In Altum

Mensuel catholique gratuit
pour les jeunes et toute la famille
(à partir de 13 ans) !

L'Eglise d'Allemagne

Publié le dans la rubrique (In Altum n° 128)

Église d’Allemagne : vers le schisme ? -  Le cardinal Muller et Benoit XVI 

 

 

Église d’Allemagne : vers le schisme ?

C’est une révolte qui se prépare en Allemagne. Après la publication par la Congrégation pour la Doctrine de la Foi d’une réponse rappelant l’interdiction de bénir des unions homosexuelles, des prêtres ont organisé une pétition pour s’opposer à ce texte, récoltant 2600 signatures de prêtres, diacres, religieux et agents pastoraux.

 Le 10 mai, de nombreuses « bénédictions » seront organisées dans le pays en désobéissance publique. Le Président de la conférence des évêques d’Allemagne, Mgr Bätzing (photo de gauche) met de l’huile sur le feu en critiquant publiquement le texte romain : « Les croyants n’acceptent plus de réponses trop simples et exigent des changements. » Quant à Mgr Overbeck, évêque d’Essen, il a d’ores et déjà prévenu qu’il ne sanctionnerait pas les prêtres qui procéderaient à ces « bénédictions », encourageant ainsi le mouvement.

 Quelques évêques ont eu le courage de soutenir la note, comme le cardinal Rainer Maria Woelki, archevêque de Cologne, Mgr Stefan Oster (photo de droite), évêque de Passau ou Mgr Rudolf Voderholzer, évêque de Ratisbonne. Mais ils ne semblent pas être une majorité…

Le cardinal Muller et Benoit XVI

Le cardinal Müller, ancien préfet de la Congrégation pour la doctrine de la Foi et responsable de l’édition des Œuvres complètes, a donné une longue interview sur sa relation au Pape émérite, à l’occasion des 94 ans de Benoît XVI. En voici quelques courts extraits :

« En tant qu’étudiant, j’ai entendu les conférences du professeur Ratzinger sur le baptême à l’Académie catholique de Bavière à Munich. En raison de l’affluence, tout a dû être transféré dans la rue. Le professeur Ratzinger était alors en 1969/70 la grande étoile dans le ciel théologique allemand. J’ai toujours été impressionné par le fait que Joseph Ratzinger, dans sa réflexion théologique, avait un sens aigu des changements profonds de la vie intellectuelle et culturelle, qui devenaient alors des sujets de discussion majeurs en théologie. Dès rapport à la néo-scolastique de1960, il se penche sur la question de Dieu dans l’horizon de la laïcité […]. Par l’époque, il prône une approche existentielle, comme celle des grands penseurs Augustin et Bonaventure, dont le style diffère également du thomisme d’influence aristotélicienne. Mais on ne peut pas dire que cela dénigre l’approche objective de saint Thomas d’Aquin. Il existe en théologie la pluralité légitime des styles et des affinités électives intellectuelles qui constituent la richesse de la vie intellectuelle catholique. Ce qui compte dans ce concert, c’est l’harmonie du jeu des différentes voix. […] Quiconque a un sens aigu du service que la théologie scientifique rend à l’Église en tant que sacrement du salut du monde et s’intéresse aux hommes du présent en quête de vérité, trouvera dans les contributions de Joseph Ratzinger à la théologie et à la philosophie une orientation intellectuelle et un enrichissement spirituel. Je le considère comme un Docteur de l’Église du futur. »

 

Crédit photos :

Article : auteur Pressestelle  Bistum Passau > ici le lien      

Article  : auteur : Lothar Spurzem > ici le lien 

 

Commentaires

Que voulez-vous faire ?
Consulter la consigne spitrituelle
Septembre 2021 : Douceur d'un inlassable "oui...
Prier en direct avec les offices
S'informer de nos actualités
S'inscrire à nos activités
Se former grâce à nos dossiers