In Altum

Mensuel catholique gratuit
pour les jeunes et toute la famille
(à partir de 13 ans) !

Trois pièges à déjouer pour prendre une bonne résolution!

Publié le dans la rubrique (In Altum n° 135)

Eh oui! L'ennemi du genre humain est rusé. Il vaut mieux connaitre ses tactiques.

Bonne année ...et bonne résolution..

Une année recommence. Peut être avez-vous déjà songé à prendre une résolution ? Peut être même entendez vous déjà résonner les éternelles excuses : « Je n’y arriverai pas »,  « C’est toujours pareil »… C’est qu’un autre aussi a pris une résolution : celle de vous faire flancher ! Alors, menons-lui guerre. Comme dans toute guerre, la première étape est d’analyser la tactique de l’ennemi. Dans La tactique du diable, Lewis nous livre les confidences de Screwtape, démon aguerri, à son neveu Wormwood, apprenti démon, contre leur Ennemi (Dieu) afin de faire flancher leur protégé (potentiellement nous-mêmes !).

 Il veut nous faire abandonner la prière :

A8 franciscain.jpg

 « La meilleure tactique sera, chaque fois que cela est possible, d’empêcher ton protégé de prendre sérieusement la résolution de prier. » « En cas d’échec, tu te rabattras sur une façon plus subtile de faire dévier ses bonnes intentions. Quand les hommes fixent toute leur attention sur la personne de l’Ennemi, nous sommes vaincus d’avance. […] [Il faut donc] détourner leurs regards de [l’Ennemi]  et les orienter sur eux-mêmes. Encourage-les à observer ce qui se passe dans leur for intérieur et à essayer par un effort de volonté d’y faire naître certains sentiments. Quand ils se proposent de demander à l’Ennemi de mettre en eux de l’amour pour leur prochain, pousse-les, à leur insu à arriver d’eux même à des sentiments plus charitable. […] Apprends-leur à juger de la valeur d’une prière d’après le résultat obtenu. »

 Il veut nous décourager :

 « En cas de sécheresse, pour en tirer meilleur parti, commence par te demander l’usage que l’Ennemi va en faire. Pour nous, un homme est avant tout une nourriture. Nous cherchons […] à élargir notre espace vital à ses dépens. L’Ennemi veut un monde rempli d’ êtres unis à lui et pourtant distincts de lui. Il ne peut pas forcer. Il peut seulement solliciter. [Il les veut libre] […] Il veut leur apprendre à marcher et doit donc retirer sa main. […] Ne t’y méprends pas, mon cher Wormwood, notre cause n’est jamais autant menacée que quand un homme, qui ne désire plus faire la volonté de l’Ennemi mais qui l’accomplit quand-même, contemple un monde où toute trace de l’Ennemi a disparu, demande pourquoi il a été abandonné, mais obéit quand même ».

 Il veut que nous nous appuyions sur nous-mêmes et non sur la grâce de Dieu :

 « La chose qui m’inquiète le plus dans ton dernier rapport sur ton protégé, c’est que, cette fois-ci, […] il ne fait plus de grandes promesses de vie vertueuse. […] Tout ce qu’il espère c’est d’obtenir à chaque heure de chaque jour les forces nécessaires pour surmonter la tentation. Tout ceci est très mauvais. » « Avec la vertu de l’humilité, comme avec toutes les autres, l’Ennemi entend détourner l’Homme de son moi pour l’attacher à lui-même et l’intéresser à son prochain. Chaque humiliation, tout élan de haine de soi-même, doivent le rapprocher de ce but. S’ils n’y parviennent pas, ils ne nous font que peu de tort. Ils peuvent même nous faire du bien, si l’homme continue à se préoccuper uniquement de lui-même. »

 Vous connaissez maintenant sa stratégie… Bonne résolution !

 

Commentaires

Que voulez-vous faire ?
Consulter la consigne spitrituelle
Mai 2022 : Triomphe du Coeur immaculé de Mari...
Prier en direct avec les offices
S'informer de nos actualités
S'inscrire à nos activités
Se former grâce à nos dossiers