In Altum

Mensuel catholique gratuit
pour les jeunes et toute la famille
(à partir de 13 ans) !

A la découverte d’une société féministe…

Publié le dans la rubrique (In Altum n° 54)

Bonjour à tous et bienvenue sur la toile de Jipsou l’araignée, A.A.I.N*.  Entrez dans la fente et continuez dans la caverne, dans un vrombissement assourdissant. Vous hésitez… mais vous décidez finalement de continuer quand même, à travers l’obscurité profonde. Vous actionnez votre briquet, et là !!! : Un extraordinaire royaume vit sous vos yeux… Mais déjà deux femmes en treillis rango vous tiennent sous bonne garde : - On vous conduit à la reine. - Bonjour madame la reine ! - Écoutez, je n’ai que le temps de pondre et non de répondre ! Encore 1500 œufs à sortir aujourd’hui ! Adressez vous aux femmes de chambre, elles vous feront visiter. - Bonjour, matricule 30001. Nouvelle née, mon rôle est de nettoyer la ruche. En effet, durant notre existence, nous exerçons jusqu’à sept fonctions différentes : nettoyeuse, nourrice, architecte, ventileuse, gardienne et butineuse. Vous m’excusez, je parle en travaillant : ici on sait faire deux choses à la fois ! Vous avez eu le privilège de parler à la Reine Mère. Sur elle repose toute l’organisation de la ruche : l’odeur de ses sécrétions marque l’appartenance des abeilles à cette ruche. Elle peut vivre cinq années au cours desquelles elle pond près de cinq millions d’œufs ! Lorsque la phéromone royale est moins présente dans une ruche trop populeuse, ou lorsque la ponte d’une reine vieillissante faiblit, les abeilles bâtisseuses construisent collectivement des cellules royales. Comme pour des cellules normales, une chaîne d’abeilles, âgées de 5 à 20 jours (où la capacité de production est optimale) sécrètent des écailles de cire disposées en parfaits hexagones en se servant de leurs antennes comme règle de mesure. Chaque larve sera alimentée individuellement plus de 1 000 fois et recevra 7 000 visites de contrôle par les nourrices qui nous font jouir d’une température constante. - Très bien, mais les ventileuses dans l’histoire ? - À partir de 18 jours, l’abeille peut être aussi chargée de réguler la température, le taux d’humidité et celui  de gaz carbonique. - Pour le rôle des gardiennes… je l’ai expérimenté... - Sache qu’elles t’ont juste laissé rentrer pour le suspens... D’habitude, elles se ruent sur tout ce qui peut représenter une menace. Agées de 12 à 25 jours, elles contrôlent aussi l’identité des abeilles qui entrent dans la ruche en vérifiant leur odeur. Vers l’âge de 3 semaines, l’ouvrière prend le grade de butineuse, et s’envole enfin hors de la ruche à la recherche de nectar, de pollen et d’eau indispensables à la colonie. Une butineuse effectue d’une dizaine à une centaine de voyages par jour, selon la proximité des fleurs. A ce train d’enfer, elle s’épuise vite et, au bout de quatre à cinq jours, elle meurt. Une colonie en pleine santé compte 40 000 abeilles de tous âges en saison active. - Et il n’y pas d’homme dans votre société ? - Si, si, mais ils ne servent qu’occasionnellement, pour le vol nuptial, mais ne vous en faites pas, on les trucide avant l’hiver… Sens social, labeur au travail, sens du bien commun, esprit de sacrifice et d’abnégation, sont des valeurs que l’on trouve chez les abeilles… Hélas, il leur en manque certaines… * Agent Arachnéen d’Information pour la rubrique Nature.

Commentaires

Que voulez-vous faire ?
Consulter la consigne spitrituelle
Juillet 2020 : servir Jésus et l'Eglise
Prier en direct avec les offices
S'informer de nos actualités
S'inscrire à nos activités
Se former grâce à nos dossiers