In Altum

Mensuel catholique gratuit
pour les jeunes et toute la famille
(à partir de 13 ans) !

A quoi peuvent bien servir ces petites bêtes ?

Publié le dans la rubrique (In Altum n° 132)

Elles semblent inutiles et parfois nous ennuient...

 

Elles font pourtant partie de l’œuvre de la Création… Nous lisons dans l’Ecclésiastique (16, 26) : « Lorsqu’au commencement le Seigneur créa Ses œuvres, sitôt faites, Il leur attribua une place. » À vos jumelles et votre loupe, notre ami Jips nous invite à une partie d’observation dans la campagne !

A10 taupe.jpg

 Tout d’abord, la Taupe, bien que malvenue dans nos jardins car elle déforme nos pelouses par ses monticules de terre et ses galeries souterraines, nous débarrasse d’espèces nuisibles. Elle est excellente pour supprimer des chenilles et insectes nuisibles cachés profondément dans le sol en hiver. Comment s’y prend-elle, vous demandez-vous, pour chasser, si elle est « myope comme une taupe » ? Dotée d’un organe spécial, elle perçoit les vibrations provoquées par un lombric glissant sur la terre. Elle est capable aussi de repérer un coléoptère marchant sur le sol et peut donc se précipiter dans la bonne direction pour le capturer. C’est par son odorat bien développé qu’elle s’oriente lorsqu’elle est hors de terre.

 Quant à la Fourmi, vivant en société organisée, elle assure la régulation d’insectes en les capturant et en tuant par ailleurs les chenilles de plusieurs insectes ravageurs comme les Phalènes du pin, Diprions et Processionnaires, et participe aussi à la dissémination des plantes et fruits par le transport de graines.

 Le Lézard et le Carabe doré (coléoptère) nous débarrassent également d’une multitude d’insectes nuisibles.

A10 crapaud.jpg

 Et que peut-on dire du méprisable Crapaud ? Figurez-vous qu’il est nécessaire dans nos potagers car il se nourrit largement de limaces, escargots, chenilles indésirables, ainsi que de cloportes et vers de terre, bien que ces derniers assurent une bonne aération de la terre.

 Regardons la gracieuse Coccinelle. Ce coléoptère que nous aimons tant appeler « bête-à-Bon Dieu » est le meilleur insecticide naturel et non nocif. Elle élimine en effet les pucerons proliférateurs et nuisibles pour nos cultures. Malheureusement, elle est menacée par les coccinelles, noires ou orange à points orange ou jaunes, importées d’Asie, à l’origine pour la lutte biologique. Plus grande et plus vorace que les coccinelles autochtones, elle entre donc en compétition avec cette dernière en prenant sa source de nourriture et s’attaquant à elles. Elle est en outre envahissante en se proliférant rapidement, n’ayant pas ou peu de prédateurs.

A10 Chauce souris.jpg

 Terminons par une observation nocturne. La Pipistrelle, le Grand et le Petit Rhinolophes, trois espèces de Chauves-souris, sont d’excellentes régulatrices d’insectes. Grâce à un détecteur à ultra-son, elles peuvent capturer jusqu’à trois mille moustiques par nuit ! Autant vous affirmer que sans elles nous serions d’avantage dévorés en été par ces piqueurs sans pitié ! Nous pouvons donc bien accepter ces petits mammifères volant sous nos toitures ou dans le recoin de nos volets…

 Après ce tour d’horizon, loin d’être exhaustif, nous vous laissons à l’émerveillement de vos propres découvertes !

 « Dieu vit que cela était bon. » Gn 1, 24

Crédits photos :

Auteur : bio course > ici le lien / Auteur : Jean-Paul Tonnelier > ici le lien 

Source : Pixnio > ici le lien / Auteur : Charles J. Sharp > ici le lien

Commentaires

Que voulez-vous faire ?
Consulter la consigne spitrituelle
Septembre 2022 : Servons l'Eglise Une
Prier en direct avec les offices
S'informer de nos actualités
S'inscrire à nos activités
Se former grâce à nos dossiers