In Altum

Notre-Dame des Neiges, formez nos cœurs à votre image

Gaudium et Spes: L'Eglise s'occupe-t-elle de la situation du monde?

Publié le dans la rubrique (In Altum n° 44)

Année de la foi : les 1000 questions de « Piccolo » à propos du concile Vatican II…

Ah In Altum, quel contraste entre notre Pape François si heureux de rencontrer les jeunes du monde entier aux JMJ de Rio et son expression lors de la veillée de  prière pour la paix en Syrie !! Oui, Piccolo, l’heure est grave, les hommes du monde entier s’en sont aperçus et redoutent le déclenchement d’une guerre qui fera plus de mal que de bien. "Nous devons prier pour les responsables politiques". Et le Pape est intervenu. C’est vrai. C’est ce que demande le concile Vatican II : « Tous les chrétiens sont appelés avec insistance à se joindre aux hommes véritablement pacifiques pour implorer et instaurer la paix » (GS 78). N’est-ce pas un peu un signe des temps qui nous remplit d’espérance pour l’avenir que de voir combien cet appel du Pape François a été entendu très largement et que de nombreux non catholiques ont répondu ? Le Concile a d’ailleurs rappelé qu’édifier un monde qui soit vraiment plus humain pour tous et en tout lieu faisait partie des devoirs des chrétiens à la suite du Christ, auteur de la paix. Certes, l’Eglise, en raison de sa charge et de sa compétence (elle est experte en humanité), ne se confond pas avec la communauté politique et n’est pas liée à un système politique. Cela lui permet de prendre une position neutre dans les conflits divers et de porter l’attention des autres autorités sur le vrai bien de la personne humaine. C’est ce que font régulièrement les papes. Et ils le font, sans parler uniquement de la situation des chrétiens persécutés, car ils ont le souci universel. Sans parler de toutes les personnes innocentes qui y trouvent la mort... Nous devons prier pour nos responsables politiques qui ont une grande responsabilité dans la manière de diriger leur pays, mais aussi devant Dieu, auquel ils auront à rendre des comptes. Une guerre n’est jamais souhaitable, car elle engendre un enchaînement de violences et de haines que des décennies ne suffisent souvent pas à calmer, car elles appellent souvent la vengeance. De plus, avec les armes modernes dont nous disposons aujourd’hui (armes chimiques et nucléaires entre autres) nous pouvons commettre des crimes atroces. Et le pape a dit : Plus jamais la guerre ! C’est vrai. D’ailleurs le Concile dit que « nous devons tendre à préparer de toutes nos forces ce moment où toute guerre pourra être absolument interdite » (GS 82). Et merci d’avoir prié avec tant d’ardeur et de ferveur pour permettre à Dieu d’agir dans les cœurs. Tout en sachant que les hommes sont pécheurs et qu’ils ont tendance à recourir aux armes pour défendre leurs intérêts (pas toujours légitimes d’ailleurs), continuons à prier pour la paix dans les cœurs et dans le monde.

Commentaires

Que voulez-vous faire ?
Consulter la consigne spitrituelle
Juin 2024 : Notre-Dame Reine de la Paix
Prier en direct avec les offices
S'informer de nos actualités
S'inscrire à nos activités
Se former grâce à nos dossiers