In Altum

Mensuel catholique gratuit
pour les jeunes et toute la famille
(à partir de 13 ans) !

Le douglas

Publié le dans la rubrique (In Altum n° 53)

Je me présente, je m’appelle Douglas ! Je viens à vous aujourd’hui pour attirer un peu l’attention sur moi car on me connaît bien mal. Tout le monde me prend pour un sapin. Il est vrai que je lui ressemble beaucoup : mon port, mon tronc, mes aiguilles … et cependant je suis bien unique en mon genre ! Je suis né au long de la côte pacifique de l’Amérique du Nord, du canada au Mexique. C’est dans les montagnes américaines des Rocheuses qu’un botaniste (Archibald Menzies) m’a découvert en 1792 lors d’une expédition scientifique. En 1827, c’est le savant britannique David Douglas (d’où mon nom !) qui me rapportera en Europe où je vais séduire tous les forestiers !!! C’est en 1842 à Louvigne le Désert que les premiers Douglas ont été plantés en France. Aujourd’hui je couvre 390 000 hectares dans ce beau pays mais en grande majorité dans le Massif Central. J’ai aussi servi à reboiser  le Morvan, les Vosges et la Bretagne. Je pousse vite, j’aime tous les terrains et on m’achète à très bon prix ! Je suis l’un des arbres qui se vend le plus cher car j’ai beaucoup de qualités intérieures ! J’ai tout pour plaire quoi !!! D’abord tout le monde m’aime parce-que je suis beau, souple, sous mon ombre aucune herbe ne pousse et lorsque vous froissez mes aiguilles, une agréable odeur de citronnelle se dégage ! Mon cœur est dur, pour les hommes ce n’est pas une qualité mais pour un arbre, cela me permet de résister au temps et d’avoir d’excellentes propriétés mécaniques. On peut m’utiliser pour de nombreuses fabrications et innovations. Mon duramen me donne une résistance supérieure aux autres résineux contre les insectes et les champignons. Ma couleur rose-saumon est appréciée pour les fabrications d’agencement (lambris, rénovation …). On a même construit d’immenses complexes architecturaux tout en Douglas. Ma principale utilisation c’est la charpente mais je tiens bien aussi à l’extérieur pour des ponts par exemple ! Dans mon pays d’origine, les Etats-Unis, je peux mesurer jusqu’à 100 m de haut mais en général je fais plutôt 40 à 60 mètres. En Europe, je bas aussi des records de grandeur ; d’ailleurs les forestiers me choisissent souvent de préférence aux autres parce que je grandis plus vite sans rien perdre de ma résistance. Sur la photo vous voyez un de mes plus grands défenseurs en France : Rémy Claire. Il est grand mais bien petit à côté de moi ! Dans mon milieu naturel, je peux vivre jusqu’à 300 ans. Là c’est sûr qu’il ne vivra pas autant que moi ! Si vous me croisez dans la forêt, j’ai une particularité dont je suis très fier qui vous aidera à me reconnaître sans hésitation parmi les autres arbres résineux, c’est mon cône : le voici en photo… vous trouverez dessus des bractées à trois pointes, saillantes et appliquées sur les écailles. Joli non ? Alors si vous cherchez à planter un bel arbre, noble, gracieux, souple, qui fait de l’ombre, qui sent bon et qui pousse vite dans votre jardin, pensez à moi ! « Quelle profusion dans tes œuvres, Seigneur ! Tout cela Ta Sagesse l’a fait ; la terre s’emplit de tes biens. » Ps 103

Commentaires

Que voulez-vous faire ?
Consulter la consigne spitrituelle
Septembre 2020 : forts dans la foi et fiers d...
Prier en direct avec les offices
S'informer de nos actualités
S'inscrire à nos activités
Se former grâce à nos dossiers