. Comment la mission pourrait-elle être féconde alors que tant de mensonges couvrent la beauté du visage de Jésus ? D’autres sont tentés de trahir en quittant le navire pour se mettre à la remorque des puissances à la mode. Je pense aux tentations à l’œuvre en Allemagne dans le chemin synodal. On se demande ce qu’il restera de l’Évangile si tout cela va jusqu’au bout : une véritable apostasie silencieuse. Mais la victoire du Christ passe toujours par la Croix. L’Église doit aller vers la Croix et vers le grand silence du Samedi saint. Nous devons prier avec Marie auprès du corps de Jésus. Veiller, prier, faire pénitence et réparer pour pouvoir mieux annoncer la victoire du Christ ressuscité ! »

Crédit photos :

En-tête : auteur Lawrence OP ici le lien 

Articles : origine Office of Public Affairs from Washington DC ici le lien 

                origine : Providencemag ici le lien 

 

 

 

Commentaires

Que voulez-vous faire ?
Consulter la consigne spitrituelle
Septembre 2022 : Servons l'Eglise Une
Prier en direct avec les offices
S'informer de nos actualités
S'inscrire à nos activités
Se former grâce à nos dossiers