In Altum

Mensuel catholique gratuit
pour les jeunes et toute la famille
(à partir de 13 ans) !

Expériences de mort imminente

Publié le dans la rubrique (In Altum n° 128)

En ces temps où l’on ne sait plus ce qu’est la vie, les expériences de mort imminente peuvent nous rappeler l’importance de toute vie vécue.

 

Mais qu’est-ce qu’une expérience de mort imminente ? C’est l’expérience de ceux qui ont, semble-t-il, mis un pied dans l’au-delà et en sont revenus in extremis. Déclarés en état de mort clinique (arrêt cardiaque, encéphalogramme plat) ou en coma très profond, ces personnes racontent s’être trouvées dans un autre monde qu’il leur a fallu quitter pour revenir sur terre. Leur existence, ensuite, ne pouvait plus être vécue de la même façon. Ces expériences traversent toutes les époques et les civilisations. Au IVe siècle, saint Grégoire de Tours raconte le témoignage d’un certain Salvi l'en ayant vécu. Saint Bède le Vénérable en raconte aussi au VIIIe siècle. Il s’en trouve aussi de nombreux témoins de toutes cultures, croyants ou non, pas tous convaincus d’un au-delà de la mort.

 On peut se demander légitimement si toutes ces expériences ne sont pas le fruit de l’imagination de leur auteur. Il nous faut alors voir si elles sont compatibles avec la foi et la science. De nombreux médecins ont étudié la question et aucune explication rationnelle n’a pu être avancée.  Du point de vue de la foi, comme nous le dit Mgr Aupetit : « Si on compare avec ce que nous croyons comme chrétiens, il n’y a rien en contradiction avec notre Foi en la vie éternelle. » On comprend qu’il s’agisse de signes, basés sur le témoignage de ceux qui l’ont vécu, et qui laissent toujours libres de croire ou pas, sachant que la mort clinique n’est pas forcément une mort définitive.

 Ces expériences comporte plusieurs phases qui ne sont ni systématiques ni exhaustives :

-La décorporation, c'est-à-dire que le sujet sort de son corps et peut le regarder de l’extérieur.

-Le passage dans un tunnel, avec un sentiment de grande paix et, souvent, une grande lumière au bout, et la rencontre avec un être de lumière. Gloria Polo (photo), chirurgien-dentiste colombienne, se disait catholique. Foudroyée en 1995, elle a traversé un très beau tunnel de lumière blanche où elle était remplie de joie et de paix. À l’extrémité du tunnel, elle vit comme un soleil d’où émanait une lumière extraordinaire, source de tout amour et de toute paix.

-Le contact avec d’autres personnes spirituelles comme des âmes du Purgatoire, son Ange gardien, la Vierge Marie ou Jésus : le père Dérobert a vu la Vierge Marie dans un manteau de lumière, l’accueillant avec un sourire indicible, et derrière elle, Jésus avec le Père. 

-Un bilan de vie : Gloria a vu alors sa vie telle qu’elle avait été réellement (non comme elle la voyait), et compris avec horreur qu’elle l’avait passée à prendre soin de son corps. Puis elle se sentit emmenée en enfer… elle voyait les démons venir vers elle. Le plus horrible en enfer, rapporte-t-elle,  c’est l’absence absolue de l’amour de Dieu.

-Le retour et le changement de vie : Jésus dit à Gloria : tu vas repartir sur terre et tu donneras ton témoignage non pas mille fois mais mille fois mille fois. Malheur à ceux qui ne changent pas après t’avoir entendu.

Que ces expériences renforcent notre conviction que la fin de vie est un moment essentiel, qu’on n’a pas le droit de voler aux mourants en l’abrégeant volontairement.

Crédit photo :

article :auteur : Veritaschristi > ici le lien

Commentaires

Que voulez-vous faire ?
Consulter la consigne spitrituelle
Septembre 2021 : Douceur d'un inlassable "oui...
Prier en direct avec les offices
S'informer de nos actualités
S'inscrire à nos activités
Se former grâce à nos dossiers