In Altum

Mensuel catholique gratuit
pour les jeunes et toute la famille
(à partir de 13 ans) !

« Et le nom de la vierge était Marie. »

Publié le dans la rubrique (In Altum n° 142)

Le 12 septembre, nous ferons mémoire du Saint Nom de Marie. L’Église en cette fête célèbre le nom de sa Reine, Elle qui les protégea au plus fort de l’épreuve.

 

La fête liturgique du Saint Nom de Marie se développe au XVIe siècle en Espagne, dans le diocèse de Cuenca. Cependant la fête ne s’impose à Rome que plus tard, en 1683, lorsque Vienne est libérée de l’envahisseur turc. En effet, le 14 juillet, l’armée du grand vizir Kara Mustafa assiège la ville de Vienne. L’armée turque rassemble plus de trois cent mille soldats, renforcée par l’armée du comte hongrois et protestant Thököly. L’empereur Léopold Ier et son beau-frère Charles de Lorraine ont fui la ville, pour reconstituer l’armée sous le commandement du comte de Starhemberg, avec treize mille soldats.

 

Devant la pression islamique, le pape Innocent XI lance un solennel appel aux princes européens, afin d’endiguer l’avancée turque. L’un des seuls princes à répondre à la demande du Pape est Jean III Sobieski, roi de Pologne. Le 15 août 1683, il fait un pèlerinage à Czestochowa. Après seulement, il dirige ses quarante mille hommes vers Vienne. La veille de la bataille, il sert lui-même la messe. L’aumônier, le père Marco d’Aviano, termine la messe sur ces mots : « Ioannes vinces ! - Jean vaincra ! »

 

À l’aube du 11 septembre, les armées de Jean III Sobieski et de Charles de Lorraine lancent l’attaque au son des cloches qui résonnent dans la ville. À Vienne, les églises recueillent les femmes et les enfants afin de confier à Notre-Dame le sort de la bataille. Les paroles de Jean Sobieski demeurent dans le cœur de tous les soldats : « Aujourd’hui, il y va tout ensemble de la délivrance de Vienne, de la conservation de la Pologne et du salut de la chrétienté entière ! […] Marchons avec confiance sous la protection du Ciel et avec l’assistance de la Très Sainte Vierge. » Puis, se lançant à l’assaut, il prononçe les paroles du Psalmiste : « Non nobis, Domine, non nobis, sed nomini tuo da gloriam ! » (Ps 113B, 1)

 

Le soir, les troupes ottomanes sont dissoutes et l’étendard de l’armée catholique flotte au sommet de la ville de Vienne. Le lendemain, Sobieski y fait son entrée pour entendre la messe en l’église de la Vierge de Lorette, suite à quoi est chanté le solennel Te Deum. Le pape Innocent XI attribue la victoire à l’intercession de Notre-Dame et institue la fête en l’honneur du Saint Nom de Marie le 12 septembre, jour de la victoire des troupes catholiques contre l’envahisseur turc.

 

Redisons donc avec confiance les paroles de St Bernard : « Ô vous, qui que vous soyez, qui vous sentez ici-bas ballottés au milieu des orages et des tempêtes, et non placés sur une terre ferme, ne détournez point vos yeux de cet astre plein d’éclat, si vous ne voulez pas être engloutis par les flots. Si le vent des tentations se lève, si vous touchez les écueils des tribulations, regardez l’étoile, invoquez Marie. »

 Crédit photo :

https://www.flickr.com/photos/justaslice/49708952557

Par Slices of Light

Que voulez-vous faire ?
Consulter la consigne spitrituelle
Octobre 2022 : Ayons confiance en l'Eglise Sa...
Prier en direct avec les offices
S'informer de nos actualités
S'inscrire à nos activités
Se former grâce à nos dossiers