In Altum

Mensuel catholique gratuit
pour les jeunes et toute la famille
(à partir de 13 ans) !

Une prière universelle remarquée

Publié le dans la rubrique (In Altum n° 32)

Une polémique a parcouru la France après la prière universelle du 15 août, proposée par les évêques de France. 

Les évêques catholiques français ont suscité une polémique en appelant les fidèles à s’unir, à l’occasion d’une prière universelle écrite pour la fête de l’Assomption, prière exprimant la solidarité de l'Eglise catholique avec les personnes touchées par la crise, mais aussi son attachement à la famille composée d'un père et d'une mère. Dans le contexte des dernières élections et de la promesse du candidat socialiste, devenu président de la République, d’ouvrir le mariage aux « couples » homosexuels, cette prière a été -à juste titre- comprise comme une prise de position contre le mariage des homosexuels inscrit au programme du gouvernement. Face aux attaques des associations homosexuelles, nos évêques ont répondu sereinement en rappelant que la position de l’Église en ce domaine, fondée sur la Bible, n’avait rien d’extraordinaire : le porte-parole de la conférence des évêques, Monseigneur Bernard Podvin, a ainsi relevé que "ce n'est un scoop pour personne que de dire que l'Eglise s'oppose au mariage homosexuel". Le cardinal et archevêque de Lyon, Monseigneur Philippe Barbarin, a rappelé dans le journal Le Progrès que « le mariage est l'union d'un homme et d'une femme. C'est écrit sur la première page de la Bible », ajoutant : « Notre désir est que la loi n'entre pas dans des domaines qui dépassent sa compétence. Un Parlement (...) ce n'est pas Dieu le Père ». Monseigneur Centène, évêque de Vannes, a aussi profité de la messe de l’Assomption pour proclamer : « Dire que le mariage est l’union d’un homme et d’une femme en vue de la transmission de la vie et de l’éducation à la vie n’est pas une ingérence de l’Eglise dans les affaires de l’Etat. Ce n’est que le rappel d’une évidence naturelle qui conditionne la survie de l’espèce humaine et l’épanouissement humain et psychologique des enfants. »

Brèves...

Jésus de Nazareth : le troisième tome à paraître. Benoît XVI a terminé début août le troisième tome de son livre Jésus de Nazareth. Cette partie est consacrée aux récits de l’enfance de Jésus. Elle complète les deux précédentes. Le Saint-Siège a indiqué que la traduction en plusieurs langues avait commencé ; mais cette traduction prendra du temps, d’autant plus que ce dernier tome est très attendu. Le deuxième tome, en mars 2011, était paru en sept langues. Le premier volume de cette étude du Pape sur la personne du Christ était consacré à la période allant du baptême dans le Jourdain à la Transfiguration, le deuxième de l’entrée à Jérusalem à la Résurrection. Pour le cardinal Tarcisio Bertone, Secrétaire d’Etat du Saint-Siège, c’est un grand cadeau pour l’année de la Foi qui débutera en octobre prochain. Assomption: - Dans une lettre adressée au cardinal André Vingt-Trois par Mgr Luigi Ventura, nonce apostolique en France, Benoît XVI a exprimé ses vœux à l’occasion de l’Assomption. Benoît XVI « unit sa voix à celle du peuple chrétien dans le chant de la Vierge Marie afin de rendre grâce, en cette fête de l’Assomption, pour les "merveilles" accomplies en elle (cf. Lc 1,49) ». Il a également invité à prier d’une façon particulière pour les vocations sacerdotales. Voeux de réconciliation: - Le vendredi 17 août 2012, l’Eglise orthodoxe de Russie et l’Eglise catholique de Polonaise ont signé un message commun pour la réconciliation des deux nations : un événement sans précédent à l’occasion de la visite historique du patriarche orthodoxe de Moscou et de toute la Russie, Kirill Ier, en Pologne, du 16 au 19 août 2012. Ce message ouvre une nouvelle phase dans les rapports entre l’Eglise catholique en Pologne et l’Eglise orthodoxe en Russie. - A l’occasion de sa rencontre apostolique au Liban, Benoît XVI rencontrera toute la jeunesse du pays le 15 septembre : les jeunes chrétiens indépendamment de leur confession - il y a 6 rites catholiques au Liban, 5 Eglises orthodoxes, et de nombreuses branches du Protestantisme -, mais aussi les jeunes qui ne sont pas chrétiens et qui voudront participer à la rencontre. Prions pour que cette rencontre importante porte beaucoup de fruits ! Benoît XVI à Castel Gandolfo : des vacances… studieuses ! Le pape est arrivé le 3 juillet 2012, en hélicoptère à Castelgandolfo, la résidence d’été des papes, à quelques 30 kilomètres au sud-est de Rome. Il y restera jusqu'en octobre, à l’exception du voyage au Liban (14-16 septembre). Dans la fraîcheur de Castel Gandolfo, Benoît XVI se consacre à la lecture et à l’écriture. En plus du dernier tome sur Jésus de Nazareth, dont nous venons de parler, notre pape prépare les importants discours qu’il prononcera précisément lors de son voyage apostolique au Liban, à la mi-septembre ; il prépare également l’Année de la foi, qui sera lancée le 11 octobre prochain. Enfin, selon le cardinal Tarcisio Bertone, Benoît XVI serait en train d’écrire sa quatrième encyclique. Celle-ci, la quatrième de son pontificat, pourrait être en lien avec l’Année de la foi.

Commentaires

Que voulez-vous faire ?
Consulter la consigne spitrituelle
Octobre 2020 : Notre-Dame, à vous les command...
Prier en direct avec les offices
S'informer de nos actualités
S'inscrire à nos activités
Se former grâce à nos dossiers