In Altum

Notre-Dame des Neiges, formez nos cœurs à votre image

Antoine de Saint-Exupéry

Publié le dans la rubrique (In Altum n° 136)

« Aimer, ce n’est pas se regarder l’un l’autre,

c’est regarder ensemble dans la même direction. »

 

Né en  1900, Tonio passe une enfance heureuse malgré la mort prématurée de son père. Sa mère, dont il est  très proche, transmet à son fils la droiture et l’humanisme qu'il conservera toute sa vie. Élève médiocre, indiscipliné et rêveur, il est attiré par l'aventure. Pendant la guerre, il écrit des poèmes et réalise des caricatures de soldats. Bachelier en 1917, il perd son frère cadet atteint d'une péricardite. Il vit cet évènement comme le passage de sa vie d'adolescent à celle d'adulte. C’est à cette époque qu’il semble avoir perdu la foi catholique, mais il reste tourmenté par le désir de trouver un sens à la vie de l’homme : « La vie intérieure est difficile à dire (…) c’est la seule chose qui compte pour moi » (lettre à sa mère, 1924).

 Après son échec au concours de l'École navale, il s'oriente vers les beaux-arts et l'architecture, où on le surnomme « Pique la Lune » en raison de son nez en trompette, mais aussi à cause d’une tendance à se replier dans son monde intérieur. Devenu pilote durant son service militaire, il est engagé en 1926 par la compagnie Latécoère. Il transporte le courrier de Toulouse au Sénégal puis rejoint, en 1929, Mermoz et Guillaumet en Amérique du Sud, où il rencontre son épouse salvadorienne Consuelo de Gómez. Il publie ses premiers romans : Courrier sud en 1929 et surtout Vol de nuit en 1931, qui rencontre un grand succès.

A7 avion.jpg

 En 1934, Saint-Exupéry et son mécanicien tentent un raid Paris-Saïgon  pour battre le record tout récent de 3 jours et 15 heures. Mais l'avion heurte un plateau rocheux dans le désert égyptien. Ils connaissent alors trois jours d'errance, sans eau ni vivres, avant un sauvetage inespéré. Envoyé comme reporter en Espagne pour couvrir la guerre civile, il révèle les exactions commises par des républicains. De tous ces voyages, il accumule une grande somme d’expériences nourrissant sa réflexion sur le sens à donner à la condition humaine, qui aboutit à l’écriture de Terre des hommes, récompensée par le prix de l’Académie française. C’est dans ce roman que l’on trouve ces mots célèbres : « Ce que j’ai fait, je te le jure, jamais aucune bête ne l’aurait fait . » « La vérité, ce n'est point ce qui se démontre, c'est ce qui simplifie. »

 En 1939, il sert dans l'Armée de l'air. À l'armistice, il quitte la France pour New York avec l'objectif de faire entrer les États-Unis dans la guerre. C’est là qu’il écrit dans Le Petit Prince« On ne voit bien qu’avec le cœur, l’essentiel est invisible pour les yeux. » Ce conte philosophique, empreint à la fois de légèreté et de pessimisme vis-à-vis de la nature humaine, devient très vite un immense succès mondial. Rêvant d'action, il rejoint en Corse, une unité chargée de reconnaissances photographiques en vue du débarquement de Provence. Il disparaît en mer avec son avion, lors de sa mission du 31 juillet 1944. Il est déclaré « mort pour la France ». En 2003, son avion est retrouvé et formellement identifié au large de Marseille.

« On ne grandit que dans la mesure où l’on se donne à quelque chose de plus haut que soi » (Terre des hommes).

Crédit photo :

Auteur : kitchener.lord

Commentaires

Que voulez-vous faire ?
Consulter la consigne spitrituelle
Février 2024 : Notre-Dame de Lourdes
Prier en direct avec les offices
S'informer de nos actualités
S'inscrire à nos activités
Se former grâce à nos dossiers