In Altum

Notre-Dame des Neiges, formez nos cœurs à votre image

Je crois à la Sainte Église catholique

Publié le dans la rubrique (In Altum n° 19)

Chaque dimanche, nous proclamons cela mais si un camarade te demandait : c’est quoi ton Église ? Est-ce le club des catho ? Que lui répondrais-tu ?

C’est vrai, ce n’est pas si facile à expliquer !... D’ailleurs, les Pères du Concile Vatican II ont tenté de répondre à cette question difficile : « Église, que dis-tu de toi-même ? » Dans cet article, nous ne pourrons pas résumer tout ce que le dernier Concile a dit sur cette question mais nous nous contenterons de définir les termes et de rappeler quelques expressions essentielles utilisées pour désigner l’Église, et qu’il est bon de connaître. Assemblée, Peuple de Dieu, Corps du Christ D’abord, commençons par définir le mot même d’ « Église ». C’est la traduction du grec ecclesia, qui veut dire « assemblée ». Tu peux donc voir que ce mot ne désigne pas d’abord un édifice mais plutôt l’ensemble de ceux qui s’y rassemblent au nom de Dieu (cf. Col. 4, 15). Le bâtiment « église » tient donc son nom du groupe de ceux qui se rassemblent en son sein pour répondre à l’appel de Dieu qui les convoque pour leur parler, les sanctifier et pour recevoir d’eux le culte d’amour qui lui est dû. Ensuite, le Concile emploie l’expression très ancienne de « Peuple de Dieu » pour désigner l’Église. Déjà, dans l’Ancien Testament, le peuple Juif était appelé « Peuple de Dieu » car il avait été choisi par Dieu pour devenir son Peuple Saint, plus spécialement consacré à son service et objet de son amour de prédilection. Ce choix d’Israël n’avait pas pour but d’exclure les autres peuples mais de préparer la venue du Christ qui allait ouvrir ce Peuple à toutes les nations. L’appartenance à ce peuple ne vient donc plus de l’ascendance généalogique mais de la foi au Christ et du baptême, qui font de nous des enfants de Dieu et nous incorporent à la Famille de Dieu ! L’Église devient ainsi « universelle », ce que veut dire le mot « Catholique », du grec katholicos (= universel). Saint Pierre écrivait aux chrétiens, dans sa première lettre : « Vous êtes une race élue (…) une nation sainte, un peuple acquis, (…) vous qui jadis n'étiez pas un peuple et qui êtes maintenant le Peuple de Dieu… » (I P 2, 9-10) C’est lui-même qui a été institué chef de ce nouveau Peuple de Dieu par Jésus lorsqu’il lui a dit : « Tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Église » (Mat. 16,18). Les autres apôtres ont été institués fondement de cette même Église (cf. Eph 2, 19-20). Enfin, saint Paul parle de l’Eglise comme « corps du Christ » (Eph 4, 12). Cela renvoie au mystère de l’Eglise qui n’est pas seulement un corps social mais aussi une réalité spirituelle : tous les baptisés sont unis entre eux par le Saint-Esprit comme les grains de farine le sont par l’eau pour devenir une seule pâte. Cette communauté spirituelle est le prolongement du Christ sur la terre jusqu’à la fin du monde. L’Église continue d’agir en son Nom, de guider Son troupeau, de l’enseigner et de le sanctifier. L’union du Christ et de l’Église est telle que Jésus a pu dire à Saul qui la persécutait : « Pourquoi me persécutes-tu ? » (Ac 9, 4). Quelle grâce que d’avoir été incorporés à la Famille de Dieu ! Que le Seigneur nous aide à en être des membres vivants et saints !  Pour aller plus loin : cf. questions 147 et suivantes de l’abrégé du C.E.C.

Commentaires

Que voulez-vous faire ?
Consulter la consigne spitrituelle
Mai 2024 - Notre-Dame de Fatima
Prier en direct avec les offices
S'informer de nos actualités
S'inscrire à nos activités
Se former grâce à nos dossiers